Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - CentrAfrique

Articles avec #developpement durable tag

LE FATALISME CENTRAFRICAIN

6 Octobre 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #centrafrique, #Actualité, #boganda barthelemy, #dabealvi, #developpement durable

LE FATALISME CENTRAFRICAIN

Eloignons de nous cette idée que rien ne peut changer

LES ENERGIES RENOUVELABLES SONT UNE SOLUTION...

FATALISME n. m.

Doctrine philosophique qui attribue tout au destin, considère que tous les événements sont fixés à l'avance par une cause surnaturelle et doivent fatalement s'accomplir. Conséquemment, le fatalisme nie le libre arbitre, c'est-à-dire la doctrine philosophique qui présente l'individu libre de ses gestes et de ses actes et, en conséquence, responsable de ceux-ci ; mais il combat également le déterminisme qui conditionne une chose à une autre et prétend que toutes les actions de l'individu sont les résultantes d'effets et de causes qui s'enchaînent les unes aux autres.

A notre avis, et s'il est vrai que les problèmes philosophiques exercent une influence sur la vie sociale des hommes, nous pensons que le fatalisme est une doctrine de paresse, d'impuissance et de mort, surtout en ce qui concerne le fatalisme vulgaire des musulmans. Pour ce qui est du fatalisme panthéiste de Spinoza, nous croyons qu'il a ouvert de larges horizons au déterminisme.

Si nous disons que le fatalisme est une doctrine de mort, c'est, qu'en effet, si la vie de l'homme est définitivement réglée, si rien ne peut changer le cours tracé de son existence, toute lutte est alors inutile et l'individu n'a plus qu'à attendre les événements puisqu'il ne peut rien contre ceux-ci.

« Dans les âges primitifs, quand un héros était dévoré par un cancer, on le croyait mangé par un Dieu ; on offrait au Dieu de la viande fraîche, on supposait qu'il l'aimerait mieux que la chair du malade et qu'il lâcherait celui-ci » (Renan, Dialogues philosophiques). Une semblable illusion ne peut être permise au fataliste. Dans le même cas, il n'a qu'à se laisser mourir et il n'a même pas la ressource de la prière pour espérer apitoyer son Dieu sur son sort misérable, puisque c'est ce dieu qui, irrévocablement, à tracé ce sort ; en cette circonstance, tout ce que le fataliste peut espérer, c'est la félicité dans un monde meilleur.

Une telle conception philosophique si contraire aux lois scientifiques annihile inévitablement toute volonté et toute énergie et ne peut être admise par les anarchistes qui considèrent la vie comme une lutte continuelle.

Pas plus que le fatalisme, nous ne pouvons admettre le libre arbitre. Nous savons que l'homme n'est pas libre, qu'il est le produit de circonstances, d'événements, d'effets et de causes, de l'ambiance et de l'hérédité. « Etre véritablement libre, écrit Voltaire, c'est pouvoir. Quand je peux faire ce que je veux, voilà ma liberté ; mais je veux nécessairement ce que je veux ; autrement je voudrais sans raison, sans cause, ce qui est impossible. Ma liberté consiste à marcher quand je veux marcher et que je n'ai point la goutte » (Voltaire, le philosophe ignorant).

Mais, diront les adversaires du déterminisme, votre déterminisme se rapproche sensiblement du fatalisme vulgaire. Qu'importe que les causes soient multiples, ou que la cause soit unique, si le résultat est le même et que l'individu déterminé par des causes extérieures à lui-même ne peut rien changer à sa destinée? Argument simpliste, raisonnement à l'absurde.

