Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - Centrafrique M.E.R.C.I
Articles récents

REGNIER-INFO

11 Février 2019 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #regnier-info, #maintenance, #informatique, #monetique

REGNIER-INFO 

Cettte société fournit des services informatiques et monétiques qui

répondent aux besoins des petites, moyennes et grandes entreprises.

L’entreprise apportent l’expertise et la flexibilité dont vous avez besoin pour

prendre un avantage stratégique et vous consacrer pleinement à votre corps de

métier.

REGNIER-INFO, vous propose une offre globale de services et de prestations

flexibles et évolutives.

Elle répond ainsi aux besoins de chaque entreprise.

Dans tous les cas vous avez l’assurance de trouver ce que vous souhaitez

dans l’offre de services.

INSTALLATION, CONFIGURATION ET DÉPANNAGE:

– Vos micro ordinateurs, imprimantes et tout autres périphériques,

– Vos caisse enregistreuse ainsi que les périphériques,

– Nettoyage de vos ordinateur ( Sécurité Informations Anti virus),

– Installation, augmentation de la puissance, échange de matériel

défectueuse, configuration vos accès internet,

– Vos logiciels, Votre réseau.

OPERATIONS DE MAINTENANCE:

– Les matériels, Les logiciels, Les systèmes d’exploitations, Les câblage

ou le pré-câblage.

GESTION DU PARC SUR SITE:

– Maintenance préventive et curative, Administration de serveur

– CONSEIL:

– Proposition sur mesure en, Conduite de projet, Maintenance et support

technique, Formation. Logiciels bureautiques, Sécurité informatique,

– Conseil à l’aide au choix sur l’achat d’équipements matériels et logiciels.

– L’aide à la formalisation des besoins informatiques,

– Migrations, Assistance à la maîtrise d’ouvrage,

– Maître d’œuvre d’installation ou de déploiement.

Contact:  viregnier@hotmail.fr

 

Lire la suite

REGNIER VIVIEN: Maintenance en informatique, monétique et formation

31 Janvier 2019 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

 Effectue le dépannage, l'entretien et l'installation d'équipements ou de parcs d'équipements informatiques ou bureautiques (matériels, logiciels, réseaux, ...), selon les règles de sécurité et la réglementation.
Peut conseiller, former et assister les utilisateurs (sur site, par télémaintenance, téléassistance, ...).
Peut assembler ou intégrer un équipement (configurations standards ou spécifiques, ...).
VIVIEN REGNIER

Lire la suite

Centrafrique : l’ancienne Ministre de l’Éducation Madame Gisèle Bedan en colère contre « les ténèbres »

31 Janvier 2019 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

 Depuis l’annonce du nouveau gouvernement Kamoun 2 où on a vu trois Ministres éjectés pour manque de résultats – en tout cas c’est ce que la Présidente Catherine Samba-Panza nous laisse entendre -, les langues commencent à délier notamment celle de l’ancienne Ministre de l’Éducation nationale Madame Gisèle Bedan.

Dans un message posté sur son compte Facebook, l’ancienne Ministre tente de justifier son départ du Ministère de l’Éducation qu’elle a qualifié « de la gueule des loups » comme le plan de Dieu. Tout le monde savait depuis des décennies que ce Ministère est difficile à gérer. La corruption bat son plein, le bras de fer est quotidien entre les Responsables de ce Département et les enseignants. Hors, tout Ministre qui passe par ce Ministère parle d’une expérience difficile à supporter et beaucoup refusent même d’accepter d’occuper ce poste. La seule solution, c’est accepter de faire avec et laisser pourrir les choses. C’est ce que Madame Gisèle Bedan a fait comme expérience dans le gouvernement de Kamoun 1.

Voici le message posté par Madame Gisèle Bedan sur son compte Facebook :

« “Allume-t-on une lampe pour la mettre sous le boisseau ?…”
“La lumière et les ténèbres ne peuvent cohabiter…” »

 

Là où cette lumière est entrée, les ténèbres se sont agitées ! Les voies de Dieu n’étant pas nos voies, tout ce que Dieu fait est excellent : ne soyez donc pas déçus. Son plan déjoue toutes les ruses de l’ennemi…et c’est une partie du combat qui vient de s’achever, cette première phase qui nous aura permis d’identifier les armes de l’ennemi.
Comprenez donc que…j’ai été arraché de la gueule des loups. Le plan de Dieu n’est-il pas merveilleux, car c’est en vie que je pourrai continuer ce combat. 
Merci à tous ceux qui m’ont suivi dans ce mémorable combat contre l’obscure corporation de l’Education Nationale. Vous l’aurez compris : mon départ de la tête de ce ministère confirme que le combat engagé pour déshabiller l’éducation nationale de ce noir vêtement de la médiocrité et de la corruption est féroce…et qu’à ce titre il mérite plus de personnes engagées afin que le combat se poursuive. 
Déjà les élèves ont repris le chemin des écoles avec le ferme engagement de se mettre désormais au travail, car ayant compris que le succès ne s’achètera plus. C’est NOTRE victoire à tous ! Déjà l’organisation différente du BAC 2014 a redonné l’espoir aux élèves véritablement méritants. Déjà vos voix s’élèvent pour prendre la relève du combat et je vous en remercie. Cette pause donc que j’observerai me permettra de reprendre les forces nécessaires pour mieux vous assister dans la poursuite de ce juste combat pour la revalorisation de tous nos diplômes et la réhabilitation du noble métier d’enseignant.

