Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - CentrAfrique

CENTRAFRIQUE - COTE D'IVOIRE : UNE REFORME CONSTITUTIONNELLE DES PLUS PROFONDES ET DES PLUS HARDIES.

30 Juin 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

CENTRAFRIQUE - COTE D'IVOIRE : UNE REFORME CONSTITUTIONNELLE DES PLUS PROFONDES ET DES PLUS HARDIES.

COTE D'IVOIRE :
DEPART À LA RETRAITE POLITIQUE DU GENERAL DE LA GENDARMERIE,GASTON OUASSENAN KONE.

DES LEÇONS POLITIQUES À EN TIRER:

PLACE AUX JEUNES.

LIMITATION DES MANDATS ÉLECTIFS PUBLICS À DEUX MANDATS DE 05 ANS CHACUN.

ENCOURAGER LES DÉPARTS À LA RETRAITE,

RESPECTER LES DÉLAIS DES DÉPARTS A LA RETRAITE POUR FAIRE LA PLACE À PLUS DE JEUNES.

LIMITER LE NOMBRE D'ANNÉES,À 03 ANS,POUR LES NOMINATIONS AUX HAUTS POSTES DE L'ÉTAT,Y COMPRIS LES POSTES DE MINISTRES,D'AMBASSADEURS,DE DIRECTEURS,D'INSPECTEUR ETC...

TRADUIRE LES DISCOURS,LES LOIS,LES THÉORIES ET LES PROMESSES EN RÉALITÉ,EN DU CONCRET.

IL FAUT UNE DÉTERMINATION ET UNE RÉELLE VOLONTE POLITIQUES,A TOUTES ÉPREUVES,POUR FAIRE SAUTER LES VERROUS QUI BLOQUENT L'INSERTION,LA PROGRESSION ET L'ASCENSION DES PLUS JEUNES.

UNE REFORME CONSTITUTIONNELLE DES PLUS PROFONDES ET DES PLUS HARDIES.

AU BESOIN CONSTITUTIONNALISER LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION,LE VOL ET LE DÉTOURNEMENT DES DENIERS PUBLICS.

ENSEIGNER LES DROITS,LA CONSTITUTION,DÈS L'ÉCOLE PRIMAIRE POUR ANCRER LA CULTURE JURIDIQUE DANS NOS ESPRITS.

NOUS ESPÉRONS ÊTRE ENTENDU PAR LES DÉCIDEURS ET LES GOUVERNANTS DE NOS PAYS,SURTOUT,EN COTE D'IVOIRE PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE,SEM Alassane Ouattara.

Oui,je partage totalement ton observation et ton analyse ma Soeur, Assana Alex Ouattara.

Mais,dans ce pays,les gens entendent mourir au pouvoir après un demi-siècle d'exercice du pouvoir.
Et ça c'est la plaie de la Cote d'Ivoire et de l'Afrique.
Pourquoi?
Tout simplement,la seule et la plus rapide des manières,pour être riche et obtenir une ascension sociale,c'est d'entrer en politique,de militer ouvertement et démagogiquement au sein d'un parti politique et raisin aspirer à être nommé à un poste de ministre, de Directeur Général, d'inspecteur général,de colonel,de lieutenant-colonel,de capitaine,de général des armées,de Directeur financier ou d'intendant pour chaque jour voler et emporter dans leurs poches,chaque jour,par la voie de la corruption,l'équivalent de leurs salaires mensuels.

Et c'est la seule raison,la corruption,l'enrichissement illicite,le vol des deniers publics qui fait s'accrocher au pouvoir ces femmes et ces hommes politiques.

Et quand,après avoir péché devant Dieu, je les vois faire semblant de se repentire, profitant des périodes religieuses ramadan,tabaski,Noël ascension,pâques, pèlerinages pour distribuer de la nourriture,des vivres,des billets d'avion et de l'argent,j'ai honte,j'ai mal.

Ce sera l'aumône, des miettes,une infime partie des biens et de l'argent volés à ce pauvre peuple,le petit peuple.
Tout cela sert à maintenir des millions des ivoiriens,des africains et des ressortissants des pays pauvre,par leurs dirigeants et leurs gouvernants,dans la misère et dans la pauvreté.

