Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - Centrafrique M.E.R.C.I

CENTRAFRIQUE : LE PRÉSIDENT DE L'ONG INTERNATIONALE ANA, MONSIEUR HAROUNA DOUAMBA, AU PRÉSIDENT TOUADÉRA

30 Novembre 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

 L'UNION AFRICAINE N'A JAMAIS RÉSOLU DE CRISE EN FAVEUR DU PEUPLE, CETTE INSTITUTION EST BLOQUÉE CAR NOUS AVONS DÉNONCÉ TOUS LES PLANS DIABOLIQUES DE LA FRANCE. LE SEUL DIALOGUE HONNÊTE QUI EST POUR UNE PAIX DÉFINITIVE EST CELUI DE KHARTOUM. POUR LE BIEN DU PEUPLE ET POUR ÉVITER LE PIÈGE DE LA FRANCE QUI EST DE MAINTENIR CETTE CRISE JUSQU'À LA FIN DE VOTRE MANDAT POUR DOTER LE PAYS D'UN GOUVERNEMENT DE TRANSITION, JE VOUS INVITE SANS DÉLAI À CONSIDÉRÉ LA PROPOSITION DE KHARTOUM SOUTENUE PAR LA RUSSIE. TOUS LES FRAIS SONT PRIS EN CHARGE PAR LE PRÉSIDENT BECHIR

Excellence monsieur le Président Faustin-Archange Touadéra, cela est ma énième lettre ouverte que je vous adresse. Sachez toutefois que cette lettre-ci, marquera l'histoire. Excellence monsieur le Président, de quoi avez vous peur? N'êtes vous pas déjà considéré mort par la France ? Pensez vous que la France a l'intention d'instaurer une paix dans votre pays? Ne trouvez vous pas très dangereux de vous prêter au jeu de la France, votre bourreau, qui essaie de vous caresser dans le sens du poils juste pour vous trahir par la suite?

Excellence monsieur le Président Touadéra, vous êtes l'espoir du peuple Centrafricain, je vous prie de laisser votre nom dans l'histoire Africaine. Excellence, permettez que je vous rafraichisse juste la mémoire. Vous avez été démocratiquement élu par le peuple centrafricain, et la RCA est un pays souverain et libre de faire ses propres choix. Excellence, qu'est qui vous fait peur avec la France ? La mort? Le retrait des soutiens financiers hypocrites de l'Union européenne ?

Le retrait de la MUNISCA qui contribue aux massacres et aux pillages ? L'EUTM qui donne des formations bidons et au rabais à vos soldats qui ne font que quatre exercices de tir durant leurs formations ? Non monsieur le Président, n'ayez pas peur car que vous le voulez ou pas, vous allez mourir un jour ou l'autre. Dieu vous a choisi pour changer le destin de votre peuple, car dans son plan, votre peuple n'a pas droit à la misère. Sachez que le destin actuel ne vient pas de Dieu mais plutôt des collaborateurs et disciples de Satan que représente cette France.

Excellence, concernant les finances, laissez moi vous rappeler que vous êtes l'un des pays les plus riches au monde en termes de ressources. N'ayez pas peur car vous êtes plus riche que la France, vous pouvez faire le bonheur de votre peuple avec vos propres ressources. Regardez la Guinée Équatoriale, avec seulement le pétrole, le Président Obiang Nguema Mbasogo, a changé le destin de son peuple qui était maintenu dans la misère. Il a osé dire non à l'Espagne et la France. Aujourd'hui, son pays fait partie des plus développés du continent africain. Excellence monsieur le Président, votre pays n'est pas en guerre, faites moi confiance.

Le retrait de la MUNISCA n'est pas une perte pour le peuple Centrafricain mais plutôt un soulagement car cette force est bien gérée par la France, donc elle fonctionne pour les intérêts français, voilà pourquoi elle a assisté impuissante au massacre du peuple. Excellence, vos ressources naturelles exploitées feront de votre pays, l'un des pays les plus fréquentables du monde, n'ayez pas peur car un cabri mort n'a plus peur du couteau et le cadavre qui est déjà mort doit être enterré pour une bonne cause et donc laisser son nom dans l'histoire comme Thomas Sankara et autres. Excellence monsieur le Président, L'EUTM, ne donne pas de bonnes formations à vos soldats, comment l'Occident qui est contre la mise en place des FACA, peut donner une bonne formation à vos soldats pour défendre votre peuple. Durant la formation d'un soldat par L'EUTM, celui ci ne passe que quatre fois au champ de tir, alors que les instructeurs Russes, remettent des armes aux soldats dès l'entame de la formation et donc le soldat apprend à tirer du début jusqu'à à la fin de sa formation, il dort et se réveille avec son arme tout le long de sa formation.