Dans ses dialogues philosophiques, Ernest Renan fait ainsi parler un de ses sujets : « Hors de notre planète, l'action de l'homme peut être considérée comme nulle, puisque notre planète n'agit guère dans l'ensemble de l'univers que par la gravitation ; or, l'homme n'a pas changé et ne saurait changer la gravitation de sa planète. Cependant, la moindre action moléculaire retentissant dans le tout, et l'homme étant cause au moins occasionnelle d'une foule d'actions moléculaires, on peut dire que l'homme agit dans le tout d'une quantité qui équivaut à la petite différentielle qu'il y a entre ce qu'est le monde avec la terre habitée et ce que serait le monde avec la terre inhabitée. On peut même dire que l'animal agit lui-même dans l'univers à la façon d'une cause ; car une planète peuplée seulement d'animaux verrait se produire à sa surface des phénomènes naissant de la spontanéité de l'animal et différents des purs phénomènes mécaniques, où ne se décèle aucun choix ». Et, en effet, si nous abandonnons le terrain purement philosophique et abordons le terrain social, nous disons : bien que déterminé, l’individu apporte dans l'ordre des choses une part de lui-même, une part qui lui est propre, une part qui lui est individuelle. Et cette part particulière, associée à celle de ses semblables peut changer la face des choses, le cours des événements.

Lorsque nous disons que la Révolution est inévitable, qu'elle sera violente, ce n'est pas parce que fatalement elle doit être violente. S'il plait aux hommes qui détiennent la richesse sociale d'abandonner leurs privilèges et de participer à l'organisation d'une société plus humaine, la violence ne s'exercera pas ; ce n'est pas parce que nous croyons au fatalisme que nous disons que la Révolution sera violente, mais justement parce que cette violence sera déterminée par le refus des classes oppressives d'accéder aux désirs du populaire. Le capital a le pouvoir - parce que lui aussi est déterminé et détermine -­ de changer le cours des événements, de même que le peuple a possibilité de transformer du tout au tout l'ordre social actuel. Cette possibilité n'est pas seulement consécutive aux causes qui déterminent le peuple, mais aussi aux effets dont le peuple est la cause.

Il y a un fossé entre le fatalisme et le déterminisme, et nous pouvons dire que le déterminisme est l'antidote du fatalisme.

Au mot déterminisme, on trouvera une explication plus étendue de ce que nous entendons par déterminisme, mais pour nous, il n'exclut pas la responsabilité.

Il est simpliste de prétendre que l'homme étant déterminé, il est entièrement irresponsable. S'il en était ainsi, je ne serais pas déterministe. Chaque individu a une part de responsabilité. Le juge qui condamne, le bourreau qui exécute sont peut-être le produit de la société, ils sont les effets d'une foule de causes, c'est entendu ; mais ils apportent aussi un peu d'eux-mêmes dans chacun de leurs actes et en conséquence, leur responsabilité, si elle n'est pas absolue, est tout au moins partielle. Et puis, la lutte sociale ne permet pas de s'arrêter à de telles subtilités. Sur le terrain philosophique, il est permis de se livrer à une gymnastique intellectuelle pour rechercher la part de responsabilité de chacun ; sur le terrain social, il faut batailler pour vivre et arracher à ceux qui nous oppriment la part de bonheur à laquelle nous avons droit.

Eloignons de nous cette idée que rien ne peut changer, que tout ce qui arrive est fatal, que tel événement ne pouvait pas ne pas se produire, que les fléaux sont inévitables, et pensons avec Louis Blanc que « jusqu'à présent » la civilisation a fait fausse route ; et dire qu'il n'en saurait être autrement, c’est perdre le droit de parler d'équité, de morale, de progrès.


