Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - CentrAfrique

Articles avec #sante tag

WAY TO RCA ( well and you) INVITEZ vos connaissances à découvrir

15 Septembre 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #welleandyou, #santé, #dabealvi, #jeunesse, #centrafrique

WAY TO RCA ( well and you) INVITEZ vos connaissances à découvrir

https://www.facebook.com/groups/way.to.rca/

WAY TO RCA ( well and you) Vous aussi agissez pour la santé, la démocratie et la paix en Centrafrique!

INVITEZ vos connaissances à découvrir des informations sur ces merveilleuses plantes et comment les consommer pour plus d’efficacité.
Chaque jour nous sommes agressés de tous côtés et la nature nous offre la protection idéale !

Bienvenue sur la page personnelle de
DABEALVI
https://my.wellandyou.eu/fr/440501
CENTRAFRICAINS-BEAFRICAINES
Votre ami André REGNIER
https://www.referralkey.com/dabealvi

VIDEO c'est l'enregistrement d'une présentation comme celle d'aujourd'hui
http://youtu.be/KR29osg2fxM

Bonjour chers PARTENAIRES !


Les présentations démarrent à 20h30 et sont accessibles aux clients et aux distributeurs

Les partages démarrent à 20h30 et sont réservés aux distributeurs


Explication de l'action du Concept ActionBio3 de Well And You par André COLINMAIRE - durée 1h30

Explications du détail des produits de Well And You par André COLINMAIRE - durée 1h30

Présentation Affaire par André COLINMAIRE - durée 1h30
Explications des propriétés des curcuminoïdes par André COLINMAIRE - durée 1h30

Partage sur le thème de "Bien démarrer l'activité" par Marie-Odile COLINMAIRE - durée 1h30

Lundi : Présentation Concept ActionBio3 de Well And You par Marie-Odile COLINMAIRE - durée 1h

Mardi : Partage sur le thème "Le client : information et conclusion" par Marie-Odile COLINMAIRE - durée 1h30

Partage sur le thème "Les actions à poser en fin de mois" par Marie-Odile COLINMAIRE - durée 1h30

Présentation Concept ActionBio3 de Well And You par André COLINMAIRE - durée 1h30


Le lien pour assister aux conférences sur internet:

http://login.meetcheap.com/conference,98277984

Merci de vous identifier clairement lors de votre connection :

Pour les distributeurs, votre identifiant est votre prénom ,suivi de votre nom et du n° de votre département.
ex : Albert DUPONT 62
Il n'y a pas de mot de passe.

Pour les invités, votre identifiant est votre prénom, suivi de votre nom et du n° de votre département, en ajoutant :
"inv + le prénom de votre hote et l'initiale de son nom"
ex : Fred DURAND 06 inv Albert D
Il n'y a pas de mot de passe.

INVITEZ vos connaissances à découvrir des informations sur ces merveilleuses plantes et comment les consommer pour plus d’efficacité.
Chaque jour nous sommes agressés de tous côtés et la nature nous offre la protection idéale !

Certaines présentations des mois précédants ont été enregistrées en audio.
Retrouvez les dans l'onglet Bibliothèque de votre profil , après vous être connectés sur votre compte personnel.

Et sur la chaîne YouTube de Well And You, vous avez toutes les vidéos de présentations.

Pour mémo :

adresse du site officiel : http://wellandyou.eu/

@mail de contact : mo@wellandyou.eu

Numéro de téléphone du service clients : 03.88.47.39.10

Chaîne YouTube :https://www.youtube.com/channel/UChLQBx2Nwaf2gKiJcLfWlbg/feed

En santé, avec joie et enthousiasme dans l'instant présent,
André

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: VIVEZ JEUNE PLUS LONGTEMPS

25 Août 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #asea, #sante, #bien être, #business, #Bio

CENTRAFRIQUE: VIVEZ JEUNE PLUS LONGTEMPS

Bonjour,
j’ai pu noté votre intérêt pour le marketing de réseau, je vous propose une nouvelle opportunité d’affaire dans le domaine du bien-être et de la santé. Découvrez au travers des vidéos suivantes la présentation du produit et du business.