Sans une lutte implacable contre la corruption,l'enrichissement sans cause,sans effort,sans travail,l'enrichissement illicite, sans un volonté politique pour une répartitions, juste et équitable,des richesses et des fruits de la croissance du pays,nos pays d'Afrique,n'iront nulle part, ne feront aucun pas en avant dans le sens du progrès.

Il faut que la loi soit égale pour tous,surtout à l'égard de ces hauts cadres,présidents de conseils d'administration,Conseillers spéciaux,conseillers généraux, Directeurs Généraux Directeurs Centraux,inspecteurs etc...en matière de départ à la retraite.

S'il y'a des dérogations spéciales pour des amis du pouvoir, il doit aussi en être de même pour tous les citoyens qui désirent prolonger leurs départ à la retraite.

Mais,si la loi n'est pas appliquée, si les départs à la retraite de ces gens-là sont bloqués, par complaisance,les plus jeunes resteront éternellement au chômage.
Et ceux qui ont un emploi auront leur progression bloquée.

Il faut que ça change.

Il faut que ce pays aspire à la normalité du fonctionnement régulier de ses institutions,dans l'égalité et la justice pour tous.

Comme toujours,on me dira de produire des preuves parce qu'on me traiterait de menteur, de démagogue, de populiste.

Et pourtant,tous les rapports internationaux dénoncent la trop grande pollution,la trop grande toxicité des gouvernants et des élites de nos pays du fait de la corruption.

Et nous sommes complices de nos silences sur ce phénomène cancérigène qui minent et tuent nos économies, constituant des facteurs bloquants du progrès et de l'intégrité de l'administration de nos États.

REMÈDES IMMÉDIATS:

CONSTITUTIONNALISER 'A LUTTE CONTRE LA CORRUPTION.

LIMITATION DU NOMBRE D'ANNÉES MAXIMUM OÙ UN INDIVIDU RESTERAIT À SON POSTE DE MINISTRE,DE DIRECTEUR GÉNÉRAL,D'AMBASSADEUR,DE DIRECTEUR,DE HAUT MAGISTRAT POUR QUE CELUI QUI EST NOMMÉ À UN POSTE SACHE QU'IL A UNE OBLIGATION DE RÉSULTAT ET QU'AUX TERMES DE TROIS(03) ANNÉES MAXIMUM,IL DOIT QUITTER SON POSTE POUR LE CÉDER À UN AUTRE QUI AURA POUR MISSION DE RAJEUNIR L'ADMINISTRATION,DE LA RENDRE PLUS PERFORMANTE,PLUS DYNAMIQUE ET DE LA RAJEUNIR.

LIMITER TOUT MANDAT ÉLECTIF, POLITIQUE ET ADMINISTRATIF À DEUX MANDATS, 10 ANS.
UN MANDAT AURA POUR DURÉE MAXIMUM 05 ANS.

AINSI CODIFIÉ ET NORMÉ, NOTRE PAYS ET NOTRE ADMINISTRATION,APPLIQUANT LA LOI,LA CONSTITUTION,VERRA PLUS DE JEUNES CADRES MONTER A DES POSTES PRESTIGIEUX ET LES JEUNES AU CHÔMAGE AURONT PLUS D'OPPORTUNITÉS D'ACCÈS AU MARCHÉ DU TRAVAIL.

LE CHÔMAGE,SURTOUT AU NIVEAU DES JEUNES, MESURE LE DEGRÉ DE POURRISSEMENT DE NOS SYSTÈMES,DE NOTRE GOUVERNANCE,TELLE LA SANTÉ,LA POLITIQUE,L'ÉCONOMIE,LA FINANCE ET LE SOCIAL D'UN PAYS.

LE CHÔMAGE PRODUIT LA PAUVRETÉ,LA MISÈRE,L'INSTABILITÉ,LES INJUSTICES,LES TROUBLES SOCIO-POLITIQUES, LES REBELLIONS ET,FINALEMENT,LES COUPS D'ÉTAT.

QUAND LE PEUPLE EST AFFAMÉ, SE SENT VOLÉ,DÉPOSSÉDÉ DE SA RICHESSE,IL N'A POINT D'OREILLES POUR ENTENDRE LES APPELS AU CALME,À LA MODÉRATION ET À LA PATIENCE.
VOILÀ POURQUOI NOUS SALUONS LE DÉPART À LA RETRAITE POLITIQUE DU GÉNÉRAL GASTON OUASSENAN KONE,DÉPUTÉ PDCI DE KATIOLA,ANCIEN MINISTRE DE LA SÉCURITÉ.