Ce message témoigne que l’ancienne Ministre a peur de perdre sa vie et que Madame Samba-Panza l’a sauvée justement. Deux Ministères en Centrafrique réputés ingérables (Ministère de la Justice et celui de l’Éducation) et il est fortement déconseillé à tout Ministre nommé sur ces Ministère de ne jamais faire le bras de fer avec les enseignants ou les Magistrats réputés ingérables. On a vu même sur les trois Ministres éjectés du gouvernement Kamoun 2, deux (2) sont des Ministères totalement corrompus précités (Justice, éducation).

Bangui, Sahate Malik pour CNC

Lire la suite

Portrait d'une grande dame : Elisabeth Domitien

31 Janvier 2019 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

Pour la première fois en Afrique et bien avant que la France ne suive cet exemple des années plus tard avec Édith Cresson, une femme fut nommée au poste de Premier ministre en Centrafrique.

Née en 1925 à Bangui, Elizabeth Domitien fréquente à l’époque coloniale les cours élémentaires dispensés par des religieuses où elle apprit le calcul et la couture. Elle s’est mariée avec M. Jean Maka et de cette union naquit sa fille unique Béatrice. Séparée de son époux, elle suivit ses parents à Brazzaville où son père était affecté dans les postes et télécommunications.

De retour de Brazzaville, elle a commencé le commerce de bijoux et de pagnes, exerçant son talent de couturière. Entreprenante et travailleuse, dotée d'une forte personnalité, elle était un modèle pour bon nombre de femmes qui la suivait.

26814719 536596836715504 7049037759805828046 nDans les années 1950, Elizabeth Domitien rejoint le mouvement pour l'indépendance et supporte Barthélémy Boganda. Ses discours en sangho mobilisent la population derrière le Mouvement pour l'Evolution Sociale de l'Afrique Noire -MESAN-. Après l'indépendance, elle collabore étroitement avec David Dacko et effectue un voyage officiel de 45 jours en Europe -France, Royaume-Uni, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, République fédérale d’Allemagne, Italie et Grèce-, après lequel elle sera élue présidente des femmes du MESAN.

Elisabeth Domitien@bdn Active au sein de l’Union des femmes centrafricaines -UFCA-, fondée en 1964, elle croise le chemin de brillantes défenderesses des droits des femmes comme Marie Josèphe Zani-Fè Touam Boana, Anne-Marie Magale, Thérèse Gaba, Elisabeth Yassengou et Gertrude Dallot-Béfio. Le 14 avril 1965, elle est nommée au sein d’un comité national de 6 membres dans le cadre de l’opération "Kwa ti Kodro" lancée par David Dacko.

Après le coup d'État de la Saint-Sylvestre, le colonel Jean-Bedel Bokassa se proclamera président du MESAN et nommera Elisabeth Domitien à la vice-présidence du parti en Janvier 1967. Son action contribua à développer le sentiment national chez les centrafricains.

En septembre 1971, elle soutient les propos de Bokassa qui déclare que la République centrafricaine a le droit de battre sa propre monnaie et critique le taux de conversion du Fcfa.

En 1973, elle préside la première convention des exploitants agricoles centrafricains.

Lorsque Bokassa se proclame maréchal le 19 mai 1974, elle fait un discours d’éloges et lui remet une canne symbole de pouvoir et d’autorité. Sa loyauté envers Bokassa lui valut bien des critiques. Mais, selon Elizabeth Domitien, la population devait suivre son chef qui en retour devait respecter ses concitoyens et défendre leurs intérêts. Elle avait toutefois son franc-parler et n’hésitait pas à exprimer clairement sa désapprobation lorsque la politique menée allait à l'encontre des attentes de la population. Bokassa nomma Elizabeth Domitien Premier ministre le 6 juin 1974, deux ans avant que celui-ci ne s'autoproclame empereur.

Elle est alors la première femme à occuper cette fonction en Afrique et la 4e au niveau international bien avant que la France ne suive cet exemple avec Édith Cresson en 1991. Soulignons le fait que dans le gouvernement de Mme Domitien, il y avait d’autres femmes comme par exemple Mme Christiane Gbokou qui fut ministre des finances -situation suffisamment rare à l'époque pour être signalée-. Même si Bokassa prenait directement les décisions les plus importantes, elle était l’une de ses plus proches collaborateurs et fut reconduite au poste de Premier ministre des gouvernements formés le 1er janvier 1975, le 9 juin 1975 et le 1er octobre 1975.27625174 546085602433294 7550632881166983950 o                                                                                                                    Elisabeth Domotien avec Jean Bedel Bokassa@bdn

En mars 1975, durant le second sommet franco-africain, elle a accueilli sur le tarmac de l’aéroport les chefs d’Etats et de gouvernement et notamment le président Valéry Giscard-d’Estaing. Elle a mené la délégation centrafricaine aux funérailles de Chiang Kai-Chek dans la République de Chine -Taïwan- en avril 1975. Comme vice-présidente du MESAN ou Premier ministre, elle a effectué des voyages en Egypte, USA, Israël, Suisse et Roumanie et y rencontra des personnalités d’Etats de ces pays. 