Voici la vidéo de 14 minutes sur l’étude faite en double aveugle (sur le complément alimentaire ASEA) en VO
sous-titrage en français : http://youtu.be/Z5D6xNaaNL4

Voici la vidéo de 3 minutes avec des témoignages sur le produit ASEA en VO sous-titrage en français :

https://www.youtube.com/watch?v=scr0aavNRVc

Si vous avez des questions complémentaires,
je me tiens à votre disposition au : 06 59 41 93 89

André REGNIER

Merci d’avoir visité mon site Web ASEA ! Lors de votre visite, j’espère que vous pourrez constater à quel point les produits ASEA sont exceptionnels et réaliser les opportunités professionnelles lucratives qui vous attendent chez ASEA, selon les efforts, le temps et les investissements que vous y consacrerez. Vous êtes cordialement invité à parcourir mon site. Cependant, je serais ravi d’organiser un entretien avec vous, afin de répondre à toute question que vous souhaiteriez me poser concernant ASEA. Cliquez sur le lien ci-dessous si vous souhaitez me contacter. J’ai hâte de discuter avec vous

Bienvenue sur le site ASEA de

André Regnier!

http://dabealvi.myasealive.com/newsite/

Skype : dabealvi56
Pour obtenir d’autres exemplaires de cette brochure, appelez le 888.285.6320
ou visitez ASEAstore.com
© 2012 ASEA, LLC Tous droits réservés. Jun2012
ASEA.net
POUR PLUS D’INFORMATION, CONTACTER :

http://dabealvi.myasealive.com/newsite/

TeamAseaRCA

Lire la suite

République centrafricaine Insécurité : Enfants soldats : Accès à la santé: Accès à l'éducation

2 Juillet 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #Education, #sante, #centrafrique, #bangui, #andre regnier

République centrafricaine Insécurité : Enfants soldats : Accès à la santé: Accès à l'éducation

Insécurité :




A la date de la rédaction de cette colonne, la République centrafricaine a connu une année noire marquée par une recrudescence des conflits armés. victimes collatérales, la situation des enfants d'Afrique centrale est très alarmante, en particulier dans la capitale Bangui. L'ONG Médecins Sans Frontières estime que "la situation sécuritaire est intenable et inacceptable." Les enfants subissent les conséquences des abus, tels que la perte des parents, la malnutrition, le manque d'instruction, de la violence sexuelle ou le recrutement forcé. Beaucoup d'entre eux sont déplacés à l'intérieur ou à l'extérieur du pays pour échapper au conflit. Les programmes réguliers effectués par des ONG humanitaires et transformés en programmes d'urgence.







Enfants soldats :




Actuellement, il y a 3.600 enfants soldats en République centrafricaine, selon l'UNICEF (Janvier 2014). De nombreux groupes armés sévissent dans le pays et le recrutement d'enfants par la force, qu'ils forment à l'utilisation des armes et obligent à commettre des abus.







Accès à la santé:




secteurs de la santé en République centrafricaine rencontrent divers problèmes. Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans est élevé. Les maladies telles que le paludisme, la tuberculose, la méningite, les maladies diarrhéiques et le VIH / SIDA provoque de nombreux décès parmi les enfants et les adultes. Le système de santé est confronté à un manque de ressources matérielles et humaines et le financement du secteur est fortement tributaire de l'aide étrangère. En 2011, les dépenses totales de santé par habitant en Afrique centrale est élevée à 31 $, tandis qu'un Français a passé 4086 dans la même année.

Compte tenu de ces faits, les priorités de l'Organisation mondiale de la santé pour les enfants sont:
• Le renforcement du système de santé pour la durabilité des interventions prioritaires;
• La promotion de la santé de la reproduction, en particulier en ce qui concerne la santé de la mère et de l'enfant;
• Renforcer la lutte contre les principales maladies transmissibles et non transmissibles;
• La promotion d'un environnement favorable à la santé, y compris les aspects de la santé et le développement durable, la préparation et la réponse aux situations d'urgence.







