Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - Centrafrique M.E.R.C.I

politique centrafricaine

CENTRAFRIQUE: Pour s'engager dans la transition énergétique, de nouvelles solutions vont être imaginées

29 Septembre 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #transition énergétique, #Centrafrique, #politique centrafricaine

L'énergie, porteuse d'emplois ?

Aujourd'hui, en Loire-Atlantique, les chiffres de l'emploi dans le secteur de l'énergie sont encore timides. Ils ne représentent qu'un dixième de l'emploi total dans le département. Mais cette filière pourrait être amenée à se développer dans les prochaines années. D'autant plus que plusieurs secteurs d'activités sont concernés : production, transport, stockage et solutions pour économiser de l'énergie. Selon plusieurs études, des centaines de milliers d'emplois vont être créés, d'ici à 2050, tous liés à la transition énergétique. 

Quelle économie ?

Dans ce contexte, le développement des énergies renouvelables fait partie des priorités de la Métropole et elles s’inscrivent désormais dans les compétences métropolitaines stratégiques pour en faire une filière d'excellence. 

Économie circulaire*, économie collaborative, écologie industrielle, nouveaux services numériques, quels modèles économiques la Métropole devra-t-elle créer pour faire face à ces enjeux  incontournables ? 

*économie circulaire : L'économie circulaire propose de repenser nos modes de production et de consommation pour limiter le gaspillage des ressources naturelles. Il s'agit, à long terme, de ne plus produire de déchets, car chaque déchet pourrait servir à produire un nouveau bien. Par exemple, les papiers usagés peuvent servir à produire du nouveau papier.

DOCUMENTS MIS À VOTRE DISPOSITION

Quelles innovations ? - Extrait du document socle
Télécharger le document socle (version intégrale - 144 pages)

Lire la suite

Utilisation de l'énergie solaire en cote d'ivoire et pourquoi pas en Centrafrique?

21 Février 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #PANNEAUX SOLAIRES EN CENTRAFRIQUE - LA PAIX AVEC L ' ELECTRICITÉ POUR TOUS, #andre regnier, #politique centrafricaine, #paix, #Sécurité

Aujourd’hui, l’offre d’électricité est inférieure à la demande. La société d’électricité est obligée de
mettre en place un programme de délestage à Bangui tandis que dans les villes de ville de province,
les centrales sont purement en arrêt.
ENERCA PROGRAMME D’INVESTISSEMENT 2016 - 2030 
by @dabealvi #centrafrique #dabealvi 
https://www.slideshare.net/dabealvi/enerca-programme-dinvestissement-2016-2030 via @SlideShare

La mise en œuvre de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable (SCADD)
L’enclavement du pays et le coût élevés des facteurs de production handicapent l’éclosion et le développement d’un tissu industriel compétitif, d’où les faibles performances des secteurs primaire et secondaire.


https://www.facebook.com/energiecentrafricaine/ 

André Léopold REGNIER (iworlddabealvi)
Lire la suite

CENTRAFRIQUE : LES CENTRAFRICAINS SONT-ILS UNE ESPECE INCORRIGIBLE ?

29 Septembre 2017 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #ENERGIE SOLAIRE, #POLITIQUE, #dabealvi, #centrafrique, #bangui, #Actualité, #politique centrafricaine

 