Excellence monsieur le Président, l'Union Africaine, ne pourra rien faire de bon concernant la paix en RCA. Cette institution n'a jamais réglé une crise sur notre continent. Excellence, vous avez la confiance du peuple et vous êtes non seulement intellectuel mais très intelligent, ne vous laissez pas entraîner par des individus qui ne pensent qu'à leurs intérêts égoïstes. Fermez votre porte à toutes ces marionnettes qui à longueur de journée viennent s'inquiéter de ce que le Drian est fâché, de ce que Macron n'est pas content et en vous chantant à longueur de journée que la France va vous aider.

Excellence croyez à mes propos et mon expérience en tant que panafricaniste , ce sont des traîtres et des envoyés qui ont déjà bouclé leur deal avec la France. Croyez moi toutes ces personnes sans exception vont se retrouver dans le prochain gouvernement quand vous serai mis au placard par les coups tordus de la France.

Monsieur le Président, votre peuple vous fait confiance, la jeunesse Centrafricaine vous regarde pour espérer avoir un avenir . Excellence, combien d'étudiants avez vous enseignés et qui aujourd'hui sont devenus des vendeurs de cartes de recharge, remarquez que la plupart des personnes nommées viennent de France excellence. Cela veut dire que les pauvres qui n'ont pas eu la chance de faire partir leurs enfants pour continuer leurs études en France, ne sortirons jamais de la pauvreté ?

Excellence, vous avez la solution en main. Demandez à la Russie de mettre en application immédiate l'accord de défense signé entre les deux pays.

Envoyez les membres du gouvernement a Khartoum pour commencer le dialogue avec les groupes armés, car en vérité, vous ne devez pas refuser toutes les contributions à la recherche de la paix.

L'Éthiopie à fait la paix avec son voisin sans l'UA, le Soudan est aujourd'hui en paix sans l'UA, la Libye recherche la paix elle est obligée de se rendre en Italie et autre. Que fait l'UA ? La Côte d'Ivoire à signé ses accords dans les pays voisins Burkina Faso et le Ghana sans aller à l'UA. Mais pourquoi cette exigence ? Pourquoi cet acharnement ? Pourquoi aucun accord ne peut être reconnu si ce n'est que par l'UA ? L'UE? Ou l'ONU?

Excellence, la seule décision est entre vos mains. Lors du vote sur le bulletin était marqué Faustin-Archange Touadéra. Et aujourd'hui, Dieu a accepté de vous choisir pour mettre fin à la souffrance de votre peuple. Dieu m'a aussi choisi pour vous aider et vous encourager et je tiens à vous dire et vous rassurer que je suis un CABRI MORT. A coeur vaillant, il n'y a rien d'impossible.

Je vous remercie. A PARTAGER

 

 

Lire la suite

RCA : lancement des travaux de construction d’un champ solaire

30 Novembre 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

RCA : lancement des travaux de construction d’un champ solaire
RCA : lancement des travaux de construction d’un champ solaire

 

 

LE PRÉSIDENT TOUADERA A REÇU EN AUDIENCE JEAN CHRISTOPHE CARRET, DIRECTEUR DES OPÉRATIONS DE LA BANQUE MONDIALE POUR LA RDC ET LA RCA 


Le Président de la République, Pr Faustin Archange TOUADERA a reçu en audience dans la soirée du lundi M. Jean Christophe CARRET, Directeur des opérations de la Banque mondiale pour la République Démocratique du Congo, de la République du Congo et la République Centrafricaine. 


M. Jean Christophe CARRET ancien représentant de la Banque Mondiale en RCA en mission à Bangui pour la pose de la première pierre du lancement de la construction du champ solaire de Danzi, était venu présenter ses civilités et échanger avec le Chef de l’État, neuf mois après son départ de la RCA.