Accès à l'éducation




services éducatifs d'Afrique centrale sont touchés par une pénurie d'enseignants qualifiés et une infrastructure adéquate. Le taux d'analphabétisme est élevé, le faible taux de scolarisation du nord du pays, de nombreux enfants doivent se contenter de «l'enseignement et rudimentaires les moyens des écoles de brousse. Les femmes et les habitants des zones rurales sont moins les segments de la population instruite. Les disparités sont renforcées par les conflits armés .
Le Ministère de l'Education de la République centrafricaine a mis en place un plan stratégique qui dure jusqu'en 2020, dont les priorités sont les suivantes:
Education primaire universelle 1-;
2- L'amélioration de la qualité dans d'autres niveaux (secondaire et supérieur);
3- Le développement des programmes d'alphabétisation;
4- Le développement de la formation professionnelle courte;
5 La professionnalisation des cours d'enseignement supérieur.

Votre enregistrement est gratuit et il vous permettra de réserver votre place dans la structure pendant 30 jours, si vous ne l'avez pas déjà eu.

http://iworlddabealvi.worlderstore.com/joincomplete.php

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: PANEL SUR LE VIH (NEW YORK)

8 Juin 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #sante, #centrafrique, #vih, #catherine samba-panza, #dabealvi, #bangui

CENTRAFRIQUE: PANEL SUR LE VIH (NEW YORK)

CATHERINE SAMBA-PANZA·MERCREDI 8 JUIN 2016

New York – 07 Juin 2016

Monsieur le Directeur Exécutif de l’ONUSIDA et Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies,Ma Chère sœur Zeinab Bangura, Représentante Spéciale du Secrétaire Général Des Nations Unies sur les violences sexuelles,Monsieur le Sous-Secrétaire Général des Nations Unies chargé des Opérations de Maintien de la Paix,Madame la Modératrice ,Mesdames et Messieurs les panélistes,Distingués invités, Je voudrais, à l’entame de mes propos, remercier mon frère Michel SIDIBE, Directeur Exécutif de l’ONUSIDA, pour le soutien constant qu’il m’a apporté durant la Transition et lui dire combien je suis honorée d’être présente parmi vous ce matin.Mon pays, la République Centrafricaine, vient effectivement de traverser une série de graves crises politico-militaires ayant engendré une crise sanitaire et humanitaire aigüe qui a occasionné des conséquences multidimensionnelles sur la population en général, et sur les adolescents et les jeunes filles en particulier.L’impact de cette crise sur le système sanitaire et la réponse au VIH/Sida reste déplorable. Cette crise a aggrave une situation sanitaire déjà précaire, notamment en ce qui concerne le VIH/SIDA. Avant cette crise, la prévalence du VIH en Centrafrique était déjà de 4,9% chez les adultes de 15 à 49 ans, les femmes étant deux fois plus touchées (6,3%) que les hommes (3,0%). Selon les mêmes données, la prévalence de l’infection chez les jeunes de 14 à 24 ans est de 2,8% (4,2 chez les filles et 0 ,7 chez les garçons) soit un ratio de 6 filles pour 1 garçon. Quoique ces données datent de de 2010, le pays n’a hélas pas pu mener d’autre enquête fiable au niveau national eu égard à la détérioration de la situation sécuritaire.Avec la crise, près du tiers de l’infrastructure sanitaire a été soit détruit ou pillé, soit illégalement occupé par les groupes armés, réduisant l’offre des services de prévention, de soins, de traitement et d’appui. Cette situation a eu comme conséquence une déperdition importante des personnes sous ARV. En effet, près de 4130 PVVIH sous traitement ARV avaient été déclarées perdues de vues dont 1300 à Bangui. En outre, ce contexte a aggravé la vulnérabilité des femmes, des filles, des adolescents, des jeunes et d’enfants qui ont été victimes d’abus multiformes.Excellences, Mesdames et Messieurs, il est impérieux de souligner que l’impact néfaste des dernières crises pour cette population se mesure en termes de violences et d’abus sexuels perpétrés sur la population centrafricaine, ayant des conséquences graves sur le plan physique, psychologique, social et sanitaire. Les données collectées sur la prise en charge des violences basées sur le genre (VBG) dans ces situations humanitaires graves dénotent de l’ampleur et de la gravité du phénomène.De janvier à octobre 2015, les données sur les Violences Basées sur le Genre (VBG) dans 45 sous-préfectures du pays et 08 arrondissements de Bangui attestent de 60 208 incidents répartis comme suit :

  • 17 434 cas d’agression sexuelle ;
  • 12 366 cas de viol ;
  • 11 015 cas de violence psychologique/émotionnelle ;
  • 3 826 cas de déni des ressources, d’opportunité ou de service ;
  • 8 937 cas d’agression physique ;
  • 6 630 cas de mariage forcé.