À 80 ANS AUJOURD'HUI,SI CET EXEMPLE DOIT ETRE SUIVI,MEME EN POLITIQUE,CE PAYS,NOS PAYS AFRICAINS AURONT DES PROBLÈMES POUR QUE LES PLUS JEUNES TROUVENT DES EMPLOIS ET DES OCCUPATIONS.

IL EST EXEMPLAIRE POUR QUE J'EN APPELLE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE,SEM Alassane Ouattara,au comité des experts pour les réformes constitutionnelles,afin que la loi soit égale pour tous,qu'elle soit traduite en réalité,chaque jour,par l'administration et que cette jeunesse, ruinée par le chômage,soit écoutée,prise en compte et respectée.
Si on ne fait pas cela...GARS AUX GOUVERNANTS AFRICAINS.

LES JEUNES,SANS TRAVAIL,SANS PROTECTEURS POLITIQUES,COMPÉTENTS ET TRAVAILLEURS,EN ONT ASSEZ DES DISCOURS POLITIQUES DE PROPAGANDE,DE DÉMAGOGIE.

ILS VEULENT DES ACTES CONCRETS QUI LES VALORISENT AU SEIN ET AU COEUR DE LA NATION.

Je vous remercie.
Par D.A.K.S.

Dabealvi.Le Sentinel en mode veille - CentrAfrique

PANNEAUX SOLAIRES EN CENTRAFRIQUE - LA PAIX AVEC L ' ELECTRICITÉ POUR TOUS OUI, je l’affirme avec force, l’avenir est dans les applications mobiles… https://my.worldgn.com/store/iworlddabealvi

Lire la suite

Dans les yeux d'Olivier Delacroix : les mystères de la foi, ce mercredi.

30 Juin 2016 , Rédigé par Pascal 29/06 15h12 Publié dans #France 2

Cet article est reposté depuis LeBlogTvNews.

Lire la suite

Afrique centrale : tournée d’André Vallini du 28 juin au 1er juillet

29 Juin 2016 , Rédigé par Centrafrique-Presse.com

Cet article est reposté depuis centrafrique-presse.

Lire la suite

Centrafrique-Bangui: L'imagerie à résonance magnétique de l'Oubanguien

24 Juin 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #ignorance, #avidite, #egoisme, #centrafrique, #dabealvi, #panneau solaire

Centrafrique-Bangui: L'imagerie à résonance magnétique de l'Oubanguien

Regardez les méthodes actuelles de maintien dans l'esclavage qu'ils s'imposent eux-mêmes:

IGNORANCE, AVIDITÉ et ÉGOÏSME..