Adolphe Pakoua

Sans se voiler la face, lorsqu'on regarde les pays africains francophones, le Centrafrique est sans conteste le dernier en termes d'infrastructures entreprises et réalisées après la colonisation. Ce constat fait du pays le plus pauvre du peloton, en tenant bien compte de ses nombreuses ressources qui ne sont pas exploitées ou qui le sont pour en voir les fruits retomber dans la besace de la contrebande.
La puissance colonisatrice de ce pays avait déjà perçu les difficultés qu'elle pouvait rencontrer dans cette zone de l'Oubangui-Chari, dans le comportement des hommes qui peuplaient ce territoire, et c'est bien pour cela qu'elle avait décidé de dépêcher en AEF un semblable de ces autochtones génétiquement crapules, incapables de se résoudre à quelques décisions de bon sens, indispensables au bon fonctionnement d'une communauté. ( Au passage, voilà l'une des raisons pour lesquelles notre très cher frère, Jean KALIMSI, qui ne veut plus de nous, préfère être colonisé que d'être Centrafricain indépendant)
BOKASSA, en un peu plus de dix ans de mégalomanie et de pouvoir arbitraire, a laissé au pays les quelques infrastructures dont il voulait le doter. Il s'en est allé et tous ceux qui lui ont succédé n'ont pas trouvé mieux que de se mettre à exploiter leur propre pays, pour l'enfoncer davantage dans le gouffre d'une misère absurde.
Ils ont « bouffé » le maximum qu'ils pouvaient « bouffer » et ont pris leurs cliques et leurs claques, sans enchantement, mais tout de même heureux de ne pas devoir de compte à rendre.
Une peste venue hors des frontières du CENTRAFRIQUE, est arrivée en 2012, pour faire manger, pour ne pas dire, faire boire de la boue des rues aux Centrafricains, ne parlons plus des meurtres et des viols gratuits qui ont fait couler tant de larmes, sans que de telles images puissent s'imprimer durablement dans l'esprit de tout un chacun, et plus principalement dans l'esprit de nos dirigeants, et faire qu'elles ne puissent plus voir le jour, un autre jour.
Les réseaux sociaux nous déversent chaque jour des informations que les âmes sensées, et beaucoup aux manettes du pays, qualifient d'intoxications, sans jamais apporter la preuve du contraire de ces affirmations.
Dans les années 80, un centrafricain nanti et proche du pouvoir de l'époque fêtait publiquement son premier « Milliard ».
Aujourd'hui, on nous fait savoir, et c'est toujours des « rumeurs », que certaines des plus hautes autorités du pays jouissent désormais de comptes en banque où les « Milliards » ont trouvé leurs nids.
Sujet d'une telle gravité qu'aussi bien le pouvoir que la représentation parlementaire auraient trouvé là, un motif de réaction, pour prouver le contraire ou mener une enquête parlementaire. Mais puisque ce ne sont que des rumeurs, nul besoin de se gêner. Et puisque nos institutions vivent depuis, des périodes très sensibles, pas d'enquête, pas de démenti objectif, les complots et les supputations de coup d’État sont au tournant de tout mouvement salvateur.
Dans un pays qui ne cesse de répéter à l'extérieur les difficultés qu'il rencontre, qui fait des pieds et des mains pour se faire entendre et obtenir toute l'aide qu'il sollicite, ne faut-il pas davantage de crédibilité et de confiance pour convaincre les partenaires ?
La semaine qui vient de s'écouler a été trop riche d'enseignements, avec l'intervention du Chef de l’État Centrafricain à la tribune des Nations Unies, suivie de son entrevue avec le Chef d’État Français.
Nous n'oserions faire le moindre commentaire à ce sujet, mais voyons le gouffre de travail que doit accomplir la communication au sommet de l’État, car il y a énormément de matière.
La nécessité d'un entourage musclé et compétent autour du Chef de l’État a été déjà évoqué à plusieurs reprises par beaucoup, mais cette observation semble traverser les oreilles des concernés et du principal concerné, comme une goutte de pluie sur les plumes d'un volatile.
Une fois encore, l'intervention du Chef de l’État à la tribune des Nations Unies et son entrevue avec le Chef de l’État Français sont trop riches d'enseignements. Il y a urgence à corriger le tir.

Que doit faire un bon entendeur ?

Nous autre, nous le saluons tout simplement.