Cette situation préoccupante a été engendrée par une quasi vacuité de l’Etat au niveau décentralisé mais favorisée par la précarité des conditions de vie de la population avec près de 2,5 millions de Personnes Déplacées Internes (PDI) en besoin d’assistance humanitaires et environ 600.000 personnes réfugiées dans les pays voisins. Les familles ont été rendues très vulnérables par un degré de paupérisation extrême au plus fort de la crise poussant cette frange de la population, notamment les jeunes filles, à adopter des comportements à risque frôlant l’humiliation et les exposant à toute forme d’exploitation.Toutefois, malgré ce contexte humanitaire particulièrement difficile, certaines dispositions existantes ont été renforcées et des actions spécifiques prises pour la protection et la promotion des droits des enfants et adolescents.En effet, face à cette situation d’urgence humanitaire et sanitaire, j’ai tout de suite inscrit parmi les quatre piliers prioritaires de la Feuille de route de mon Gouvernement une réponse intégrée sécuritaire, humanitaire et sanitaire forte. La mobilisation et la coordination de toutes les interventions et ressources ont été immédiatement enclenchées par les départements sectoriels compétents, avec l’accompagnement renforcé de nos partenaires bi et multilatéraux, des organisations non gouvernementales et des communautés concernées.Les consultations populaires à la base dans toutes les préfectures du pays ont été une belle opportunité pour le Gouvernement et ses partenaires de disposer, entre autre, d’informations pertinentes sur le phénomène des violences perpétrées et d’en prendre les mesures appropriées.Simultanément, l’enclenchement du système d’information pour la collecte de données sur les violences basées sur le genre (GBVIMS) dans les situations humanitaires nous a permis de mesurer de manière rigoureuse l’ampleur et la gravité du phénomène aux conséquences incommensurables. Une enquête rapide sur la disponibilité des ressources et des services en matière de santé a aussi permis de cerner l’impact sanitaire de la crise, y compris le VIH.Des plans d’urgence et de contingence Gouvernement-Partenaires ont été mis en œuvre, non seulement pour le rétablissement de la sécurité et la lutte contre l’impunité afin de réduire ces violences de toute sorte, mais aussi pour la prévention de nouvelles infections par le VIH, la prise en charge thérapeutique de nouveaux malades du Sida, ainsi que la remise sous traitement antirétroviral de 2109 malades perdus de vue ou ayant abandonné leur traitement du fait de la crise pour la ville de Bangui et ses environs avec l’appui de l’ONUSIDA. De même, de nombreux enfants soldats ont été démobilisés.C’est ici le lieu de souligner et de saluer l’engagement des organisations communautaires et de la société civile dans ces diverses actions. Les ONG et autres activistes de la lutte contre les violences basées sur le genre et les leaders communautaires se sont pleinement impliquées dans les actions de sensibilisations et aux actions d'éducation de masses sur les violences basées sur le genre et leurs conséquences.En coordination avec le gouvernement, le CNSL et ONUSIDA, la contractualisation des prestations des services avec certaines ONGs (Association Nationale des Jeunes Femmes en Action contre le Sida), Réseau des PVVIH (RECAPEV), Croix Rouge Centrafricaine, Association des Femmes Juristes de Centrafrique etc…), a notamment permis :

  • La sensibilisation des communautés à fréquenter les services de soins pour le VIH, la Tuberculose et de la prévention de la transmission mère-enfant ;
  • Une campagne de dépistage volontaire ;
  • L’écoute, le conseil et la prise en charge des femmes et jeunes filles victimes de viol ;
  • La sensibilisation des jeunes, des hommes en uniformes, des femmes, des DPI contre le VIH;
  • La distribution des kits alimentaires aux PVVIH et aux OEV ;
  • Le monitorage des abus et cas de viol ;
  • L’accompagnement des victimes survivantes de cas de viol pour une réparation.