1. Leur IGNORANCE constitue la première arme de ce maintien en esclavage. Un grand homme une fois déclara « la meilleure façon de cacher quelque chose à un Noir est de la mettre dans un livre». Nous vivons actuellement à l'Age de l'Information. Ils ont l'opportunité de lire n'importe quel livre sur quelque soit le sujet en rapport avec leurs efforts de lutte pour la liberté, mais ils refusent de lire. Il y a d'innombrables livres facilement disponibles à Borders, à Barnes & Noble, à Amazon.com sans mentionner les librairies spécialisées pour Noirs qui fournissent des œuvres de grande valeur susceptibles de leur permettre d'atteindre une certaine équité économique (qui devrait être en fait intégrée à leur lutte) mais peu d'entre eux lisent de façon soutenue, si jamais ils lisent, ils gardent les informations pour eux-mêmes et ensuite ils n'écrivent pas pour leur progéniture {ceux d'Afrique cachent les recettes de leurs ancêtres à leurs descendants préférant mourir avec. Les Noirs refusent catégoriquement les religions de leurs propres Ancêtres ; leurs propres prophètes oubliés}.
2. L'AVIDITÉ est une autre puissante arme de contention. Les Noirs, depuis l'abolition de l'esclavage, ont eu de grandes sommes d'argent à leur disposition.
L'an dernier, seulement pour la période des fêtes de Noël et de fin d'année, ils ont dépensé 10 milliards de dollars des 450 milliards de dollars qui représentent leur revenu annuel (2,22%). N'importe qui d'entre nous peut les (noirs) utiliser comme un marché cible pour quelle que soit l'entreprise. Ils viendront toujours y consommer.
Étant principalement des consommateurs ils agissent par avidité, poussés par le plaisir et le désir de toujours posséder. Ils veulent toujours en posséder davantage sans penser le moins du monde à épargner pour la progéniture ou à investir pour les générations suivantes.
Au lieu de démarrer une entreprise ils penseront de préférence à s'acheter de nouvelles paires de chaussures très chères.
Certains d'entre eux vont jusqu'à négliger leurs propres enfants pour se procurer les tout derniers modèles... TOMMY ou FUBU. Ils pensent jusqu'à présent que rouler en Mercedes et vivre dans une grande maison leur octroie un certain «statut» ou qu'ils ont réalisé le Rêve Américain. Ils sont fous ! De l'Europe, des USA , d'Afrique ...ils sont tous les mêmes ! La majorité de leurs frères croupissent encore dans la misère parce que leur avidité les empêche collectivement de constituer un lobby financier pour une meilleure communauté.. Avec l'aide de BET, Black Entertainment Tonight, (une chaîne de télévision pour Noirs (ndlt)), et d'autres media télévisés du même genre qui leur apportent des images destructives dans leurs propres foyers, nous continuerons à tirer d'eux d'immenses profits comme ceux gagnés par TOMMY et NIKE.. (Tommy Hillfiger les a même insultés, déclarant qu'il ne voulait pas de leur argent.
Voyez cependant combien ils dépensent encore plus dans ses produits comme jamais ils ne l'ont fait auparavant !) Ils continueront de s'exhiber ainsi les uns devant les autres pendant que nous autres (blancs) nous construirons une communauté plus forte à partir des profits que nous réalisons d'eux...
3. L'ÉGOÏSME est enraciné en eux depuis les temps de l'esclavage et l'époque coloniale et c'est l'une des principales manières à travers lesquelles nous continuons à les y maintenir. L'un des leurs, Dubois, disait dans un livre, « le Dixième des Talents » (1/10), qu'il existait une désunion viscérale dans leur culture. Il était précis dans ses déductions qui stipulent qu'il y avait des éléments épars de leur culture qui avaient atteint une certaine forme de succès. Cependant cette partie n'a pas bénéficié de l'amplitude de son œuvre. Ils n'ont pas lu que « le Dixième des Talents » se donnait pour mission de leur permettre d'aider les 90% sans talents d'atteindre une meilleure qualité de vie.
Au contraire ces éléments ont crée une nouvelle catégorie de classe, la classe Buppie (que nous traduirions par parvenus) et ils regardent de haut les leurs ou bien les aident avec condescendance. La seule culture qui prend l'ascension chez eux c'est la culture de ramassage et de cueillette qui est nourrie par la semence de Caen, frère d’Abel « le nivellement vers le bas ».
Leur ÉGOÏSME ne leur permet pas de travailler ensemble sur des projets pour atteindre des réalisations communes. Ils ne réaliseront jamais ce que nous avons accompli.
Quand ils se mettent ensemble ils laissent leur ego dominer leurs objectifs communs. Donc leurs prétendues organisations d'aide et de charité (...) semblent seulement promouvoir leurs noms sans apporter de réels changements au sein de la communauté. Ils sont heureux de siéger dans des conférences ou des conventions dans nos hôtels (Sheraton, Intercontinental, ..., discutant au sujet de ce qu'ils projettent de faire tout en récompensant par des plaques d'honneur et des titres les meilleurs orateurs mais non les meilleurs réalisateurs (ceux qui en fait agissent).
Y aura-t-il une fin à leur ÉGOÏSME? Ils refusent obstinément de se rendre compte que unis ils pourraient accomplir beaucoup plus : TOGETHER EACH ACHIEVES MORE (TEAM)