19756627 454512364923952 6324693091451365090 navec Giscard d'Estaing@bdn Les photos accrochées aux murs de sa résidence témoigneront de cette époque durant laquelle elle se distingua par son action en faveur de l'agriculture, du commerce et de la promotion de la femme. A partir des années 1975, elle fit la connaissance d'un portugais M. Dematos qui lui confia de l'argent pour le commerce de café. A la fin du partenariat, M. Dematos reparti au Portugal qu'elle se lança dans un grand commerce de café et de produits agricoles.

Elle était appréciée pour son honnêteté et sa droiture. "Bokassa me respectait parce que je disais la vérité', souligna-t-elle par la suite.

Ses interventions ont par ailleurs permis à de nombreuses personnes arrêtées arbitrairement de recouvrer la liberté. Quand Bokassa voulut se faire couronner empereur, elle exprima son désaccord affirmant que cela desservirait le pays à l’échelle internationale soulignant que les décisions de s’autoproclamer maréchal et président à vie n’avaient pas été bien acceptées à l’étranger.

Mais, Bokassa ne tint pas compte de son avis. Il la destitua le 4 avril 1976 car elle s'était opposée au meurtre des jumeaux Obrou et Méa l’obligeant à se retirer à Bimbo où elle se consacra à sa plantation.27788423 546085579099963 8216787532342595911 o                                                                                                                           Elisabeth Domitien@bdn

26815169 536596826715505 6208057002937388101 nDébut 1979, elle fut rappelée et nommée conseiller de l’Empereur. A la chute de Bokassa, en septembre 1979, elle est arrêtée et subit un procès en février 1980 avec des charges de détournements d’argent public qui auraient été commis durant son action de Premier ministre. Elle sera emprisonnée de novembre 1979 et libérée en février 1981 après que le tribunal l’ait finalement lavée des accusations qui pesaient sur elle.

Cependant, elle fut interdite de politique et le gouvernement Dacko II lui confisqua la quasi-totalité de ses propriétés et notamment sa plantation de café. Elle se retira de la vie publique pour se consacrer à ses affaires à Bangui et Bimbo. Lorsqu’Ange-Félix Patassé arrive au pouvoir en 1993, il lui offre une assistance financière et l’aide à rénover sa résidence. Il lui proposera aussi des responsabilités politiques qu’elle déclinera.                                       

En septembre 2003, elle participera au dialogue national organisé par le général Bozizé pour apurer les comptes du passé en sa qualité d’ancien Premier ministre. Cependant, en dépit de son statut, elle n’aura ni retraite, ni privilège et vivra longtemps méconnue et oubliée, des modestes revenus tirés de sa plantation.

Élisabeth Domitien s’éteint finalement le 26 avril 2005 à Bimbo avant de recevoir des funérailles nationales le 10 mai 2005.                                                              

Elisabeth Domitien@bdn

6 juillet 2017

Par Thierry Simbi

 
Lire la suite

LE SAVIEZ VOUS? Le domicile d’une candidate déclarée à la prochaine présidentielle, investi par les forces de l’ordre

31 Janvier 2019 , Rédigé par Centrafrique-Presse.com

Cet article est reposté depuis centrafrique-presse.

Lire la suite

Le panneau solaire a été inventé dans les années 90 par Antoine César Becquerel.