Quoique nous ayons essayé d’apporter au mieux une réponse aux conséquences de la crise centrafricaine que je viens d’évoquer, il n’est pas aisé d’offrir aux groupes vulnérables, dans ces contextes de conflits armés et d’urgence humanitaire, les mécanismes efficaces de protection contre les différentes formes de violations, du fait de certaines contraintes et difficultés : volatilité de la situation sécuritaire limitant l’accès aux structures de soins, déficit en appui technique extérieur à cause de la restriction d’entrée des expertises liée à l’insécurité, absence de personnel qualifié en VIH et situation humanitaire, insuffisance de ressources financières adéquates, non intégration de la réponse au VIH/SIDA dans les interventions urgentes des divers partenaires, problèmes de logistiques…Il n’est cependant pas vain de rappeler qu’en réponses aux graves violations des droits humains, un outil pertinent a été mis en place pour engager une lutte implacable contre l’impunité : Il s’agit de la Cour Pénale Spéciale de la République centrafricaine, créée depuis une année, plus exactement le 03 juin 2015. L’opérationnalisation rapide de cette Cour est aujourd’hui une urgente priorité pour que, non seulement justice soit rendue, mais aussi pour permettre la reconstruction des victimes. C’est pourquoi je saisis cette occasion pour lancer un appel à la mobilisation de tous autour de cette importante initiative.Mesdames et Messieurs, nous avons conscience que l’action des Forces Internationales dans le rétablissement de la sécurité demeure déterminante dans les contextes de chaos. Cependant, tout en agissant pour sauver des vies, les troupes qui servent sous le drapeau de l’ONU doivent respecter les principes cardinaux de l’ONU.C’est pourquoi, je plaide pour que les cas d’actes d’exploitation et d’abus sexuels sur des filles et des jeunes garçons ayant défrayé la chronique ces derniers mois, reçoivent des réponses appropriées. Mais cette question doit également être examinée sous un angle plus vaste, celui de la pauvreté et du désespoir qui créent un environnement propice à l’exploitation et aux abus sexuels. Il est en effet regrettable que des femmes et des enfants vulnérables n’aient pas d’autres choix que de se livrer à des actes humiliants pour survivre.Dans ce contexte, il est primordial de renforcer le programme de formation des forces de maintien de la paix et agents d’application de lois sur les droits de l’homme, le VIH et la protection des personnes vulnérables avant leur déploiement sur le terrain.Mesdames et Messieurs,La communauté internationale et les Gouvernements des pays se sont tous engagés à travers des résolutions et déclarations pour assurer la protection et réduire significativement la vulnérabilité des personnes face à l’épidémie du VIH, particulièrement dans les contextes de crise humanitaire. Les présentes assises me donnent l’opportunité de saluer l’adoption de la Résolution 1983, plus particulièrement dans ses articles (4, 5, 6, 7,8) dont la mise en œuvre constitue un pas dans l’engagement de la communauté Internationale. Je voudrais réitérer mon souhait de renforcer la mise en œuvre de cette résolution par la mise à disposition des ressources et moyens nécessaires en vue de contribuer à la réponse du SIDA en général et dans le contexte humanitaire en particulier.Certes, malgré quelques avancées, il reste encore beaucoup à faire pour permettre l’atteinte des objectifs assignés.Sur ce, je voudrais formuler les recommandations suivantes :

  1. Une évaluation rigoureuse de l’effectivité de l’application des résolutions existantes, relatives au droit humanitaire, aux droits de la femme, des adolescents et des enfants, avec un accent particulier pour les pays en conflit;

    • Veiller à une application rigoureuse des dispositions de la Résolutions 1983 dans les pays en conflit

Veiller au renforcement de la transparence et de la collaboration entre toutes les parties concernées par la gestion des violations des droits humains en contexte de conflits ;

  1. Accroître la priorité à la dimension VIH et sida en situation de crise humanitaire à travers : l’intégration des droits humains et genre dans les programmes nationaux de lutte contre le VIH/sida ;le renforcement du leadership national sur le volet des droits humains ;
  2. la mise en place d’un Observatoire des violences basées sur le genre ;
  3. le renforcement de la participation des acteurs de la société civile et des leaders communautaires dans la réponse aux violences basées sur le genre;
  4. le renforcement des services de prise en charge des victimes des violences basées sur le genre.