 

Votre Sponsor
André Léopold REGNIER (iworlddabealvi)
Lire la suite

CENTRAFRIQUE: RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT A PARIS

7 Octobre 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #unite, #dignite, #travail, #dabealvi, #centrafrique, #bangui, #politique centrafricaine

CENTRAFRIQUE: RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT A PARIS

https://www.facebook.com/100010778326557/videos/309529659416309/

<<IL A DIT >> Kpla Kongo

J’étais à cette rencontre où j’ai croisé du beau monde. Le sémillant Sébiro virevoltant parmi les participants. Il y avait notre ami le grand Paul Cyriaque Sémaporo, avec un joli petit bout de fille dans les bras qui vous transmettait en direct des extraits de la rencontre, Axime Césaire Oronindji qui a fait une bonne intervention, LFK assis quelques rangées devant moi, qui a proposé sa liste de premiers ministrables – que je prenais pour une plaisanterie — au chef de l’état qui l’a joyeusement renvoyé dans les cordes. Il y avait André Régnier piaffant d’impatience parce ce qu’on tardait à lui passer le micro. Il a fini par poser la question importante des énergies renouvelables qui lui tient à cœur.…..et quelques autres.
La soirée a commencé par l’hymne national chantée sur un genre lyrique, puis le speech d’une compatriote censée s’exprimer au nom de la diaspora. Mais en fait elle représentait le comité de soutien à Touadéra. Elle a, comme on devait s’y attendre, passé la pommade et la brosse à reluire au Président, décochant au passage des coups de pied de l’âne bien sentis à l’outrecuidant Dologuélé sans le nommer. Ce dernier en prendra pour son grade lors de cette rencontre. Il fallait l’accuser de vouloir torpiller les espoirs que tout ce beau monde nourrissait sur Bruxelles. Les troupes Touadériennes manifestement en nombre dans la salle l’on repris de volée ce soir-là, applaudissant à tout rompre comme des chauffeurs de salle au moindre bon mot du Président…. Ambiance !
Il s’agit d’une rencontre à l’image de notre pays où l’on retrouve les mêmes limites, faiblesses et insuffisances de part et d’autre, tant sur la forme que sur le fond.
Cette rencontre a été décevante parce que, outre le temps imparti, la plupart des intervenants exposaient leur cas et préoccupations personnels, après avoir décliné titres, qualifications, spécialités…(au cas où,..On ne sait jamais), rappelant au président leurs amitiés et accointances d’antan.
Je ne reviens pas sur le détail des questions déjà résumé par Axime Césaire et bien d’autres.
Le Président, hésitant au départ s’est révélé pugnace et combatif dans ses réponses. On ne peut douter de sa sincérité quand il parle de sa détermination, de sa volonté à ramener la paix, de la difficulté de sa tâche que personne ne conteste. Et pour cela, il attend de tous un soutien, une collaboration et des critiques constructives.
Le problème est que le Président est profondément convaincu de la justesse de ses choix, de ses décisions et de la qualité de ses collaborateurs, même les plus folkloriques. De sorte que le soutien et les critiques qu’il attend de nous ne peuvent s’analyser que par une adhésion sans réserve à ces choix là. Toute proposition contraire est à considérer comme une volonté de contrarier son action.
Sa réaction contre la sortie de Dologuélé et des blogueurs du net en est la preuve. D’après lui, il n’y aurait que le désarmement volontaire, suivi de la réconciliation et du pardon qui doivent être retenus. Tout le monde le souhaite. Mais rien n’est vraiment assuré dans ce schéma face aux réalités du terrain qui s’imposent à nous chaque jour. Si le désarment ne réussi pas, on va faire comment. Se poser cette simple question n’est que du bon sens.
Le Président n’y apporte aucune réponse, reprochant maladroitement à Dologuélé sa gestion passée, oubliant qu’il a lui même géré ce passé avec les mêmes résultats que ce dernier.
Il faut savoir que nous nous engageons dans ce processus, le DDRR qui n’a jamais marché sans aucune solution de rechange en cas d’échec. Que nous croyons que les bailleurs vont continuer à nous soutenir.
Il y a des inquiétudes légitimes dans beaucoup de critiques qui lui sont adressées et que son équipe de communication – médiocre et incompétente il faut le savoir – et lui même refusent de prendre en considération. Il faut se mettre d’accord sur la notion de critique constructive.