29 Janvier 2019 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

  1.  
  2. Introduction Le panneau solaire a été inventé dans les années 90 par Antoine César Becquerel. Avec les panneaux solaires on peut avoir d’électricité sans payer beaucoup pour l’avoir. Depuis 1990, le panneau solaire photovoltaïque a évolué et il est devenu beaucoup plus écologique et performant car les chercheurs ont effectué des tests sur des cellules photovoltaïques de dernière génération afin de connaître leurs performances exactes.
  3. Le nom et l’utilité de l’invention Panneau solaire photovoltaïque Utilité de panneau solaire photovoltaïque: • transformation de la lumière en électricité • produire une électricité naturelle et non polluante. (= lumière) (= unité de tension électrique)
  4. Le pays, la date et l’inventeur L'effet photovoltaïque a été découvert pour la première fois en 1839 par Antoine César Becquerel, un physicien français. Le premier panneau solaire a été construit en 1954 par les laboratoires Bell. Il a été utilisée comme une source d'alimentation d'un réseau téléphonique local dans Americus, Géorgie.  Né: 7 mars de 1788 – Chatillon-Coligny (Loiret)  Mort: 18 janvier de 1878 (89 ans) – Paris  Physicien français  Il s’occupe de: électrochimie, physiologie et climatologie
  5. Description de l’invention Radiation solaire Panneau solaire photovoltaïque Batterie Régulateur TV Appareils électriques Lampes Onduleur contrôle l'état de charge de la batterie transforme le courant électrique produit en courant alternatif utilisable dans la maison. emmagasine l'électricité pour la restituer aux moments où il y a moins de lumière
  6. Comment ça marche? Il y a une cellule photovoltaïque qui transforme la lumière en électricité, fabriquée à partir de deux couches de matériau semi-conducteur : – une couche dopée Positivement (avec un matériau qui possède moins d'électrons que le Silicium) – une couche dopée Négativement (avec un matériau qui possède plus d'électrons que le Silicium) Lorsqu'un photon (la lumière) arrive sur la cellule, il provoque une tension électrique, qu'on l’appelle l'effet photovoltaïque.
  7. Qualités avantages prix distribution AVANTAGES: • très peu d'impact sur l'environnement ; • risque de panne limité car pas de pièces mécaniques ; • durée de vie très longue avec peu d'altérations de productivité ; • source d'énergie gratuite ; • utilisable même dans les lieux peu ensoleillés. PRIX: • L'installation de 1 m² de panneaux solaires photovoltaïques coûte environ 1000 € (coût du panneau + coût de la contenance) DISTRIBUTION: • Plus de 30 pays
  8. Evolution de l’invention Depuis 1990, le panneau solaire photovoltaïque a évolué et est devenu beaucoup plus écologique et performant. Des chercheurs ont effectué des tests sur des cellules photovoltaïques de dernière génération afin de connaître leurs performances exactes. En effet, les panneaux photovoltaïques commercialisés jusqu'à maintenant ne possédaient pas un profit excédant les 19,5%. Les cellules photovoltaïques possédaient une productivité maximale à 15%. Avec cette innovation technologique, les fabricants de panneaux solaires peuvent espérer vendre une technologie plus performante qui séduira plus de monde, car son prix devient plus intéressant aussi. Grâce à l'ajout de colorant dans les cellules photovoltaïques, celles-ci sont capables de capter une plus grande partie de spectre lumineux et donc de produire une plus grande partie d‘énergie.
  9. Conclusion Les panneaux solaires sont de plus en plus cherchés grâce aux bas coûts. Si on les utilise on réduit les coûts d’électricité et plus que ça, ils peuvent être utilisés même dans les lieux peu ensoleillés.
  10. Sitographie • http://fr.wikipedia.org/wiki/Panneau_solaire  
  11. http://tpe-panneauxphotovoltaiques.e-monsite.com/pages/panneaux- photovoltaiques/lhistoire-du-panneaux-photovoltaiques/evolutions-et- ameliorations.html 
  12. http://www.ecologie-shop.com/conseils/fonctionnement-d-un-panneau- photovoltaique-panneau-photovoltaique-fonctionnement-et-fabrication-24  
  13. http://panneau-solaire.comprendrechoisir.com/comprendre/panneau-solaire- photovoltaique  
  14. http://www.tpepanneauxsolaires.fr/cas.html  
  15. http://www.panneaux-solaires-france.com/histoire-panneaux-solaires
Lire la suite

CENTRAFRIQUE: Comment brancher et connecter son installation photovoltaïque pour sa maison autonome

22 Janvier 2019 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

Les abonnés de L'Archi'Pelle disposent d'une réduction de 8% chez notre partenaire Wattuneed pour se faire il suffit de m'envoyer un mail : permarchipelle@gmail.com pour me demander le code :))
 
Le système photovoltaïque autonome est enfin branché. Je vous montre étape par étape l'installation. Le support lesté au sol utilisé est un support pour 6 panneaux GSE Ground System Mon kit est constitué de : 6 Panneaux BenQ 327W
 
1 Onduleur hybride WKS Plus 3 kVA 48V
 
4 Batterie GEL Ultracell 12V 150Ah 1 Sectionneur DC 2P 1000V 32A - avec boitier
 
1 Coffret avec fusible pour batterie -100A
 
00:01 Introduction 01:25 Montage du support pour les panneaux photvoltaïques
 
02:32 Montage des panneaux sur le support via des vis et boulons anti-effraction et clames
 
03:32 Présentation du sectionneur avec triplettes MC4 mâle et femelle 05:06 Explication des branchements panneaux en série de 2 x 3 pour additionner la tension (exprimée en volt)
 
 
07:31 Présentation du local électrique 08:23 Présentation intérieure du local électrique
 
09:24 Présentation de l'installation du parc de batteries en série. (4 batterie de 12V pour faire un total de 48V vu que mon système (onduleur) tourne en 48V))
 
12:07 Présentation de l'arrière de l'onduleur et des branchements opérés pour l'installation.
 