- J. CHAZOFF

https://www.facebook.com/groups/jedeveloppemonpaysCentrafrique/

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: La pensée du jour

22 Août 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #cohesion sociale, #paix, #developpement durable, #ENERGIE SOLAIRE, #bangui, #centrafrique, #dabealvi

CENTRAFRIQUE: La pensée du jour

lundi 22 août 2016

Dabealvi.Le Sentinel en mode veille - CentrAfrique

PANNEAUX SOLAIRES EN CENTRAFRIQUE - LA PAIX AVEC L ' ELECTRICITÉ POUR TOUS


« Ne vous préoccupez pas de savoir si l’être que vous aimez est aussi celui qui vous aime. Pourquoi ? Parce que l’amour circule, il va de l’un à l’autre : on le reçoit, on doit le donner. Ce que vous donnez à un être que vous aimez, il le donne à son tour, et ainsi se forme une chaîne, un courant qui part de vous et vous revient à travers des milliers d’hommes et de femmes. Ceux qui se contentent de se renvoyer mutuellement leur amour ne font pas circuler le courant ; au contraire, ils le coupent.
Et voici encore une image. Représentez-vous les humains comme des alpinistes qui font partie d’une seule et même cordée. Il faut que chacun avance et que la corde reste tendue. Si vous dites à celui qui marche devant vous : « Je t’aime, retourne-toi, regarde-moi », vous entravez la marche de toute la colonne. Se retourner, c’est détendre la corde, c’est empêcher ceux qui sont devant comme ceux qui sont derrière de continuer à monter. Chacun doit avancer dans le sens du déplacement de toute la chaîne. Nous n’avons pas à nous arrêter pour nous regarder et nous parler ; nous devons toujours monter sans répit, sans défaillance, vers le sommet. La vie quotidienne donne de nombreuses occasions d’interpréter cette image ! »

Omraam Mikhaël Aïvanho

"Réunir Pour S'épanouir"

Une société de marketing participatif, iwor(l)dDabealvi fait parler d'elle, car son potentiel est énorme, son plan de rémunération efficace et surtout son modèle d'affaires est très simple : il suffit de cliquer sur cette page d'inscription gratuite !

https://my.worldgn.com/store/iworlddabealvi

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: LES PANNEAUX SOLAIRES UNE ECOLE POUR LE PEUPLE

9 Mai 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #centrafrique, #bangui, #developpement durable, #ENERGIE SOLAIRE, #Droits humains

CENTRAFRIQUE: LES PANNEAUX SOLAIRES UNE ECOLE POUR LE PEUPLE

Françoise TRAVERSO
Présidente Fondatrice de l' A.I.D.
H.

Prix de la Paix Barthélémy BOGANDA 2015


ONG dotée du Statut Consultatif Spécial auprès de l'ONU

contact : contact@aidh-ong.org

contact : aidhparis@gmail.com

Téléphone: +33 (0) 678 071 250

http://www.aidh-ong.org

https://www.sites.google.com/site/parisaidh
https://www.facebook.com/francoise.traverso

Des villageoises formées en ingénierie solaire en Inde!

Faire de villageoises illettrées des ingénieurs en énergie solaire, voilà le pari fou que s’est fixé le Barefoot College indien depuis les années 1990. Grâce à cette initiative, quatre Comoriennes ont bénéficié d’une formation d’une durée de six mois en vue de leur donner les connaissances nécessaires à la fabrication, la pose et la maintenance de matériel solaire dans leurs villages.

​http://comoresactualites.centerblog.net/2416-des-villageoises-formees-en-ingenierie-solaire-en-inde

Et pourquoi pas nos villageoises formées en ingénierie solaire en CENTRAFRIQUE!

https://www.facebook.com/groups/boganda2016/

AFRIQUE CENTRALE: FORMATION DES TECHNICIENS CENTRAFRICAINS EN ENERGIES SOLAIRES

http://snmbowebo.ning.com/profiles/blogs/centrafrique-formation-des-techniciens-centrafricains-en-energies

BIEN PLUS QU'UNE NÉCESSITE MAIS UN BESOIN URGENT POUR NOTRE DÉVELOPPEMENT

http://dabealvi.over-blog.com/2016/03/institutionalisation-des-panneaux-solaires-en-centrafrique.html

Lire la suite

LES CENTRAFRICAINS ET LES PANNEAUX SOLAIRES QU'EN PENSENT-ILS POUR DÉVELOPPER LE PAYS ?