L’actualité des énergies renouvelables en Afrique

http://www.energies-renouvelables-afrique.com/

Notre rubrique spéciale CENTRAFRIQUE COP22

https://dabealvi.wordpress.com/2016/09/15/lactualite-des-energies-renouvelables-en-afrique/

Lire la suite

LE PRÉSIDENT TOUADERA A REÇU EN AUDIENCE LE GROUPE MAKOR ENERGY SOLUTION

13 Septembre 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #politique centrafricaine, #presidence de la republique, #Faustin archange Touadera, #dabealvi, #Centrafrique

 LE PRÉSIDENT TOUADERA A REÇU EN AUDIENCE LE GROUPE MAKOR ENERGY SOLUTION

Le Président de la République, Son Excellence Pr Faustin Archange Touadera a reçu en audience en fin de soirée une délégation conduite par M. Ran Timor Ofer Ilal, Président du groupe israélien Makor Energy Solution, spécialisé dans l’énergie solaire.
La délégation est venue proposer au Président Touadera ses prestations dans le domaine de l’énergie solaire afin de compenser le déficit d'électricité dont souffre son pays, la RCA.

En gros: Vous faites des propositions d'utilisations des énergies renouvelables

WAY TO RCA ( well and you)

http://www.beesbuzz.com/group/teamasearca-way-well-and-you/

Vous aussi agissez pour la santé, la démocratie et la paix en Centrafrique!
INVITEZ vos connaissances à découvrir des informations sur ces merveilleuses plantes et comment les consommer pour plus d’efficacité.
Chaque jour nous sommes agressés de tous côtés et la nature nous offre la protection idéale !
https://my.wellandyou.eu/fr/distributors/440501
Votre ami André REGNIER
https://www.referralkey.com/dabealvi


LE CENTRAFRIQUE ET LA CRYPTO MONNAIE COINSPACE

https://dabealvi.wordpress.com/2016/09/13/les-10-plus-grosses-multinationales-au-monde-pesent-davantage-financierement-que-180-etats/

MARKET-PLACE
I'm now Positioned and can access my back office on this link:


http://dabealvi.coinspace.biz/

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: En réarmant les FACA le pays sera divisé en trois

26 Août 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #minusca, #Droits humains, #politique centrafricaine, #paix, #panneaux solaires

CENTRAFRIQUE: En réarmant les FACA le pays sera divisé en trois

Cette situation du réarmement est délicate

LA MINUSCA A LE DEVOIR DE DÉSARMER TOUS LES CHEFS DE GUERRE

« Il ne faut pas avoir beaucoup d’armes. A quoi bon créer une montagne d’armes et ensuite ne pas comprendre que faire avec, comme c’était le cas en URSS ? Mais nous devons créer une armée compacte pour qu'elle puisse être transférée vers n'importe quel théâtre d’hostilités. Nous avons un pays immense, le plus grand du monde et la population est assez petite – comme celle de la France et de l'Allemagne prises ensemble. C'est pourquoi, notre tâche est de créer une arme qui permettra à chaque soldat et à officier d’en remplacer cinq au combat. En outre, l'arme doit être capable de permettre aux soldats de ne pas se trouver sous le feu. »

Vers 2020, la Russie aura entièrement renouvelé l'armement des forces stratégiques nucléaires, a déclaré le vice Premier ministre Dmitri Rogozine en charge du complexe militaro-industriel du pays. C'est nécessaire pour l'exécution du but principal – la création en Russie de l'armée professionnelle, compacte et mobile qui pourra résoudre efficacement les tâches sur n'importe quel théâtre d’hostilités. Le programme du réarmement de l'armée, adopté dans le cadre de la réforme militaire russe, est réalisé suivant des rythmes accélérés. Comme le vice Premier ministre Dmitri Rogozine l’a communiqué, vers 2020, la Russie aura renouvelé l'armement des forces stratégiques nucléaires non à 70 %, comme il était supposé, mais à 100%. De plus, on mise non sur la quantité, mais sur les qualités principalement nouvelles des armes qui permettront d'augmenter la capacité défensive du pays sur fond de la réduction des effectifs, a indiqué Dmitri Rogozine.