12:39 Présentation rapide de l'électricité intérieure (désolé le cabanon est en travaux :P )
 
N'hésitez pas à partager cette vidéo, à ajouter votre pierre à l'édifice en commentaire, je ne suis pas un professionnel donc tous les avis sont les bienvenus tant qu'ils sont constructifs, bienveillants et permettent d'aider les abonnés et futures personnes désirant devenir autonomes.
Pour s'inscrire à la MailingList c'est ici : http://www.larchipelle.fr/mailinglist
Retrouvez nous sur L'Archi'Pelle : www.larchipelle.fr www.facebook.com/larchipellefr www.youtube.com/larchipelle
(pour investir dans du nouveau matériel)

 

Lire la suite

Impliquer les femmes dans la diffusion des énergies renouvelables en Centrafrique

20 Janvier 2019 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

 

 

En Afrique, beaucoup d’habitants des zones rurales sont encore privés d’accès à l’électricité. En réponse à ce défi, Solar Sister soutient l’entrepreneuriat féminin et la création d’entreprises dans le secteur des énergies renouvelables, qui permettent de diffuser les technologies solaires dans les communautés rurales.
 

La petite communauté d’Odeh est située sur les rives du fleuve Niger dans le sud-est du Nigéria. À l’exception d’un chef de village, qui possède un petit générateur pour alimenter une ampoule à la lumière tremblotante, personne n’a l’électricité. L’endroit le plus proche pour charger un téléphone portable se trouve à 15 minutes de bateau en remontant le fleuve et le réseau électrique le plus proche est à une heure de trajet.

De l’autre côté du continent africain, dans le nord de la Tanzanie, la communauté de Ranch couvre une vaste étendue plate, parsemée d’acacias épineux, qui abrite des familles d’éleveurs Masaï. Sans être très éloignée du réseau national, qui couvre la ville de Longido à quelques kilomètres de route, cette communauté n’a aucun accès à l’électricité.

Ce ne sont là que deux exemples de communautés dites du « dernier kilomètre », généralement à faibles revenus, isolées et ayant peu de chance d’accéder avant longtemps au réseau électrique, qui motivent le travail de Solar Sister. Dans des milliers de communautés comme celles-ci, le modèle d’entrepreneuriat dirigé par les femmes que Solar Sister encourage dans le domaine des énergies propres permet de mettre l’énergie solaire au service des familles, des entreprises locales, des églises, des écoles et des dispensaires.


Électrifier l’Afrique

Le défi de l’accès à l’électricité est considérable, mais il offre également la possibilité de générer un changement transformateur pour le continent africain. Rien qu’au Nigéria, on compte plus de 20 millions de foyers dépourvus de tout accès à l’électricité. Néanmoins, les énergies renouvelables, avec en tête de file l’énergie solaire, représentent un facteur de changement positif de plus en plus important au sein du secteur de l’énergie en Afrique. Avec la baisse des prix et l’augmentation de la qualité des technologies solaires destinées à l’éclairage portatif, à la connectivité mobile et à des systèmes plus importants, beaucoup ont compris l’importance de couvrir un marché qui a cruellement besoin de ces produits. De nombreuses entreprises solaires couvrant tout l’éventail des entreprises à but lucratif (d.light, Greenlight Planet, Mobisol, Off-Grid Electric, M-KOPA, Fenix International, PEGAfrica) et des organisations sociales hybrides ou à but non lucratif (Barefoot, Energy4Impact, ENVenture, Practical Action, SolarAid, Solar Sister) se sont attaquées à ce défi, s’appuyant sur des modèles économiques et des systèmes de paiement, de financement et de distribution novateurs pour diffuser des solutions utilisant l’énergie solaire au sein des communautés africaines mal desservies.
 

Le modèle Solar Sister

L’approche de Solar Sister vise à ne laisser personne sur la touche dans la course vers l’énergie renouvelable en Afrique. Elle reconnaît également l’importance d’investir dans les compétences et l’esprit d’initiative des femmes de chaque communauté. Le modèle Solar Sister leur offre l’opportunité, la formation et les ressources nécessaires au démarrage d’une activité commerciale dans le domaine des énergies propres. Ces entrepreneuses diffusent ces énergies au sein de communautés que beaucoup ignorent, car elles n’offrent pas de perspectives de rentabilité suffisantes en raison de leur éloignement, de leur faible densité de population, de leur pouvoir d’achat limité et de l’absence de main d’œuvre locale qualifiée. Cet accès dit de « première lampe, dernier kilomètre » est absolument fondamental, car sans lui l’accès universel à l’énergie, qui est l’un des dix-sept Objectifs de développement durable à atteindre d’ici 2030, restera lettre morte.

Solar Sister achète des produits énergétiques renouvelables en gros et les distribue auprès d’entrepreneuses au sein des communautés du « dernier kilomètre ». Ces distributrices les revendent sur les marchés locaux et par le biais de leurs réseaux, diffusant ainsi des lampes solaires et des réchauds écologiques au sein de communautés qui en ont besoin tout en gagnant une marge bénéficiaire.