16 Décembre 2015 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #éducation populaire, #centrafrique, #developpement durable

LES CENTRAFRICAINS ET LES PANNEAUX SOLAIRES QU'EN PENSENT-ILS POUR DÉVELOPPER LE PAYS ?
Les panneaux solaires
  1. Introduction Le panneau solaire a été inventé dans les années 90 par Antoine César Becquerel. Avec les panneaux solaires on peut avoir d’électricité sans payer beaucoup pour l’avoir. Depuis 1990, le panneau solaire photovoltaïque a évolué et il est devenu beaucoup plus écologique et performant car les chercheurs ont effectué des tests sur des cellules photovoltaïques de dernière génération afin de connaître leurs performances exactes.
  2. . Le nom et l’utilité de l’invention Panneau solaire photovoltaïque Utilité de panneau solaire photovoltaïque: • transformation de la lumière en électricité • produire une électricité naturelle et non polluante. (= lumière) (= unité de tension électrique)
  3. . Le pays, la date et l’inventeur L'effet photovoltaïque a été découvert pour la première fois en 1839 par Antoine César Becquerel, un physicien français. Le premier panneau solaire a été construit en 1954 par les laboratoires Bell. Il a été utilisée comme une source d'alimentation d'un réseau téléphonique local dans Americus, Géorgie.  Né: 7 mars de 1788 – Chatillon-Coligny (Loiret)  Mort: 18 janvier de 1878 (89 ans) – Paris  Physicien français  Il s’occupe de: électrochimie, physiologie et climatologie
  4. . Description de l’invention Radiation solaire Panneau solaire photovoltaïque Batterie Régulateur TV Appareils électriques Lampes Onduleur contrôle l'état de charge de la batterie transforme le courant électrique produit en courant alternatif utilisable dans la maison. emmagasine l'électricité pour la restituer aux moments où il y a moins de lumière
  5. . Comment ça marche? Il y a une cellule photovoltaïque qui transforme la lumière en électricité, fabriquée à partir de deux couches de matériau semi-conducteur : – une couche dopée Positivement (avec un matériau qui possède moins d'électrons que le Silicium) – une couche dopée Négativement (avec un matériau qui possède plus d'électrons que le Silicium) Lorsqu'un photon (la lumière) arrive sur la cellule, il provoque une tension électrique, qu'on l’appelle l'effet photovoltaïque.
  6. . Qualités avantages prix distribution AVANTAGES:
  7. • très peu d'impact sur l'environnement ;
  8. • risque de panne limité car pas de pièces mécaniques ;
  9. • durée de vie très longue avec peu d'altérations de productivité ;
  10. • source d'énergie gratuite ;
  11. • utilisable même dans les lieux peu ensoleillés.
  12. PRIX:
  13. • L'installation de 1 m² de panneaux solaires photovoltaïques coûte environ 1000 € (coût du panneau + coût de la contenance) DISTRIBUTION:
  14. • Plus de 30 pays
  15. . Evolution de l’invention Depuis 1990, le panneau solaire photovoltaïque a évolué et est devenu beaucoup plus écologique et performant. Des chercheurs ont effectué des tests sur des cellules photovoltaïques de dernière génération afin de connaître leurs performances exactes. En effet, les panneaux photovoltaïques commercialisés jusqu'à maintenant ne possédaient pas un profit excédant les 19,5%. Les cellules photovoltaïques possédaient une productivité maximale à 15%. Avec cette innovation technologique, les fabricants de panneaux solaires peuvent espérer vendre une technologie plus performante qui séduira plus de monde, car son prix devient plus intéressant aussi. Grâce à l'ajout de colorant dans les cellules photovoltaïques, celles-ci sont capables de capter une plus grande partie de spectre lumineux et donc de produire une plus grande partie d‘énergie.
  16. . Conclusion Les panneaux solaires sont de plus en plus cherchés grâce aux bas coûts. Si on les utilise on réduit les coûts d’électricité et plus que ça, ils peuvent être utilisés même dans les lieux peu ensoleillés.
  17. iworlddabealvi.worlderstore.com/joincomplete.php
  18. . Sitographie
  19. http://fr.wikipedia.org/wiki/Panneau_solaire
  20. http://tpe-panneauxphotovoltaiques.e-monsite.com/pages/panneaux- photovoltaiques/lhistoire-du-panneaux-photovoltaiques/evolutions-et- ameliorations.html
  21. http://www.ecologie-shop.com/conseils/fonctionnement-d-un-panneau- photovoltaique-panneau-photovoltaique-fonctionnement-et-fabrication-24
  22. http://panneau-solaire.comprendrechoisir.com/comprendre/panneau-solaire- photovoltaique
  23. http://www.tpepanneauxsolaires.fr/cas.html
  24. http://www.panneaux-solaires-france.com/histoire-panneaux-solaires
Lire la suite