Devant la presse présidentielle, M. Jean Christophe CARRET a fait savoir que le Chef de l’État et lui ont posé la première pierre du grand projet de son quinquennat: la construction de la première phase de 25MW d’une usine solaire d’une capacité de 40MW. La seconde phase de ce projet 25MW permettra de tripler la disponibilité de l’électricité à Bangui. Ce grand projet transformateur va utiliser en plus des technologies nouvelles, le solaire qui est une industrie compétitive.

Enfin, Jean Christophe CARRET a affirmé que le représentant résident de la Banque mondiale en Centrafrique et lui ont reçu des instructions de Washington pour aider le gouvernement centrafricain dans l’accélération de la procédure de passation de marché en vue de respecter les délais d’exécution qui est de deux ans.

 

Dans Le Cadre Du Projet D’urgence D’accès A L’électricité: Le village Danzi situé sur l’axe Boali à 20 Km de Bangui a accueilli hier dans le milieu de l’après-midi le Président de la République Son Excellence Professeur Faustin Archange TOUADERA et tous les hauts dignitaires de la RCA à l’occasion de la pose de la première pierre du lancement des travaux d’un champ solaire de 40MW avec une capacité de stockage équivalente.

Ce projet qui consiste à installer une capacité de batteries aussi importante que la capacité des panneaux est seulement une première pour la RCA, mais aussi pour le continent africain.

C’est une très importante nouvelle pour la RCA dont le taux d’accès à l’électricité est l’un des plus bas en Afrique. Avec 8% en moyenne, mais seulement 2% dans les zones rurales et 35% dans la ville de Bangui qui compte pourtant plus d’un million d’habitants.

« Les crises politico militaires récurrentes, qui ont émaillé l’histoire de la République Centrafricaine, ont considérablement biaisé tous les efforts du développement économique et social engagés qui se traduisent par 40 ans de retard d’investissement en matières d’infrastructures de production et de distribution d’électricité » a déclaré Herbert Gotran DJONO AHABA, ministre du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques dans son allocution de circonstance.

Face à cette situation alarmante et préjudiciable pour la RCA qui possède pourtant de nombreuses potentialités énergétiques, le Président TOUADERA avait promis un changement dans son discours d’investiture du 30 mars 2016 « Ce sera un grand défi pour nous que de mettre à la disposition de tous les centrafricains un approvisionnement suffisant en électricité et en eau potable, indispensable pour assurer des conditions de vie et de santé acceptable… »

Joignant donc l’acte à la parole, le Président TOUADERA a négocié et obtenu de la Banque Mondiale un don de 65 millions de dollars en plus des 500 millions promis à Bruxelles, soit 33 milliards de FCFA pour le financement de ce projet qui se réalisera en deux phases : La première consistera à la construction d’une usine de 25MW avec des batteries d’une même capacité et le renforcement des réseaux de transmission et de distribution à Bangui.


La seconde comprend également la préparation de ce même site pour la deuxième phase (principe de « Plug and Play ») de 20 MW.

En gros les banguissois auront d’ici deux ans 25MW en plus des 23MW que l’ENERCA produit actuellement. Grâce au principe de Plug and Play, les techniciens du site de l’énergie solaire de DANZI n’auront plus qu’à sceller les panneaux de 20 MW sur les premiers et augmenter la capacité.

Dans son discours, le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour la RCA, M. Jean Christophe CARRET a rappelé que l’énergie est la première source d’attraction des investisseurs dans le processus de la transformation d’un pays : « le rapport de doing business identifie l’accès à l’électricité comme une contrainte majeure décourageant l’ investissement en RCA et donc la possibilité de créer de l’emploi, notamment en milieu urbain, emploi qui on le sait constitue la solution durable avec l’éducation à la violence et à l’insécurité ».

La durée de ce projet est de deux ans : « 1 an pour la phase de passation du marché qui comparera trois fois contrats, laquelle bénéficiera d’une assistance de la Banque pour éviter les délais et un an pour la construction »a précisé Jean Christophe CARRET.

Répondant à la Presse, le Président a demandé aux centrafricains de le soutenir dans ses actions visant à rebâtir la République Centrafricaine et de ne pas se laisser distraire par les ennemis de la paix qui mettent des barrières pour empêcher le développement de son pays.

 

 RCA : lancement des travaux de construction d’un champ solaire

 

8 mai 2018

 

APA – Les travaux d’un champ solaire, d’une capacité de 25 mégawatts, visant à améliorer la fourniture d’électricité à Bangui ont été lancés, lundi, à 20 km de la capitale centrafricaine par le Président de la République, Faustin Archange Touadéra, a constaté APA.