Les distributrices de Solar Sister sont des femmes issues des communautés locales, qui sont connues des habitants et bénéficient de leur confiance. Il s’agit par exemple de Nanbet Magdalene, une agricultrice qui élève seule cinq enfants et vend également des lampes solaires et des réchauds à énergie propre à Jos, au Nigeria, ou de Valentina Tlemu, qui est grand-mère, agent de santé communautaire et entrepreneuse à Haydom, en Tanzanie. À ce jour, plus de 3 000 entrepreneuses Solar Sister ont donné l’accès aux énergies propres à plus d’un million de personnes au Nigeria, en Tanzanie et en Ouganda.

Comme beaucoup d’entrepreneuses Solar Sister, Valentina a le souci que son activité dans le secteur du solaire continue avec les générations suivantes : « j’ai appris à tous mes enfants comment vendre le solaire […]. Ils savent utiliser les lampes solaires et ce sont des entrepreneurs […]. Lorsqu’ils ont fini l’école, ils doivent alors penser à l’entreprise ».
 

Pourquoi les femmes ?

La pauvreté énergétique est « genrée », ce qui signifie qu’elle a des implications différenciées en fonction du sexe. Parmi les 728 millions de personnes qui utilisent des combustibles nocifs, comme le charbon ou le bois, pour la cuisine, ce sont en grande partie les femmes qui supportent le fardeau. Ce sont elles qui assurent la gestion de l’énergie au sein des foyers, qui investissent dans l’éducation de leurs enfants et qui s’occupent des personnes âgées ou malades. Ce sont donc elles qui ont le plus besoin de solutions utilisant les énergies propres et renouvelables. Il est largement démontré que si vous investissez dans le bien-être des femmes, le rendement social sera probablement significatif. Pour commencer, comme le fait remarquer la Banque mondiale, « par rapport aux hommes, les femmes réinvestissent généralement une part plus importante de leurs revenus dans leur famille et leur communauté, distribuant la richesse au-delà d’elles-mêmes ». Et l’accès à l’énergie fait toute la différence. L’amélioration de l’accès à l’énergie est corrélée à une augmentation des revenus et du pouvoir de décision des femmes : au Brésil, les travailleuse indépendantes des zones rurales qui bénéficient d’un accès à l’énergie ont des revenus deux fois supérieurs à celles qui en sont privées ; en Tanzanie, les femmes qui possèdent des lampes solaires bénéficient d’un pouvoir de décision accru, de davantage de respect et d’un contrôle plus important sur les décisions financières.

Comme l’explique Isabella Mgaya, une distributrice Solar Sister du village de Maduma, en Tanzanie, « la femme est le foyer ». Valentina Tlemu nous rappelle également que « les membres de la communauté se tournent d’abord vers nous à cause de la manière dont nous nous occupons d’eux. À cause de l’affection que nous leur portons. À cause de l’attention que nous leur portons. »
 

Impact

Grâce aux efforts de Solar Sister visant à encourager le développement des énergies propres dans les communautés isolées par un soutien aux entrepreneuses, d’importantes retombées sociales et économiques ont été observées, que ce soit pour les entrepreneuses elles-mêmes ou les communautés qu’elles desservent.

Le Miller Center for Social Entrepreneurship de l’Université de Santa Clara, qui a réalisé une étude sur les activités de Solar Sister en 2017, a constaté que son modèle de promotion des énergies propres par les femmes avait d’importantes retombées en termes de développement, que ce soit en termes économiques, sociaux ou environnementaux. Le rapport de l’étude indique ainsi que « les lampes solaires génèrent un cycle positif de croissance économique qui a le pouvoir de révolutionner la situation financière des familles » et que « l’éclairage fonctionnant à l’énergie solaire protège la santé de chacun au sein du foyer et entraîne un changement intrinsèque de l’image de soi des femmes et de leur pouvoir perçu ».

Une étude publiée par l’Initiative on Technology Evaluation (CITE) du Massachusetts Institute of Technology en 2018 souligne également que les « entrepreneuses de Solar Sister pénètrent sur les marchés et dans les communautés du dernier kilomètre, qui ont peu d’autres options pour se procurer des produits d’éclairage fiables et abordables ».
 

Les défis à surmonter

L’expérience de Solar Sister auprès de ces communautés du dernier kilomètre fait ressortir plusieurs domaines clés dans lesquels ces entreprises auraient besoin d’un soutien supplémentaire pour se développer et toucher davantage de personnes. En Afrique, les petits entrepreneurs du secteur de l’énergie propre travaillent souvent dans des conditions difficiles, notamment pour les entreprises. Les communautés isolées et les marchés sont reliés par des routes en mauvaise condition et des transports peu fréquents, la saisonnalité des revenus pèse sur le pouvoir d’achat et les marchés locaux sont inondés de produits solaires bon marché de mauvaise qualité. Il y a également une pénurie de spécialistes locaux correctement formés pour mieux faire connaître les nouvelles technologies, vendre des solutions de qualité, assurer le service client et répondre aux besoins énergétiques des communautés locales. Cette expertise locale est indispensable pour que les clients aient confiance dans la technologie et en voient les avantages de leurs propres yeux.