Je ne saurai terminer mon propos sans lancer un vibrant appel à la communauté des donateurs pour que des ressources conséquentes soient mises à la disposition des institutions compétentes pour lutter efficacement contre la pandémie du VIH notamment en ce qui concerne les programmes d’assistance humanitaire au profit des groupes vulnérables dans les pays en conflits ou en post-conflit .Je plaide pour un monde meilleur soucieux de la protection des droits humains de tous. Je vous remercie pour votre bienveillante attention et me tiens à votre disposition pour répondre à vos questions.

Dabealvi.Le Sentinel en mode veille - CentrAfrique

PANNEAUX SOLAIRES EN CENTRAFRIQUE - LA PAIX AVEC L ' ELECTRICITÉ POUR TOUS OUI, je l’affirme avec force, l’avenir est dans les applications mobiles… https://my.worldgn.com/store/iworlddabealvi

Project URL http://wesharecrowdfunding.com/centrafrique

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: Tant que nous dévalorisons notre pays, nous n’évoluerons jamais

7 Mai 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #societe, #assurance sociale, #bangui, #santé, #education, #dabealvi, #centrafrique

JE SUIS UN HOMME LIBRE ET JUSTE
JE SUIS UN HOMME LIBRE ET JUSTE

J’aime les gens qui savent se transformer en soleil quand la vie est nuageuse!

Il y a des personnes qui savent se trouver à nos côtés quand nous en avons le plus besoin.

C’est-à-dire qu’elles savent se transformer en soleil à des moments où le ciel est nuageux et où la vie est bouchée face à une tempête.

Il est vrai qu’il y a des personnes spéciales qui reconnaissent la beauté d’un sourire de l’âme, qui ne trompent pas et qui se montrent justes et sereines avec elles-mêmes et le monde.

Comme tout le monde, ces gens «qui savent être des soleils» commettent aussi des erreurs et ont des défauts, mais ce qui les caractérise, c’est leur capacité à illuminer avec un sourire une journée ternie par les mauvaises pensées.

“Il y a des personnes magiques… Je vous le promets. Je les ai vues. Elles sont cachées dans tous les recoins de la planète. Déguisées en personnes normales. Cachant leur spécificité. Elles se comportent comme toutes les autres. C’est pour cela qu’il est si difficile de les trouver.

Mais quand vous les découvrez… il n’y a plus de chemin en arrière. Vous ne pouvez plus vous défaire de leur souvenir. Ne le dites à personne, mais on dit que leur magie est si forte que si elles vous touchent une fois, elles vous toucheront toujours”

-Auteur inconnu-

http://dabealvi.over-blog.com/2016/04/centrafrique-pourquoi-andre-regnier-insiste-pour-une-activite-veritable-et-equitable-a-v-e.html

L'accès à l'électricité est fondamental à toute opportunité à cette ère. Elle est la lumière à laquelle les enfants étudient, l'énergie qui permet de transformer une idée en vraie entreprise. C'est l’élément vital qui permet aux familles de satisfaire leurs besoins les plus essentiels. Et c'est le raccordement nécessaire pour connecter l'Afrique au réseau global de l'économie. On doit avoir de l’électricité.

CENTRAFRIQUE: 4,5 MILLIONS DE PANNEAUX SOLAIRES POUR ÉDUQUER LE PEUPLE​

"Réunir Pour S'épanouir"

http://www.beesbuzz.com/invite/user_579/

BeesBuzz MON AMI !