L’ouvrage est financé par la Banque Mondiale à hauteur de 33 milliards de Fcfa et sera opérationnel dans un an et demi. Il sera construit par une entreprise chinoise.

Pour le Président de la République, Faustin Archange Touadéra, plusieurs villes de la RCA seront dotées de ces champs solaires pour que la population dispose de l’électricité.

 

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: Le pays grogne et gronde le gouvernement

29 Novembre 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

 

 

RAPPEL: L'eau vive pour la santé des Centrafricains est oubliée ainsi que l'électricité.
http://www.m-slb.com/index.php
Cette politique devra se traduire par des actions majeures pour assurer un approvisionnement régulier, sécurisé, durable et à moindre coût en énergie électrique. Dans un contexte de raréfaction des ressources financières et de besoins urgents d’investir dans presque tous les secteurs de développement, le pays se doit de trouver des solutions innovantes basées sur ses ressources endogènes pour assurer un approvisionnement sécurisé du pays en énergie électrique.
Pour le Centrafrique: 
SCADD : Stratégie de croissance accélérée et de développement durable 
https://www.facebook.com/groups/LecentrafricainSolairera/

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: L'IA, au cœur de l'humain

27 Novembre 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

Brider la recherche ? Rejeter la science ? C’est l’erreur à ne pas commettre. Les avancées vertigineuses de l’intelligence artificielle, les utopies inquiétantes de «l’homme augmenté», les rêves un peu cauchemardesques d’immortalité caressés en Californie et ailleurs pourraient y inciter. Tout comme la défiance de plus en plus prononcée envers la Raison et les Lumières qu’on développe à droite et à gauche, chez les prophètes du déclin ou les théoriciens de la «collapsologie» ou de la «deep ecology».

Rappelons quelques vérités d’évidence: appliquée à la médecine, l’utilisation de l’intelligence artificielle a d’abord pour objet d’améliorer la santé des humains, de combattre les maladies, de soulager autant que possible les souffrances des patients. Avec ces outils, savants et médecins engendrent chaque jour des progrès considérables. Sans la science, sans la technique, où en serait aujourd’hui l’espérance de vie, qui a progressé de quelque quarante années en un siècle et demi, combien d’enfants seraient morts, combien de malades et de blessés auraient succombé faute d’un savoir suffisant pour les soigner ou bien prévenir leur maladie?

Ces rappels de bon sens, bien sûr, n’épuisent pas la question. La recherche appartient aux chercheurs: ils doivent travailler librement. Mais les implications de la science sont trop sérieuses pour être laissées aux scientifiques, et encore moins aux industriels, aussi séduisants et «hype» soient-ils. Chacune des nouvelles thérapies doit être rendue publique, évaluée, scrutée, anticipée. Et ce par la collectivité, à travers les instances désignées à cet effet, conférences citoyennes, comités d’experts et d’élus, commissions parlementaires, assemblées représentatives et gouvernements, à travers un débat aussi ouvert que possible. A cette condition, le savoir sera mis au service des hommes, et ses applications domptées pour produire, non pas «le meilleur des mondes», mais plus modestement, un monde meilleur. Le garde-fou de la techno-science, ce n’est pas l’ignorance. C’est la démocratie.

Santé connectée, transhumanisme, patient virtuel ou big data… Pour découvrir et comprendre ce nouveau monde, il ne fallait pas moins qu’un numéro exceptionnel de plus de cent pages. Un an après «Voyage au cœur de l’IA», premier hors-série sur l’intelligence artificielle (toujours disponible sur la boutique Libé), France Inter et Libération se sont de nouveau associés pour proposer enquêtes, reportages et interviews des plus grands spécialistes du domaine, avec, pour illustrer l’ensemble, le talent du photographe Matthieu Gafsou et les dessins d’Enki Bilal qui signe notre une.

Dans ce numéro...

Reportages. Des biohackers technophiles aux artistes hybrides mêlant végétal, animal et machine, de Stockholm à San Francisco, tour d’horizon de la planète transhumaniste.

Enquêtes. Elles décryptent les mammographies, observent les rétines, scrutent les cerveaux et comparent les symptômes. Les IA sont entrées à l’hôpital et dans les labos, où médecins et chercheurs inventent la santé du XXIe siècle.