Ils ne comprennent pas qu'il n'y a pas mieux que des entités individuellesmises ensemble pour contribuer à une œuvre commune.
En réalité beaucoup de ces Buppies {des parvenus} ne se rendent pas compte que « une seule signature suffit pour qu'ils redeviennent pauvres » et que deux chèques de paie les séparent de la pauvreté (ils sont à deux mois de salaire de la pauvreté). Et que tout cela est contrôlé par les plumes des blancs et leurs bureaux.. Une simple signature suffit !!(ndlt) Ainsi donc nous continuerons à les maintenir dans cet état :
a. aussi longtemps qu'ils refuseront de lire et partager l'information,
b. aussi longtemps qu'ils continueront d'acheter tout ce qu'ils veulent pour satisfaire leur avidité de posséder,
c. et aussi longtemps qu'ils continueront de penser qu'ils «aident» leurs communautés en payant des cotisations à des organisations qui ne font pas plus que tenir d'extravagantes conventions dans nos hôtels.
En passant, ne vous inquiétez pas qu'ils puissent lire cet article.
Rappelez vous : ILS NE LISENT PAS, s'ils lisaient ça ne ferait rien, ils sont amnésiques, c'est-à-dire ils oublient vite (pour eux le bourreau et la victime ont la même fausse)..

Lire la suite

Encore une poussée du Ministre NGARSO à la Jeunesse une plateforme tripartite voit le Jour en Centrafrique

15 Juin 2016 , Rédigé par Centrafrique plume

Cet article est reposté depuis centrafrique plume.

Lire la suite

ONU: la France à l'initiative d'un délicat débat sur la protection des civils

12 Juin 2016 , Rédigé par Centrafrique-Presse.com

Cet article est reposté depuis centrafrique-presse.

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: PANEL SUR LE VIH (NEW YORK)

8 Juin 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #sante, #centrafrique, #vih, #catherine samba-panza, #dabealvi, #bangui

CENTRAFRIQUE: PANEL SUR LE VIH (NEW YORK)

CATHERINE SAMBA-PANZA·MERCREDI 8 JUIN 2016

New York – 07 Juin 2016

Monsieur le Directeur Exécutif de l’ONUSIDA et Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies,Ma Chère sœur Zeinab Bangura, Représentante Spéciale du Secrétaire Général Des Nations Unies sur les violences sexuelles,Monsieur le Sous-Secrétaire Général des Nations Unies chargé des Opérations de Maintien de la Paix,Madame la Modératrice ,Mesdames et Messieurs les panélistes,Distingués invités, Je voudrais, à l’entame de mes propos, remercier mon frère Michel SIDIBE, Directeur Exécutif de l’ONUSIDA, pour le soutien constant qu’il m’a apporté durant la Transition et lui dire combien je suis honorée d’être présente parmi vous ce matin.Mon pays, la République Centrafricaine, vient effectivement de traverser une série de graves crises politico-militaires ayant engendré une crise sanitaire et humanitaire aigüe qui a occasionné des conséquences multidimensionnelles sur la population en général, et sur les adolescents et les jeunes filles en particulier.L’impact de cette crise sur le système sanitaire et la réponse au VIH/Sida reste déplorable. Cette crise a aggrave une situation sanitaire déjà précaire, notamment en ce qui concerne le VIH/SIDA. Avant cette crise, la prévalence du VIH en Centrafrique était déjà de 4,9% chez les adultes de 15 à 49 ans, les femmes étant deux fois plus touchées (6,3%) que les hommes (3,0%). Selon les mêmes données, la prévalence de l’infection chez les jeunes de 14 à 24 ans est de 2,8% (4,2 chez les filles et 0 ,7 chez les garçons) soit un ratio de 6 filles pour 1 garçon. Quoique ces données datent de de 2010, le pays n’a hélas pas pu mener d’autre enquête fiable au niveau national eu égard à la détérioration de la situation sécuritaire.Avec la crise, près du tiers de l’infrastructure sanitaire a été soit détruit ou pillé, soit illégalement occupé par les groupes armés, réduisant l’offre des services de prévention, de soins, de traitement et d’appui. Cette situation a eu comme conséquence une déperdition importante des personnes sous ARV. En effet, près de 4130 PVVIH sous traitement ARV avaient été déclarées perdues de vues dont 1300 à Bangui. En outre, ce contexte a aggravé la vulnérabilité des femmes, des filles, des adolescents, des jeunes et d’enfants qui ont été victimes d’abus multiformes.Excellences, Mesdames et Messieurs, il est impérieux de souligner que l’impact néfaste des dernières crises pour cette population se mesure en termes de violences et d’abus sexuels perpétrés sur la population centrafricaine, ayant des conséquences graves sur le plan physique, psychologique, social et sanitaire. Les données collectées sur la prise en charge des violences basées sur le genre (VBG) dans ces situations humanitaires graves dénotent de l’ampleur et de la gravité du phénomène.De janvier à octobre 2015, les données sur les Violences Basées sur le Genre (VBG) dans 45 sous-préfectures du pays et 08 arrondissements de Bangui attestent de 60 208 incidents répartis comme suit :

  • 17 434 cas d’agression sexuelle ;
  • 12 366 cas de viol ;
  • 11 015 cas de violence psychologique/émotionnelle ;
  • 3 826 cas de déni des ressources, d’opportunité ou de service ;
  • 8 937 cas d’agression physique ;
  • 6 630 cas de mariage forcé.