Pour le rééquipement de l'armée, l'État a octroyé une grosse somme d'argent. Rien qu’en 2014, les dépenses du ministère de la Défense feront 2,3 mille milliards des roubles (60 milliards de dollars). Un rouble sur cinq sert à moderniser le bouclier antimissile de la Russie, affirme le commentateur militaire, le colonel en retraite Victor Litovkine. « Aujourd'hui, les nouveaux croiseurs stratégiques sous-marins de la classe de Iouri Dolgorouki entrent en service. Il y aura 8 croiseurs pareils au total. Sur chacun d’eux, il y aura 16 missiles Boulava avec 6 ogives nucléaires. Au total, aujourd'hui, nous comptons 423 missiles stratégiques avec 1494 ogives nucléaires. Et comme d’après le Traité de Prague sur la réduction des armements stratégiques offensifs, nous devons avoir 700 missiles montées et encore 100 en stocks et 1550 ogives sur eux, il est clair que nous n'avons pas d’objectif de réduire les forces stratégiques nucléaires. » Mais il est nécessaire de les moderniser. Par exemple, le missile balistique intercontinental légendaire Voïvode (selon la classification de l'OTAN – Satan) peut rester en service jusqu'à 2026. Les délais du service des missiles Sotka (d’après la classification occidentale - SS-19 Stiletto) touchent à leur fin. Pour les remplacer, on élabore en Russie le nouveau missile lourd au combustible liquide ICMB Sarmat, plus performant que Voïvode. Les missiles RC-24 Iars au combustible solide remplaceront les Sotkas. D’ici à la fin de l’année, trois divisions les recevront. L'arme moderne, y compris nucléaire, un produit des technologies de pointe, aidera à augmenter la capacité défensive de l’armée, ce qui correspond aux objectifs de la réforme militaire en Russie en général.


En savoir plus: https://fr.sputniknews.com/defense/201409231022940756-le-rearmement-de-larmee-russe-va-croissant/