Futurs. Montre, détecteur de chute, «e-dossier médical» ou consultation en ligne… Pour les seniors, la santé connectée ne se résume plus à de simples gadgets.

Rencontres. Alain Damasio, Yuval Noah Harari, Cathy O’Neil, Amy Karle, Nicolas Revel...

Cyborgs m'étaient contés... Depuis toujours, l’homme essaye d’échapper à sa condition de mortel. Bienvenue dans le monde d’Iron Man, de Gattaca et des réplicants.

Analyse. Collecte, partage, utilisation, revente… Les big data sont au coeur des réflexions de tous les acteurs de la santé. Avec une crainte: comment préserver, dans un monde ultraconnecté, le secret médical ?

A n’en pas douter, un numéro «augmenté».

Lire la suite

RCA: Le déficit de l'énergie pourtant vecteur du développement

27 Novembre 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

RCA: Le déficit de l'énergie pourtant vecteur du développement. Venez en débattre dimanche 02 décembre dès 15h avec nos invités que vous allez bientôt découvrir. 
Vous avez la parole chers internautes.

Cher Dabealvi Duc de Massa,
Vous êtes doué pour créer des publications qui intéressent les gens.
https://www.facebook.com/LEFASOAFRICA/videos/391901161264200/
Votre badge de moteur de conversation s’affichera à côté de votre nom sur les commentaires et les publications.
https://www.facebook.com/groups/optionFAT2016centrafrique/

 

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: Mémorial du 5 Décembre 2013 Travaux d’intérêt général

25 Novembre 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

Mémorial du 5 Décembre 2013

Communiqué conjoint des organisations de la manifestation du 1er et du 8 Décembre 2018

Nous, organisateurs de la manifestation du 1er et du 8 décembre 2018, avons décidé après consultation de nos bases respectives et des voix qui se sont élevées ces temps-ci pour réclamer à cor et à cri la fusion de nos actions citoyennes ce qui suit :
Le samedi 8 Décembre 2018 est et sera l'unique date retenue pour la manifestation citoyenne des Centrafricains de France.

Conscients qu'une Centrafrique beaucoup plus fusionnelle et paisible nécessite un dépassement de soi ainsi que la prise en compte plus ou moins totale des attentes de tous les centrafricains vivant sur le territoire français, nous vous réaffirmons notre volonté à parler d'une même voix lors de cette marche citoyenne.

Fait à Paris le 24 novembre 2018

Pour la coordination,

Rodrigue Joseph Prudence MAYTE & Serge LENGUENDAYEN

 

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: POUR LA MANIFESTATIONS DU 08 DEC 2018