Cette situation préoccupante a été engendrée par une quasi vacuité de l’Etat au niveau décentralisé mais favorisée par la précarité des conditions de vie de la population avec près de 2,5 millions de Personnes Déplacées Internes (PDI) en besoin d’assistance humanitaires et environ 600.000 personnes réfugiées dans les pays voisins. Les familles ont été rendues très vulnérables par un degré de paupérisation extrême au plus fort de la crise poussant cette frange de la population, notamment les jeunes filles, à adopter des comportements à risque frôlant l’humiliation et les exposant à toute forme d’exploitation.Toutefois, malgré ce contexte humanitaire particulièrement difficile, certaines dispositions existantes ont été renforcées et des actions spécifiques prises pour la protection et la promotion des droits des enfants et adolescents.En effet, face à cette situation d’urgence humanitaire et sanitaire, j’ai tout de suite inscrit parmi les quatre piliers prioritaires de la Feuille de route de mon Gouvernement une réponse intégrée sécuritaire, humanitaire et sanitaire forte. La mobilisation et la coordination de toutes les interventions et ressources ont été immédiatement enclenchées par les départements sectoriels compétents, avec l’accompagnement renforcé de nos partenaires bi et multilatéraux, des organisations non gouvernementales et des communautés concernées.Les consultations populaires à la base dans toutes les préfectures du pays ont été une belle opportunité pour le Gouvernement et ses partenaires de disposer, entre autre, d’informations pertinentes sur le phénomène des violences perpétrées et d’en prendre les mesures appropriées.Simultanément, l’enclenchement du système d’information pour la collecte de données sur les violences basées sur le genre (GBVIMS) dans les situations humanitaires nous a permis de mesurer de manière rigoureuse l’ampleur et la gravité du phénomène aux conséquences incommensurables. Une enquête rapide sur la disponibilité des ressources et des services en matière de santé a aussi permis de cerner l’impact sanitaire de la crise, y compris le VIH.Des plans d’urgence et de contingence Gouvernement-Partenaires ont été mis en œuvre, non seulement pour le rétablissement de la sécurité et la lutte contre l’impunité afin de réduire ces violences de toute sorte, mais aussi pour la prévention de nouvelles infections par le VIH, la prise en charge thérapeutique de nouveaux malades du Sida, ainsi que la remise sous traitement antirétroviral de 2109 malades perdus de vue ou ayant abandonné leur traitement du fait de la crise pour la ville de Bangui et ses environs avec l’appui de l’ONUSIDA. De même, de nombreux enfants soldats ont été démobilisés.C’est ici le lieu de souligner et de saluer l’engagement des organisations communautaires et de la société civile dans ces diverses actions. Les ONG et autres activistes de la lutte contre les violences basées sur le genre et les leaders communautaires se sont pleinement impliquées dans les actions de sensibilisations et aux actions d'éducation de masses sur les violences basées sur le genre et leurs conséquences.En coordination avec le gouvernement, le CNSL et ONUSIDA, la contractualisation des prestations des services avec certaines ONGs (Association Nationale des Jeunes Femmes en Action contre le Sida), Réseau des PVVIH (RECAPEV), Croix Rouge Centrafricaine, Association des Femmes Juristes de Centrafrique etc…), a notamment permis :

  • La sensibilisation des communautés à fréquenter les services de soins pour le VIH, la Tuberculose et de la prévention de la transmission mère-enfant ;
  • Une campagne de dépistage volontaire ;
  • L’écoute, le conseil et la prise en charge des femmes et jeunes filles victimes de viol ;
  • La sensibilisation des jeunes, des hommes en uniformes, des femmes, des DPI contre le VIH;
  • La distribution des kits alimentaires aux PVVIH et aux OEV ;
  • Le monitorage des abus et cas de viol ;
  • L’accompagnement des victimes survivantes de cas de viol pour une réparation.