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: Adhésion aux habitudes d’aujourd’hui

4 Janvier 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #sante, #bien être, #vitalité, #centrafrique, #andre regnier

CENTRAFRIQUE: Adhésion aux habitudes d’aujourd’hui

Beaucoup de choses peuvent militer dans ce que l’on peut appeler les
habitudes d’aujourd’hui. Sans les qualifier de ceci ou de cela laissons le libre arbitre agir pour l’intérêt de chacun et de tout le monde. Cependant reconnaissons une chose, si le monde autour de soi n’existait pas, on aurait du mal à exister tout seul. C’est pourquoi parfois l’intérêt commun prime sur l’intérêt d’un individu, d’une collectivité, d’une société, d’une Nation, d’un Continent, et même de l’humanité. C’est pourquoi des précautions d’usage sont nécessaires pour baliser toute espèce de susceptibilité propre à faire du tort à quelqu’un.
Parmi les choses du ressort des habitudes d’aujourd’hui il y’a la perception du monde comme une réalité, une et indivisible ; la préservation de l’instinct de conservation de l’individu, de la collectivité, de la société, de la nation du continent et de l’humanité entière; la prise en charge de l’individu, de la collectivité, de la société, de l’humanité entière par ceux qui ont le pouvoir de le faire ou aspirent à avoir ce pouvoir là.
La perception du monde comme une réalité, une et indivisible
Le monde des vivants (hommes et animaux et végétation) et des morts
est-il un ou plusieurs ? Vit-on et ne meurt-on pas ? Vit-on et meurt-on
pour revivre de nouveau sur cette terre ? Vit-on dans les le monde des
vivants et des mort en même temps?
Autant de questions que chacun pourra y trouver les réponses qui lui
conviennent, selon son vécu de la vie et selon ses convictions profondes.
Dans une de mes réflexions sur le magicien, le sorcier et le jaloux, j’ai
effleuré ces idées et montrer surtout qu’il y’a des gens qui affirment qu’ils vivent aussi bien dans le visible que dans l’invisible
confortablement. Ils se foutent pas mal du visible. Ils ont des activités
importantes et florissantes la nuit mais très peu le jour. Mais si on voit
bien le comportement de ces gens le jour, ce n’est pas pour faire avancer
d’un iota ce qui existe. Ce qui a été construit, ce que les autres
s’efforcent de construire ou sont en train de le faire est détruit rasé
par la colère jalouse de cette catégorie de personnes indélicates. Leur
jalousie les amène à continuellement détruire pour détruire. A cause du mal qui habite en elles. Mais depuis la nuit des temps les gens meurent et
continuent de mourir sans revenir refaire leur vie sur le même lieu de
naissance. Ceux qui le peuvent vivent jusqu’ à 997ans et meurent. Mais
aujourd’hui, il faut aller sur les monts Himalaya, les Andes et les
hauteurs du Kenya pour trouver encore ces hommes. Si vous voyez bien, il
manque trois ans pour atteindre mille ans. Le reste appartient à qui de
droit. Finalement tout le monde meurt. Unicité de chance de départ temps
zéro de naissance. Unicité de temps d’arrivée temps un que multiplie x
instants à l’infini, moins trois instants. Equation difficile dont seuls
les hommes mûrs peuvent résoudre. Tout le monde nait et meure au moins
cette égalité là, on n’a pas besoin de faire un calcul.
Le monde au moins devait s’entendre soit pour améliorer la chose dans un
sens ou dans un autre. Par exemple pourquoi plus de morts ? Que faire pour
retenir les gens jusqu’à 997 ans ? Ou l’inverse pourquoi tant de naissances ou d’afflux de gens chez soi ? Comment faire pour prendre en charge le trop plein de populations dans quel but et pour quelle utilité? la préservation de l’instinct de conservation de l’individu, de la collectivité, de la société, de la nation du continent et de l’humanité entière.
Chaque être humain est différent d’un autre même les jumeaux ne pensent pas et n’agissent pas de la même façon. Il y’a toujours quelque chose de spécifique en tout être qui fait sa spécificité. Ce quelque chose va animer la collectivité pour former l’esprit grégaire, la société pour devenir social, national humanitaire. Il y’a des gens qui s’arrêtent seulement au premier niveau avec les conséquences pour leur vie et celle de leur collectivité Il y’a par contre ceux qui ont porté l’effort très loin au point d’atteindre l’humanitaire. Ceux se sacrifient mais les gains sont éternels tant pour eux que pour leurs descendants. Le choix est net.