Lire la suite

UNE PREMIERE DANS CETTE REPUBLIQUE DE CENTRAFRIQUE

13 Mai 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #Actualité, #centrafrique, #politique centrafricaine

O Centrafricains, à quand la dignité et la vison de grandeur pour votre pays ?
En tant qu’ami de la République Centrafricaine, j’ai toujours soutenu le peuple de ce pays dans les moments difficiles en cherchant à m’informer sur l’évolution du contexte national. Cependant, j’avais décidé d’arrêter de consulter les sites et blogs centrafricains en raison de la profonde déception que j’éprouvais en lisant les articles publiés. Avec le changement intervenu après les élections, je ne peux me taire devant la persistante bêtise de la presse privée centrafricaine en ligne.
En effet, avant la transition dirigée par Madame Samba-Panza, la République Centrafricaine était connue sur le plan mondial comme une nation barbare ou les habitants s’entretuent et poussent la haine jusqu’au cannibalisme, un état ou règne la terreur qui contraint les populations à se réfugier à l’extérieur du pays pour ceux qui le peuvent ou encore a retourner vivre dans la foret comme au moyen âge. Les medias centrafricains ont bien contribue à promouvoir cette image négative de leur pays. Quiconque fait un tour sur les blogs centrafricains se rendra compte a quel point ce peuple s’autodétruit en réduisant l’image de son pays a un carre de jungle dans le monde ou chacun veut exceller en violences verbales, en insultes et en délation. Croyant « faire du mal » à leurs prochains, les soit disants « journalistes » se transforment en marionnettes des assoiffes du pouvoir et anges de la méchanceté. Pire, ils privent des millions de leurs compatriotes vivant dans des conditions désastreuses de l’aide extérieure en présentant les autorités de leur pays qui ont la charge de mobiliser les partenaires comme des diables non fréquentables. C’est un acte qui démontre que ces individus autoproclamés « hommes de presse » ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez. Ils volent tellement bas que pour quelques petits billets de banque, ils détruisent leur pays et maintiennent leurs compatriotes dans la misère. La presse privée centrafricaine en ligne, quelque soit son nom, brille par son manque de professionnalisme, son manque d’objectivité et reste donc la plus déconseillée au monde dans le milieu des expatries qui estiment n’y trouver aucune substance pour une personne qui veut s’intéresser a la République Centrafricaine. Comme le disait un autre ami de la RCA : « l’esprit de la haine a fait son lit en Centrafrique et a complètement fait perdre la raison aux centrafricains. »
Les autorités de la transition ont eu le mérite d’affronter ce contexte barbare et de se mettre au-dessus des haines parfois viscérales à leur égard pour faire sortir le pays du chaos. Des autorités et des hauts cadres compétents et crédibles, hommes et femmes, ont été copieusement salis, insultés dans le seul but d’assouvir la soif de méchanceté et de jalousie d’autres centrafricains dont les motivations réelles sont loin d’être patriotiques. Ils ont payé un lourd tribut et consenti d’énormes efforts dont très peu de leurs compatriotes ne s’en rendent compte : contrairement aux délations de la presse centrafricaine, toutes les institutions républicaines avaient été pillées, ce qui privaient les autorités de la Transition des moyens de travail. Il est connu que la plupart des hauts cadres à la Présidence et à la Primature ont utilisé leurs équipements et moyens roulants personnels pour être productifs. Ils ont ainsi œuvré malgré tout pour faire cesser la situation apocalyptique qui régnait dans le pays, pour permettre la reprise de la vie socio-économique et pour organiser des élections démocratiques, libres et crédibles. Honnêtement, deux années pour rétablir la RCA comme un pays normal a été un record. Les centrafricains qui le contestent doivent ouvrir grandement leurs yeux et regarder au-delà de leur pays pour se rendre compte de toutes les difficultés que rencontrent plusieurs pays secouées par les conflits armes à se remettre debout. Il a fallu par exemple au Tchad, au Soudan, combien d’années pour faire cesser la guerre sur leur territoire ?
Hier, Madame Samba-Panza était traitée de tous les noms par la presse privée en ligne qui continue de le faire alors qu’elle ne dirige plus le pays. En s’acharnant sur cette dame appréciée a l’extérieur pour son courage et sa détermination - malgré les injures et les nombreuses peaux de bananes- qui ont permis au pays de retrouver l’ordre constitutionnel, ces journalistes amateurs ne savent vraiment pas ce qu’ils veulent. Irresponsabilité, malédiction ou inconscience ? Aujourd’hui, cette même presse privée centrafricaine en ligne commence à s’acharner sur le Président Touadera démocratiquement élu, allant jusqu’à contester la crédibilité de son élection et à le traiter de chien. Soyons sérieux. Ce n’est pas parce que ces pseudo-journalistes et pseudo-directeurs de rédaction produisent des « torchons’ en ligne qu’ils se croient tout permis. Non, ils ne sont pas au-dessus de la loi. Il est temps de cesser ces actes irresponsables de la part de ceux qui croient qu’ils peuvent donner des leçons aux millions de centrafricains alors qu’ils enterrent chaque jour la RCA avec leur plume après avoir bu leurs vins et mange leur semoule loin des réalités du pays. Le nouveau parlement centrafricain devra rapidement voter une loi pour barrer la route à ces amateurs qui ternissent l’image du pays et détruisent leurs compatriotes valeureux.
A l’élection du Président Touadera, les centrafricains ont été unanimes pour écrire une nouvelle page de l’histoire de leur pays. Il est cependant malheureux et regrettable de voir que ces mêmes brebis galeuses de presse centrafricaine privée en ligne persistent dans la voie de destruction de l’image du pays et ceci, de manière grossière, insolente comme des délinquants en manque d’éducation et de repère social. L’internet est un outil de mondialisation destine à vendre des informations favorables au développement du partenariat entre les nations. Les pseudo-journalistes centrafricains en font un outil d’injures de chiffonniers en ignorant le respect des lecteurs extérieurs et le code d’éthique et la déontologie. Ces journalistes-bricoleurs qui lancent des pierres à leurs compatriotes à travers des délations sont les vrais hors-la-loi de la jungle centrafricaine qu’ils aiment présenter et de cet outil de communication mondiale. En continuant à taper sur Madame Samba-Panza, ils démontrent leur nostalgie de la haine qu’ils veulent maintenir comme courant de vie des centrafricains. Mais ils se trompent. La haine ne triomphera jamais sur la vie de millions de centrafricains sans voix mais qui font monter leurs prières d’amour et de paix pour la nation devant Dieu dans le silence. Et le monde extérieur qui sait faire la différence entre ces destructeurs de la nation centrafricaine et les vrais centrafricains responsables continuera d’apprécier Madame Samba-Panza comme une brave femme africaine que le continent a déjà inscrit parmi ses rares héroïnes de cette époque. En témoignent les nombreux prix qui lui sont décernés et les multiples sollicitudes à son égard par l’extérieur.
Plus d’un million de centrafricains ont décidé d’écrire une nouvelle page de l’histoire de leur pays avec l’encre de l’unité (et non division et haine), dignité (et non humiliation de l’autre) et travail (et non bricolage et amateurisme). Pour cela, ils ont massivement participe aux élections organisées par Madame Samba-Panza et ses collaborateurs de la Transition. Un nouveau président démocratiquement élu est à la tête du pays depuis quelques semaines. Il prend le relai de la Transition dans un contexte de retour a l’ordre constitutionnel pour avancer la ou la Transition a pu s’arrêter. Les centrafricains et le monde entier veulent etre aujourd’hui informes sur les pas qui sont poses par les nouvelles autorités pour marquer le changement tant attendu. Les attentes ne sont donc pas des injures contre Madame Samba-Panza ou contre le Pr Touadera. Cela n’intéresse personne et n’apporte rien à un état préoccupée par des choses sérieuses pour relancer le développement du pays. Les attentes sont plutôt des contributions constructives de la part de la presse centrafricaine privée en ligne. Cette dernière doit retomber sur les deux pieds et non sur la tête pour pouvoir jouer son rôle de conscientisation de la population et d’information sur les efforts de la RCA à se relever car un avenir meilleur ne se construit pas en regardant en arrière pour faire la chasse aux autres. C’est donc maintenant que tous les centrafricains doivent avoir une vision de grandeur pour leur pays.

