Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - Centrafrique MÉSAN RÉFORMÉ

CENTRAFRIQUE: RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT A PARIS

7 Octobre 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #unite, #dignite, #travail, #dabealvi, #centrafrique, #bangui, #politique centrafricaine

CENTRAFRIQUE: RENCONTRE AVEC LE PRÉSIDENT A PARIS

https://www.facebook.com/100010778326557/videos/309529659416309/

<<IL A DIT >> Kpla Kongo

J’étais à cette rencontre où j’ai croisé du beau monde. Le sémillant Sébiro virevoltant parmi les participants. Il y avait notre ami le grand Paul Cyriaque Sémaporo, avec un joli petit bout de fille dans les bras qui vous transmettait en direct des extraits de la rencontre, Axime Césaire Oronindji qui a fait une bonne intervention, LFK assis quelques rangées devant moi, qui a proposé sa liste de premiers ministrables – que je prenais pour une plaisanterie — au chef de l’état qui l’a joyeusement renvoyé dans les cordes. Il y avait André Régnier piaffant d’impatience parce ce qu’on tardait à lui passer le micro. Il a fini par poser la question importante des énergies renouvelables qui lui tient à cœur.…..et quelques autres.
La soirée a commencé par l’hymne national chantée sur un genre lyrique, puis le speech d’une compatriote censée s’exprimer au nom de la diaspora. Mais en fait elle représentait le comité de soutien à Touadéra. Elle a, comme on devait s’y attendre, passé la pommade et la brosse à reluire au Président, décochant au passage des coups de pied de l’âne bien sentis à l’outrecuidant Dologuélé sans le nommer. Ce dernier en prendra pour son grade lors de cette rencontre. Il fallait l’accuser de vouloir torpiller les espoirs que tout ce beau monde nourrissait sur Bruxelles. Les troupes Touadériennes manifestement en nombre dans la salle l’on repris de volée ce soir-là, applaudissant à tout rompre comme des chauffeurs de salle au moindre bon mot du Président…. Ambiance !
Il s’agit d’une rencontre à l’image de notre pays où l’on retrouve les mêmes limites, faiblesses et insuffisances de part et d’autre, tant sur la forme que sur le fond.
Cette rencontre a été décevante parce que, outre le temps imparti, la plupart des intervenants exposaient leur cas et préoccupations personnels, après avoir décliné titres, qualifications, spécialités…(au cas où,..On ne sait jamais), rappelant au président leurs amitiés et accointances d’antan.
Je ne reviens pas sur le détail des questions déjà résumé par Axime Césaire et bien d’autres.
Le Président, hésitant au départ s’est révélé pugnace et combatif dans ses réponses. On ne peut douter de sa sincérité quand il parle de sa détermination, de sa volonté à ramener la paix, de la difficulté de sa tâche que personne ne conteste. Et pour cela, il attend de tous un soutien, une collaboration et des critiques constructives.
Le problème est que le Président est profondément convaincu de la justesse de ses choix, de ses décisions et de la qualité de ses collaborateurs, même les plus folkloriques. De sorte que le soutien et les critiques qu’il attend de nous ne peuvent s’analyser que par une adhésion sans réserve à ces choix là. Toute proposition contraire est à considérer comme une volonté de contrarier son action.
Sa réaction contre la sortie de Dologuélé et des blogueurs du net en est la preuve. D’après lui, il n’y aurait que le désarmement volontaire, suivi de la réconciliation et du pardon qui doivent être retenus. Tout le monde le souhaite. Mais rien n’est vraiment assuré dans ce schéma face aux réalités du terrain qui s’imposent à nous chaque jour. Si le désarment ne réussi pas, on va faire comment. Se poser cette simple question n’est que du bon sens.
Le Président n’y apporte aucune réponse, reprochant maladroitement à Dologuélé sa gestion passée, oubliant qu’il a lui même géré ce passé avec les mêmes résultats que ce dernier.
Il faut savoir que nous nous engageons dans ce processus, le DDRR qui n’a jamais marché sans aucune solution de rechange en cas d’échec. Que nous croyons que les bailleurs vont continuer à nous soutenir.
Il y a des inquiétudes légitimes dans beaucoup de critiques qui lui sont adressées et que son équipe de communication – médiocre et incompétente il faut le savoir – et lui même refusent de prendre en considération. Il faut se mettre d’accord sur la notion de critique constructive.

L’actualité des énergies renouvelables en Afrique

http://www.energies-renouvelables-afrique.com/

Notre rubrique spéciale CENTRAFRIQUE COP22

https://dabealvi.wordpress.com/2016/09/15/lactualite-des-energies-renouvelables-en-afrique/

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article