Quoique nous ayons essayé d’apporter au mieux une réponse aux conséquences de la crise centrafricaine que je viens d’évoquer, il n’est pas aisé d’offrir aux groupes vulnérables, dans ces contextes de conflits armés et d’urgence humanitaire, les mécanismes efficaces de protection contre les différentes formes de violations, du fait de certaines contraintes et difficultés : volatilité de la situation sécuritaire limitant l’accès aux structures de soins, déficit en appui technique extérieur à cause de la restriction d’entrée des expertises liée à l’insécurité, absence de personnel qualifié en VIH et situation humanitaire, insuffisance de ressources financières adéquates, non intégration de la réponse au VIH/SIDA dans les interventions urgentes des divers partenaires, problèmes de logistiques…Il n’est cependant pas vain de rappeler qu’en réponses aux graves violations des droits humains, un outil pertinent a été mis en place pour engager une lutte implacable contre l’impunité : Il s’agit de la Cour Pénale Spéciale de la République centrafricaine, créée depuis une année, plus exactement le 03 juin 2015. L’opérationnalisation rapide de cette Cour est aujourd’hui une urgente priorité pour que, non seulement justice soit rendue, mais aussi pour permettre la reconstruction des victimes. C’est pourquoi je saisis cette occasion pour lancer un appel à la mobilisation de tous autour de cette importante initiative.Mesdames et Messieurs, nous avons conscience que l’action des Forces Internationales dans le rétablissement de la sécurité demeure déterminante dans les contextes de chaos. Cependant, tout en agissant pour sauver des vies, les troupes qui servent sous le drapeau de l’ONU doivent respecter les principes cardinaux de l’ONU.C’est pourquoi, je plaide pour que les cas d’actes d’exploitation et d’abus sexuels sur des filles et des jeunes garçons ayant défrayé la chronique ces derniers mois, reçoivent des réponses appropriées. Mais cette question doit également être examinée sous un angle plus vaste, celui de la pauvreté et du désespoir qui créent un environnement propice à l’exploitation et aux abus sexuels. Il est en effet regrettable que des femmes et des enfants vulnérables n’aient pas d’autres choix que de se livrer à des actes humiliants pour survivre.Dans ce contexte, il est primordial de renforcer le programme de formation des forces de maintien de la paix et agents d’application de lois sur les droits de l’homme, le VIH et la protection des personnes vulnérables avant leur déploiement sur le terrain.Mesdames et Messieurs,La communauté internationale et les Gouvernements des pays se sont tous engagés à travers des résolutions et déclarations pour assurer la protection et réduire significativement la vulnérabilité des personnes face à l’épidémie du VIH, particulièrement dans les contextes de crise humanitaire. Les présentes assises me donnent l’opportunité de saluer l’adoption de la Résolution 1983, plus particulièrement dans ses articles (4, 5, 6, 7,8) dont la mise en œuvre constitue un pas dans l’engagement de la communauté Internationale. Je voudrais réitérer mon souhait de renforcer la mise en œuvre de cette résolution par la mise à disposition des ressources et moyens nécessaires en vue de contribuer à la réponse du SIDA en général et dans le contexte humanitaire en particulier.Certes, malgré quelques avancées, il reste encore beaucoup à faire pour permettre l’atteinte des objectifs assignés.Sur ce, je voudrais formuler les recommandations suivantes :

  1. Une évaluation rigoureuse de l’effectivité de l’application des résolutions existantes, relatives au droit humanitaire, aux droits de la femme, des adolescents et des enfants, avec un accent particulier pour les pays en conflit;

    • Veiller à une application rigoureuse des dispositions de la Résolutions 1983 dans les pays en conflit

Veiller au renforcement de la transparence et de la collaboration entre toutes les parties concernées par la gestion des violations des droits humains en contexte de conflits ;

  1. Accroître la priorité à la dimension VIH et sida en situation de crise humanitaire à travers : l’intégration des droits humains et genre dans les programmes nationaux de lutte contre le VIH/sida ;le renforcement du leadership national sur le volet des droits humains ;
  2. la mise en place d’un Observatoire des violences basées sur le genre ;
  3. le renforcement de la participation des acteurs de la société civile et des leaders communautaires dans la réponse aux violences basées sur le genre;
  4. le renforcement des services de prise en charge des victimes des violences basées sur le genre.