Pour l'Ancien Cabinet de la Présidente CSP
Le Directeur de Cabinet Joseph MABINGUI

Lire la suite

UN CHANTIER NATIONAL POUR TOUS LES CENTRAFRICAINS .

7 Avril 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #politique centrafricaine, #dabealvi, #bangui, #boganda barthelemy

IL N'Y AURA PAS DE CHANGEMENT VÉRITABLE TANT QUE L'ELECTRICITÉ POUR TOUS NE DEVIENT PAS UN CHANTIER NATIONAL POUR TOUS LES CENTRAFRICAINS .( Installation de parc solaires dans toutes les préfectures .et villages ) ...

Mobilisons nous patriotiquement !

PANNEAUX SOLAIRES EN CENTRAFRIQUE - LA PAIX AVEC L ' ELECTRICITÉ POUR TOUS

LA VIE DE BARTHÉLEMY BOGANDA NON RECONNUE DE LA NOUVELLE GENERATION DE CES QUATRE DERNIÈRES DÉCENNIES
Barthélemy Boganda Centrafrique, en cette année bénie pour le Mesan
 
SUIVEZ LES CONSEILS D'UN SAGE QUI VOUS PARLE DES ENERGIES RENOUVELABLES ... ET CE FUT SON DERNIER TESTAMENT!
 