« Une personne m’a rit au nez lorsque j’ai essayé de lui vendre une lampe solaire. Il est allé en acheter une moins chère au marché. Elle est tombée en panne au bout d’un mois et il est revenu m’en acheter une », raconte Victoria Ikem, une distributrice Solar Sister du village d’Odeh.

La fiscalité applicable aux importations de produits liés aux énergies propres, comme les réchauds écologiques ou les produits solaires, constitue une difficulté supplémentaire, car elle réduit les marges des distributrices Solar Sister qui vendent ces produits dans des communautés dont les habitants n’ont qu’un faible revenu disponible.
 

Recommandations

Pour conclure, il est possible de formuler un certain nombre de recommandations clés, qui s’inspirent en partie de l’appel à l’action du Global Distributors Collective, en vue de relever les défis de la distribution de solutions énergétiques renouvelables jusqu’au « dernier kilomètre » dans le cadre d’une approche soucieuse de la parité hommes-femmes.

Adopter une approche axée sur la participation des femmes

En termes de développement durable, il est indispensable de reconnaître le rôle crucial des femmes dans l’offre au sein de la chaine de valeur des énergies durables, de promouvoir leur inclusion à tous les niveaux et de lutter contre les barrières culturelles auxquelles sont confrontées les entrepreneuses.

Améliorer l’accès aux financements

Les distributrices ont du mal à accéder à des financements. À ce titre, des ressources subventionnées sont indispensables pour réduire les risques et surmonter les difficultés inhérentes aux marchés du bas de la pyramide économique, sans pour autant empêcher les entreprises de parvenir à la viabilité financière.

Galvaniser le soutien à la demande

Les gouvernements, les donateurs et les fabricants de produits ont un rôle crucial à jouer pour résoudre les problèmes de demande et de sensibilisation sur les marchés du « dernier kilomètre », ainsi que pour encourager une adoption et une utilisation plus larges des énergies propres.

Influencer les décideurs et leurs politiques

Les distributrices ont besoin d’être mieux représentées dans les processus de prise de décision, afin que les gouvernements et les organismes d’aide puissent concevoir des politiques et des programmes qui soutiennent le secteur.
 

Auteure : Fid Thompson, responsable de la communication, Solar Sister

 

Lire la suite

Michael Zawesch milite pour les énergies renouvelables en Centrafrique.

19 Janvier 2019 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

Les énergies renouvelables sont une source d’énergie inépuisable. Disponibles à volonté, ces sources sont diverses et variées, allant du solaire à l’éolien en passant par la géothermie. Grâce à ces énergies peu polluantes, on peut envisager un système de production énergétique prolifique plus respectueux de la nature. Si les énergies renouvelables (EnR) possèdent de nombreux avantages, on recense également quelques inconvénients à leur exploitation. Avantages des sources d’énergies renouvelables De manière générale, les énergies renouvelables sont plus propres que les énergies fossiles et fissilesactuellement exploitées dans le monde entier. Elles sont plus écologiques, disponibles en masse autour du globe et sont « gratuites » une fois les installations de production rentabilisées. Les énergies renouvelables dans votre logement Pour être plus précis, il faudrait se pencher sur les avantages et inconvénients que présentent chaque source d’énergie renouvelable. En voici quelques exemples : L’énergie éolienne est l’énergie propre par excellence. Sans rejet ni déchet d’aucune sorte, elle permet avec un bon coefficient de performance d’assurer une bonne indépendance énergétique. Sur terre ou off-shore, les éoliennesdémontrent d’excellentes capacités de production et sont une alternative viable pour les territoires les plus reculés dont l’accès à l’électricité est difficile. L’énergie biomasse est liée à la combustion du bois. Le bois est un combustible très présent, notamment en France où il est largement implanté. Si cette énergie rejette tout de même des gaz à effet de serre, les rejets sont moindres par rapport à la quantité de CO2 qu’un arbre aura absorbé au cours de sa vie. Une forêt bien gérée et renouvelée permet de ne pas épuiser les réserves en bois. La biomasse est donc une énergie qui participe au développement local tout en étant très bon marché (les bûches et les granulés de bois sont les combustibles les moins chers du marché). L’énergie solaire est largement plébiscitée dans le secteur énergétique et se développe à vitesse grand V. Production d’électricité grâce au photovoltaïque, mais aussi de chauffagegrâce aux panneaux solaires thermiques, le solaire peut être exploité à grande échelle dans des parcs prévus à cet effet ou à petite échelle chez les particuliers. Même si les panneaux solaires possèdent un meilleur rendement en zone très ensoleillée, ils conviennent tout à fait à des foyers du nord de la France, par exemple

 

Réussite Côte d'ivoire - Innovation sac à dos panneau solaire
 

Lire la suite

MT Tataya Meya: Suite Live sur le role des femmes centrafricaines dans la politique. Debat strictement en sango sur les themes suivants: DDRR, Groupe Armes( Plateforme SIRIRI) et protection des femmes. Invite speciale Marie-Reine Hassen

18 Janvier 2019 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

Invite spéciale Marie-Reine Hassen
Avec nos mamas de BeAfrica 
Lundi le 21 Janvier 2019
18 H de France 
18 H de Bangui 
12 H de Etats Unis 
12 H du Canada

Qui est Marie-Reine Hassen?