Je ne saurai terminer mon propos sans lancer un vibrant appel à la communauté des donateurs pour que des ressources conséquentes soient mises à la disposition des institutions compétentes pour lutter efficacement contre la pandémie du VIH notamment en ce qui concerne les programmes d’assistance humanitaire au profit des groupes vulnérables dans les pays en conflits ou en post-conflit .Je plaide pour un monde meilleur soucieux de la protection des droits humains de tous. Je vous remercie pour votre bienveillante attention et me tiens à votre disposition pour répondre à vos questions.

Dabealvi.Le Sentinel en mode veille - CentrAfrique

PANNEAUX SOLAIRES EN CENTRAFRIQUE - LA PAIX AVEC L ' ELECTRICITÉ POUR TOUS OUI, je l’affirme avec force, l’avenir est dans les applications mobiles… https://my.worldgn.com/store/iworlddabealvi

Project URL http://wesharecrowdfunding.com/centrafrique

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: Qu'allons nous faire concretement ? La France verse 5 milliards au gouvernement pour les panneaux solaires (salaires)

8 Juin 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #federalitude, #centrafrique, #unesco, #bad, #fmi, #onu, #dabealvi

CENTRAFRIQUE: Qu'allons nous faire concretement ? La France verse 5 milliards au gouvernement pour les panneaux solaires (salaires)

Le Grand Journal du 06/11/15 - Part. 1 Avec Jean-Louis Borloo et Emeka Okereke

CENTRAFRICAINS, VOUS NE RÉALISEZ PAS ENCORE L'IMPORTANCE DES TRAVAUX A HAUTE INTENSITÉ DE MAIN D’ ŒUVRE EN CENTRAFRIQUE !
SI VOUS CROYEZ EN DIEU ...
VOUS DEVEZ PARTICIPEZ A LA COMMUNION NATIONALE POUR LA RÉCONCILIATION ET LA PAIX SUITE A LA VISITE DU PAPE FRANÇOIS, RÉCEMMENT A BANGUI .
- EXPLOITATION NATIONALE DES NOUVELLES ÉNERGIES:
- PANNEAUX SOLAIRES EN CENTRAFRIQUE
- SANS LUMIÈRE PAS DE PAIX
- LA PAIX AVEC L ' ÉLECTRICITÉ POUR TOUS
(Ludique et rémunérateur)
AVEZ VOUS PEUR D'AFFRONTER LES NOUVELLES TECHNOLOGIES ?
C'EST EN TOUT CAS, L'IMPRESSION QUE VOUS ME DONNEZ TOUS Y COMPRIS LE GOUVERNEMENT QUI SEMBLE SATISFAIT ... DE LA POSE D'UNE CINQUANTAINE DE LAMPADAIRES SOLAIRES. SUITE A MES NOMBREUSES ALERTES.
FAITES EN UNE AFFAIRE D’ÉTAT !
***UN CURIEUX CONSTAT***
En suivant la généreuse messe du Pape François au stade de Bangui, j'ai remarqué que des milliers d’entre vous possédaient un Mobile de la dernière génération.( bien plus cher qu'un Panneau Solaire familiale) C'est bien ...mais!
Je me repose encore cette question pour attirer votre attention sur notre C.I.N.P.P
(Centre d’intérêt National Pour la Paix)
QUELLE EST LA PRIORITÉ DU PEUPLE POUR UN RETOUR A LA PAIX? La lumière est-elle indispensable dans la configuration actuelle de la république (Députés analphabètes)?

A PROPOS DE L’ILLETTRISME DES DÉPUTÉS CENTRAFRICAINS

PANNEAUX SOLAIRES EN CENTRAFRIQUE - LA PAIX AVEC L ' ELECTRICITÉ POUR TOUS OUI, je l’affirme avec force, l’avenir est dans les applications mobiles… et les énergies renouvelables

https://my.worldgn.com/store/iworlddabealvi

Project URL http://wesharecrowdfunding.com/centrafrique

Lire la suite

Lu pour vous : La France verse 5 milliards au gouvernement pour les salaires

8 Juin 2016 , Rédigé par Centrafrique-Presse.com

Cet article est reposté depuis centrafrique-presse.

Lire la suite
Lire la suite
1 2 3 > >>