24 Novembre 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

 Alindao : Les révélations de Mgr Juan Jose Aguirre Munos sur les en – dessous du massacre
Ecrit par: Yamale edouard Date: novembre 19, 2018dans:A la Une, CentrafriqueEnvoyer un commentaire
Bangui (Agence Fides) – « Ne cessez pas de dénoncer le massacre des chrétiens. Demandez pourquoi il a eu lieu » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Juan Jose Aguirre Muños, Evêque de Bangassou, Diocèse du sud-est de la République centrafricaine, limitrophe de celui d’Alindao où, le 15 novembre, des rebelles de l’ancienne Seleka, désormais UPS (Unité pour la Paix en Centrafrique), sous les ordres du Général Ali Darassa, ont tué plus de 40 personnes dont le Vicaire général, Mgr Blaise Mada, et le Père Célestin Ngoumbango, Curé de Mingala (voir Fides 17/11/2018)
« L’événement qui a déclenché le massacre a été le meurtre d’un mercenaire nigérien de l’UPC quelques jours auparavant » indique Mgr Aguirre. « Les membres de l’UPC sont des peuls provenant en majorité de pays voisins, tels que le Niger. L’UPC, née d’une scission de la Seleka, est installée à Alindao depuis 5 ans, et en particulier dans l’ouest de la ville. La mission catholique se trouve dans la partie est de la cité, où se trouve également le camp d’évacués pour les non musulmans qui compte quelques 26.000 résidents ».
« Les représailles ont été terribles – indique l’Evêque. Les hommes d’Ali Darassa ont assailli, saccagé et incendié le camp d’évacués et tué des femmes et des enfants, livrant aux flammes la Cathédrale où ont été tués les deux prêtres. Immédiatement après, les mercenaires de l’UPC ont laissé entrer dans l’est de la ville d’Alindao des groupes de jeunes musulmans provenant de la partie ouest qui ont saccagé l’Evêché et incendié le presbytère et le Centre de la Caritas. J’ai vu des photographies. De ces structures, il ne reste que des murs calcinés ».
Hier, le personnel des ONG présentes à Alindao a été évacué par un vol spécial. « Tous sont partis à l’exception de l’Evêque d’Alindao, S.Exc. Mgr Cyr-Nestor Yapaupa, et trois prêtres qui ont voulu demeurer aux côtés de la population » souligne Mgr Aguirre. « J’ai parlé avec eux. Ils sont fortement éprouvés mais ont eu la force d’enterrer les deux prêtres martyrs ainsi que les 42 personnes massacrés dans le camp d’accueil. Je crois que demain S.Em. le Cardinal Dieudonné Nzapalainga, Archevêque de Bangui, entend se rendre à Alindao ».
Mgr Aguirre confirme que les Casques bleus de la MINUSCA ne sont pas intervenus pour défendre les civils contre l’attaque de l’UPC. « A peine l’attaque a-t-elle commencé que les Casques bleus mauritaniens de la MINUSCA se sont retirés dans leur base – affirme-t-il. Il faut tenir compte du fait que les règles d’engagement de certains contingents, comme ceux de Mauritanie, d’Egypte et du Pakistan, prévoient que les militaires en question s’engagent à ne répondre aux attaques armées que s’ils sont attaqués directement. Par suite, à Alindao, les Casques bleus ont été totalement inefficaces ». « D’autres contingents, comme celui du Rwanda, disposent de règles d’engagement sur la base desquelles ils interviennent pour défendre la population objet d’une attaque » précise l’Evêque.
Mgr Aguirre souligne que « nous ne pouvons pas nous limiter à dénoncer ces massacres. Il faut aller au fond de ce qui se passe actuellement en Centrafrique. Des groupes tels que l’UPC sont formés par des mercenaires étrangers qui, depuis cinq ans, occupent une partie de notre territoire. Ils sont payés par certains Etats du Golfe et guidés par certains Etats africains limitrophes. Ils entrent à partir du Tchad en traversant Birao, avec des armes vendues à l’Arabie Saoudite par les Etats-Unis. Ils veulent diviser la Centrafrique en alimentant la haine entre musulmans et non musulmans. De cette manière, ils en profitent pour saccager les richesses centrafricaines : l’or, les diamants et le bétail. Cependant, certains pays étrangers et non africains veulent surtout utiliser la Centrafrique comme porte pour entrer en République démocratique du Congo et dans le reste du continent, en manipulant l’islam radical. C’est ce jeu qui se trouve derrière le massacre d’Alindao » conclut Mgr Aguirre.

(L.M.) (Agence Fides 19/11/2018)
http://dabealvi.over-blog.com/2017/08/centrafrique-l-impossible-processus-de-paix-siriri-et-reconciliation-c.i.n.p.p.html
 

Lire la suite

Centrafrique : L'heure n'est pas au deuil

23 Novembre 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

 Chers compatriotes ;
Que nos plus Hautes Autorités comprennent notre Résistance.
Nous ne porterons le deuil de nos parents que lorsqu'on nous aura dit pourquoi on nous tue!
Oui pourquoi ?
A cause de l'uranium ?
La France a racheté le permis d'exploitation entre les mains de l'Afrique du Sud il y a belle lurette. De plus, la France nous force à accepter d'autres populations qui ne sont même pas ressortissants d'un pays voisins. Jamais !
A cause du pétrole ?
Aucune goutte ne coule encore.
A cause du diamant et de l'or?
Nous n'en profitons même pas?
Comme la France hier, nous devons résister !
Résister non pas en nous attaquant aux étrangers mais en détruisant par tous les moyens tous les mouvements terroristes. 
Oui, la meilleure façon d'honorer la mémoire de nos compatriotes assassinés lâchement par les terroristes et la MINUSCA, c'est d'empêcher de nouveaux deuils.
La MINUSCA a un début et une fin.

 

Lire la suite

Communiqué de Monsieur Jean Serge Bokassa : Kodro Ti Mo Kozo Si

16 Novembre 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

 Suite aux événements survenus le jeudi 15 Novembre dans la ville de Alindao.