TRES BONNE INITIATIVE DU GOUVERNEMENT DE TRANSITION

31 Octobre 2015 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #developpement durable, #centrafrique, #energie solaire, #dabealvi

TRES BONNE INITIATIVE DU GOUVERNEMENT DE TRANSITION

Le phénomène de la féderalitude modèle suisse apparait progressivement en Centrafrique
https://www.facebook.com/groups/federalitudeCentrafrique/ Centrafrique : Catherine Samba-Panza remanie son gouvernement à moins de 2 mois de son terme

Albert FALL

BANGUI (LNC) — Comme nous le subodorions, la présidente de transition de Centrafrique prévoyait bien de remanier son gouvernement.
Et question que nous nous posions, pourquoi faire ?
Le mandat de la transition doit selon toutes les bouches qui parlent, se terminer en décembre prochain.

Voici la liste du nouveau gouvernement , en tout 31 personnes, une pléthore, pire qu'une armée méxicaine :

Premier ministre : Mahamat Kamoun

- Ministre d’Etat chargée du développement du monde rural : Marie-Noelle Koyara
- Ministre d’Etat chargé de l'Energie et de l'Hydraulique : Aristide Sokambi
- Transports : Arnaud Djoubaye Abazene
- Finance : Abddallah kadre
- Affaires Etrangères : Samuel Rangba
- Economie Plan et Coopération Internationale : Florence Limbio
- Défense Nationale : Joseph Bindoumi
- Travail sécurité sociale : Gaston Makouzangba
- Eaux et Foret Isabelle : Isabelle Gaudeuille
- Santé et Population : Marguerite Samba Maliavo
- Justice et Droits de l’Homme : Dominique Said Panguindji
- Administration du Territoire : Walidou Bachir Modibo
- Commerce : Gertrude Zouta
- Mines et géologie : Jospeh Agbo
- Poste et Télécommunications : Bounandele Koumba
- Education Nationale et Enseignement supérieur : Bernard Simiti
- Communication : Bruno Yapande
- Travaux Publics : Laurent Clair Malefou
- Réconciliation : Ndouba Lydie Florence
- Affaires Sociale : Eugenie Yarafa
- Urbanisme : Jacques Ndemanga-Kamoun
- Jeunesse et sport : Samedi Karnou
- Secrétariat Général du Gouvernement : Marc Mokopete
- Tourisme : Mauricette Monthe Psimhis
- Environnement : Sébastien Wenezoui
- Habitat et Logement : Armel Ningatoloum Sayo
- Fonction Publique : Odile Zitongo
- Sécurité publique : général Sambia Chrysostome

Ministres Délégués sans changement

- Elevage : Taieb Yacoub
- Budget : Célestin Yanendji
- Plan et de la Coopération internationale : Michel Bindo

© Octobre 2015 Lnc La Nouvelle Centrafrique

https://www.facebook.com/groups/federalitudeCentrafrique/

Lire la suite