CENTRAFRIQUE: Qu'attendent les leaders de la nouvelle génération de politiciens pour tous s'accorder sur un thème majeur? ...
-LA LUMIERE DANS TOUS LES FOYERS.
*UNE REVENDICATION LÉGITIME
MESAN Réformé Faisons la politique autrement

 

Lire la suite

LE RÉFÉRENCEMENT CENTRAFRICAIN ... PERTE D'ALTITUDE?

6 Mars 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #Ecologie - conso - biodiversité - énergie, #iworlddabealvi, #politique centrafricaine, #paix

LA PAIX AVEC L ' ELECTRICITÉ POUR TOUS
LA PAIX AVEC L ' ELECTRICITÉ POUR TOUS

CENTRAFRIQUE RÉFÉRENCEMENT : Aujourd’hui le CINPP
http://dabealvi.over-blog.com/2016/02/centrafrique-qu-est-ce-que-beesbuzz.html


CENTRAFRIQUE C.I.N.P.P (Centre d’intérêt national pour la paix)
https://iworlddabealvi.wordpress.com/2016/03/02/notre-centre-dinteret-national-pour-la-paix-doit-etre-la-lumiere/


L’EXPLOITATION DES PANNEAUX SOLAIRES APPORTERA LA DEMOCRATIE EN CENTRAFRIQUE
https://iworlddabealvi.wordpress.com/2016/03/03/lexploitation-des-panneaux-solaires-apportera-la-democratie-en-centrafrique/


Consultation sur Dabealvi MultiSite Plateform - C :

http://snmbowebo.ning.com/profiles/blogs/mon-59-eme-anniversaire-centrafricain


BONUS ... CENTRAFRIQUE RÉTRO 2013-2016 ACTION-BOGANDA
http://www.scoop.it/t/m-e-r-c-i-centrafricain


PANNEAUX SOLAIRES EN CENTRAFRIQUE
- LA PAIX AVEC L ' ELECTRICITÉ POUR TOUS
OUI, je l’affirme avec force, l’avenir est dans les applications mobiles… https://my.worldgn.com/store/iworlddabealvi


Project URL

http://wesharecrowdfunding.com/centrafrique

Lire la suite

Le feux d'artifice médiatique Centrafricain en panne d'inspiration?

6 Février 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #politique centrafricaine, #catherine samba panza, #Election, #presidentielle, #Marie Reine Hassen, #dabealvi

Le feux d'artifice médiatique Centrafricain en panne d'inspiration?

Le feux d'artifice médiatique Centrafricain en difficulté d'illumination?

Nous parlerons cette journée dominicale de la communion solennelle nationale:

On a tous en nous quelque chose de CentrafriqueBoganda.com​

https://www.facebook.com/groups/LNCANALYSERCA/​

CENTRAFRIQUE: VERS UN RETOUR A LA CASE DÉPART ?

Le peuple centrafricain va voter son chef d'état le 14 février 2016. Saisissez les idées de ce débat pour une meilleure interprétation de cet événement original dans les anales de l’indépendance africaine. Vous conviendrez avec moi que personne n'est prêt pour cette nouvelle aventure humaine.

Il est dommage que madame Catherine Samba Panza ne poursuive pas dans son élan de pacification et de reconstruction nationale, son idée d'une vraie république Centrafricaine .

LE BON SENS VOUDRAIT QUE NOUS PASSIONS A L'ESSENTIEL AVEC LA MÊME PRÉSIDENTE CENTRAFRICAINE .... JUSTE DEUX ANS ENCORE POUR SON ACHEVER un quinquennat en bonne et due forme ... ~~RÂ

http://www.dailymotion.com/video/x181r5j_le-debat-la-france-s-engage-en-centrafrique-partie-2_news

Votre Sponsor

André Léopold REGNIER (iworlddabealvi)

https://my.worldgn.com/store/iworlddabealvi

Welcome to the World Store

Lire la suite
1 2 > >>