C’est avec émoi et consternation que nous venons d’apprendre les événements dramatiques survenus dans la ville d'Alindao. Évènements qui font suites à ceux de Bambari et Batangafo.

Nous tenons le plus respectueusement possible et non sans colère et consternation, à nous incliner devant la mémoire de tous nos frères et sœurs victimes de cette barbarie injustifiée et qui n’ont eu que pour seul tord, d’être des centrafricains vivant dans cette contrée jadis paisible. Nous condamnons donc avec la plus grande fermeté républicaine ces actes criminels qui ne font qu’endeuiller les familles.

L’heure est à l’hommage et au deuil. Elle est aussi dans ces temps d’insensibilité et d’indifférence du sort des uns et des autres à l’unité, à la solidarité et à l’entraide. Nous ne devons point céder au piège d’une compétition politicienne et il nous est interdit de céder, soit par colère ou vengeance, à la tentation de régler des comptes politiques en ayant pour prétexte la mort de nos compatriotes car toutes actions muent par des intérêts quelconques, autres que le sentiment désintéressé et patriotique du bien être de son prochain, sentiment qui naturellement se doit d’être le nôtre, est immoral et indécent.

Nous interpellons les ONGs tant nationales qu’internationales et toutes les organisations agissant dans le domaine humanitaire, a tout mettre en œuvre pour venir au secours des compatriotes en détresse dans ces zones de conflit. Nous demandons par la même occasion au gouvernement de tout mettre en œuvre, et ce par respect pour la mémoire de nos compatriotes injustement tombés pour que soit observé un deuil national ainsi que de mener toutes actions urgentes de soutien au peuple en détresse.

Nos condoléances les plus émues aux familles endeuillés.

Kodro Ti Mo Kozo Si « MKMKS »

Bangui, le 16 Novembre 2018

BP : 1001 Bangui (RCA) / Téléphone : (00) 236 72 45 29 70 / 75634914

adresses mail : jean-serge@jsbokassa.com / secretaire-general@jsbokassa.com

Site : www.jsbokassa.com

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: On est pris au piège d’une communication indigeste et nauséabonde

14 Novembre 2018 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

Jean Serge Bokassa

Mis à part agiter l’épouvantail de la théorie du complot contre le régime en place, y aurait il un autre argument susceptible de nous édifier sur les solutions de sorties de crise ? 
On est pris au piège d’une communication indigeste et nauséabonde. Cette pollution de l'espace communicationnel est inappropriée dans un contexte de crise politico sécuritaire car celle-ci fragilise la cohésion, exacerbe la haine et retarde donc un retour à la paix. Des pseudos journalistes, peu soucieux de la déontologie en la matière, fougueux et zélés, nous prennent au piège d’une campagne médiatique qui n’a que pour seul but de distraire la galerie ou qui ne connaît que la diffamation et le commérage comme seul moyen de défense. Ils sont arrivés à inscrire dans la conscience collective de nos concitoyens, l’existence d’un conflit imaginaire #Russie VS #France comme si nos problèmes se situaient à ce niveau. Même si dans le fond, il existe au niveau géopolitique des gué guerres de positionnement, elles ne peuvent, dans leur proportion actuelle, justifier le fait que la situation, dans le fond, n’a pas changé et la démonstration mathématique se fait aisément. Au peuple éclairé, au peuple qui résolument choisit de servir sa patrie plutôt qu’un régime, celui qui sert les valeurs et les principes de la République je lui dis PREND COURAGE, la liberté s’arrache, son droit se défend, le respect se mérite. La nuit ne peut être éternelle, c’est un principe que nous enseigne les lois de la nature.
#Kodro_ti_mo_kozo_si 
#JSB

Bonjour, Bonsoir
Avant de continuer, vous devrez faire votre premier choix: voulez-vous être un client ou un membre?

En tant que client, vous pouvez acheter des produits et profiter de l'expérience WOR (l) D avec la technologie de détection de la vie.

En tant que membre, vous bénéficierez d'avantages pour le client et pourrez rejoindre notre mouvement.
Client /// Participer au Programme Customer Referral - Member
https://my.worldgn.com/join/iworlddabealvi
 

https://www.facebook.com/groups/toutvachanger/

Lire la suite
1 2 3 > >>