QUI EST MARIE-REINE HASSEN ?

 

J’ai lu l’excellent article de Fabiana Alvarez sur La Nouvelle Centrafrique, concernant la femme politique de République Centrafricaine Marie-Reine Hassen.

Comme elle l’a bien souligné, le milieu politique en RCA, et en général en Afrique Centrale, est un milieu de mysogines.

Le retour de Marie-Reine Hassen en République Centrafricaine en 2006, pour y prendre son poste de Ministre délégué aux Affaires Etrangères, a créé un petit Tsunami à Bangui. Les hommes se sont mis à fantasmer sur cette belle femme qui arrivait avec son style particulier et très dépouillé de « woman in black », tandis que les femmes paniquaient et s’accrochaient à leurs maris et amants. Ce qu’on n’avait pas compris, c’est que la dame venait travailler pour son pays, pas pour se mêler à la médiocrité ambiante.

Mais comment comprendre cela dans un pays où toutes les pratiques étaient déjà totalement corrompues, et où les « promotions canapés » étaient de rigueur ? Dans un pays où le sexe, l’alcool et la nourriture sont les passe-temps favoris des dirigeants ?

Celui qui était à l’origine de sa nomination, Charles Wénézoui, un des cerveaux de Bozizé, la voulait à la tête du Ministère des Affaires Etrangères pour le remplacer, étant persuadé qu’elle allait changer le visage de notre diplomatie. Le machisme ambiant ne pouvait admettre qu’une femme, de surcroît venant de l’extérieur, prenne les rennes d’un ministère régalien. Les réformes qu’elle a tenté de mener aux Affaires Etrangères n’ont jamais aboutit, ses efforts étant constamment bridés par les puissants. Le même phénomène s’est répété quand elle a été chargée du portefeuille de la Coopération Internationale et n’a pas été soutenue par un Président de la République amorphe et incompétent.

L’Union Européenne, conscient de ses compétences et de sa puissance de travail, l’a préférée pour mener le grand programme des Pôles de Développement, convoité par tous ceux qui lorgnaient uniquement la manne

Il n’y a aucun flou sur son passé. Ses détracteurs se sont amusés à créer ce flou. Lorsqu’on a été élevé par un père comme le sien, haut fonctionnaire français, Administrateur de la France d’Outre-mer, et par une mère enseignante de haut niveau, on ne peut qu’avoir une très bonne éducation. Lorsqu’un accident de la vie l’a jetée très jeune dans les geôles de Bokassa, avec sa mère et ses frères, elle n’a pas cédé au désespoir. Dès qu’elle est sortie du bourbier, petite mère courage, encouragée et encadrée par ses parents à Paris, s’est dépêchée de reprendre ses études pour rattraper le temps perdu. Diplômée de l’Institut des Hautes Études Internationales rue des Saint Pères à Paris, elle ne s’arrête pas là et obtient un Certificat de Management Stratégique de l’Entreprise à l’École Européenne des Affaires (EAP) de la Chambre de Commerce de Paris, sans mentionner les stages en entreprise. Aux USA elle n’a pas hésité à se jeter dans le bain américain et s’est inscrite à l’Université du Maryland pour un Master.

Cette battante, tous les défis sont bons à relever : lorsque Pragma International l’embauche à Washington, les ressources humaines ne font pas partie de ses qualifications. Pourtant, après deux mois de formation intensive, elle dispense des formations aux dirigeants d’entreprises aux USA, pour accroître la motivation de leur personnel ainsi que leur compétence au travail. Son entreprise l’envoie même donner des séminaires aux cadres de Framatome et de Siemens en Italie, en Angleterre et en France.

Elle mène le débat centrafricain à un haut niveau. Lorsqu’on n’arrive pas à ce niveau et qu’on n’a aucun argument à lui opposer, on se rabat lâchement en-dessous de la ceinture. Même là on ne trouve rien à lui reprocher, alors on invente

Cette femme a démontré à souhait qu’elle est au-delà de la femme politique : c’est une FEMME D’ETAT

Ses adversaires, n’arrivant pas à la contrer sur le plan de l’intellect, ont entrepris de la frapper en-dessous de la ceinture. Mais même à ce niveau ils n’arrivent pas à l’atteindre : durant son exercice en RCA de 2006 à 2009, elle est tout simplement entrée en sacerdoce, car avoir un amant en RCA équivaut à jouer à la roulette Russe.

 

Claude Banzikoua

http://mariereinemrh.over-blog.com

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>