Certaines habitudes telles que l’esprit grégaire très prégnantes dans certaines sociétés et qui sont érigées en praxis politique sont des
facteurs importants du blocage et du désordre dans ces sociétés. Cela
prouve à suffisance, que dans ces société beaucoup de raccourcis existent dans la perception du monde en général de son monde en particulier.
Même quand cela arrive que l’on veuille chercher des exemples à l’extérieur pour soigner le mal intérieur, on fait du rafistolage : « prendre des bouts d’habits neufs pour boucher les trous de vieux habits troués » Il faut transformer d’abord dans le sens du dépassement, ce que l’on considère comme acquis avant de penser à y mettre du neuf. Nettoie proprement le verre après chaque cuvée de boissons au moins tu sauras la saveur et le goût de la nouvelle que tu vas déguster. Mais non l’expression consacrée chez les centrafricains, « bière koué bière » entendre « toutes les bières se valent » S’il n’y a plus de différences entre les bières alors la confusion gustative s’est installée quelque part. On fait du remplissage du ventre mais on ne déguste pas la bière. Essayez d’étendre cela à la praxis politique de chaque pays et vous verrez la différence entre là où ça marche et là où ça coince. En RCA,on entend des Phrases telles que : « porosso koué gui porosso »toutes les politiques se valent, « koua ti kodro ni la si é yèkè sala so »tout le monde travaille pour le pays « guigui ni ayèkè gui tonga so » la vie reste ce qu’elle a toujours été « mo wara mo tè . ce que tu trouves mange« da bé mo na a yé ti guigui so apè » Ne cherche pas trop à savoir sur ce qui se passe dans le monde etc. Tout pour encourager la paresse intellectuelle et le confort dans l’existant, même si c’est déshonorant.
Seule doit primer la synthèse de l’instinct de conservation individuelle collective sociale nationale et humanitaire. En dehors de cela l’homme ne
fera qu’un bout de chemin dans tout son parcours. Il posera des actes qui n’honorent ni sa collectivité, ni l’humanité, ni lui-même.
la prise en charge de l’individu, de la collectivité, de la société, de
l’humanité entière par ceux qui ont le pouvoir de le faire ou aspirent à avoir ce pouvoir là.
L’homme qui veut se lancer dans la praxis politique doit comprendre une
chose. La cité n’est pas un homme. La cité n’est pas une collectivité. La cité n’est pas une société. La cité n’est pas une nation. La cité n’est pas une humanité. La cité est une humanité plus la faune et la flore toute
entière et tout le reste. La politique reste et restera l’art d’améliorer l’ensemble de toutes ces choses sans exclusive et sans parti pris.
L’homme qui a compris tout cela est un dieu. Ce dieu là c’est celui qui
poursuit l’œuvre première de la création et de reconstruction des choses.

Le 19 avril 2015 02:00, André Regnier

L'ELECTRICITÉ FACTEUR D’UNITÉ ET DE PAIX DEVRAIT ETRE UNE PRIORITÉ EN CENTRAFRIQUE

Lire la suite

ASEA CENTRAFRIQUE

23 Septembre 2015 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #sante, #bien être, #jeunesse, #vitalité, #centrafrique, #promotion

ASEA CENTRAFRIQUE
ASEA CENTRAFRIQUE

Bienvenue sur le site ASEA de
Andre REGNIER

Si vous consultez mon site ASEA, c’est sans doute par curiosité concernant les produits ASEA ! Sur ce site Web, vous pourrez accéder à des informations concernant la technologie brevetée d’ASEA

Pour me contacter directement, cliquez sur le lien ci-dessous !

http://dabealvi.myasealive.com/newsite/


j’ai pu noté votre intérêt pour le marketing de réseau, je vous propose une nouvelle opportunité d’affaire dans le domaine du bien-être et de la santé. Découvrez au travers des vidéos suivantes la présentation du produit et du business.
Voici le lien :

http://snmbowebo.ning.com/profiles/blogs/demo-teamasearca

Lire la suite