Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - Centrafrique M.E.R.C.I
Articles récents

CENTRAFRIQUE: Alors où sont nos candidats? nos diplomates chevronnés? où sont nos ingénieurs, nos docteurs, nos professeurs, nos énarques et tous ceux qui se bousculent pour le trône?

13 Octobre 2017 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #ENERGIE SOLAIRE, #POLITIQUE, #centrafrique, #bangui

 La RCA d’aujourd’hui a non seulement besoin d’un homme capable de porter un projet de société fiable mais également un patriote et homme de poigne pour mettre hors d’état de nuire toutes les forces invisibles en perdition qui ont retrouvé leur salut dans ce pays.Deux ans après la chute du président François Bozizé, aucune personnalité politique ne fait l’unanimité au sein de la population centrafricaine. La RCA va de crise en crise, d’échec en échec sans qu’un homme de la taille de Boganda ou du professeur Abel Goumba n’émerge. A l’allure où se déroule la transition,la RCA risque de ne pas panser toutes ses plaies. Alors qu’on recense déjà une cinquantaine de candidats à la présidentielle personne d’entre eux n’a déjà livré des informations au bas peuple sur les raisons de sa descente aux enfers.

Dans l’espoir de continuer à duper les centrafricains, ces derniers évitent toujours de parler à la presse ou d’organiser des meetings sur les sujets qui concernent le pétrole et les métaux rares dont regorge la RCA. Et pourtant neuf centrafricains sur dix savent aujourd’hui que la Séléka qui a enfanté les Balaka, a été créée pour empêcher l’exploitation du pétrole que le président Bozizé a attribué aux chinois. Les candidats déjà déclarés sont à 99% des suppôts et des collaborateurs de la France et de tous ceux qui s’enrichissent sur le dos du peuple centrafricain.

Vous avez tous été témoins que ceux-ci sont incapables de vanter les richesses de la RCA ou de préciser aux politicards français à chaque fois qu’ils passent sur des chaînes françaises que la France ne fait pas de l’humanitaire dans leur pays. Elle y fait du business et prépare le futur des français. La RCA dispose de neuf mois de pluie,et trois mois de saison sèche. Elle est située dans une zone tropicale favorable à l’agriculture. En plus du diamant de l’uranium, de l’or, elle dispose du pétrole qui est aujourd’hui la principale cause du malheur de son peuple. Aucun des candidats n’a révélé cette vérité au monde.

D’ailleurs les dernières informations font état de ce que les chinois qui ont investi des milliards dans l’exploitation des mines du pétrole de Boromata ne veulent rien lâcher. Selon des informations dignes, une délégation chinoise s’est rendue il y a moins de deux mois à Kartoum au Soudan en compagnie de la ministre d’Etat à la défense, le ministre de la Sécurité et des Directeurs de services de sécurité intérieur et des Douanes. Si jusqu’à présent ce déplacement est classé comme un secret défense, nous savons néanmoins que les chinois ont décidé de ne pas céder la place à la France qui veut tout récupérer aux forceps.

Alors où sont nos candidats? nos diplomates chevronnés? où sont nos ingénieurs, nos docteurs, nos professeurs, nos énarques et tous ceux qui se bousculent pour le trône? Qu’attendent -ils pour informer les centrafricains sur cette gue-guerre qui se déroule devant leur nez? Allons nous encore assister à une nouvelle guerre du gâteau Centrafrique entre la Chine et la France? Dans un pays normal, le pouvoir devrait envoyer les journalistes locaux sur le terrain pour s’enquérir de l’état de cette situation afin d’informer ses concitoyens, en RCA, c’est un silence de cathédrale qui règne sur ce sujet.

Les candidats déjà déclarés sont les principaux interlocuteurs des occidentaux, ils font tout pour museler la parole. Incroyable mais vrai, aucun d’eux ne dispose d’une radio, ni d’une télévision comme c’est le cas partout ailleurs. Tant mieux si le peuple qui est majoritairement analphabète ne saisisse pas les enjeux ou les jeux d’intérêts égoïstes qui se jouent dans ce pays.Tout ce qu’ils savent, c’est dire la vérité en off dans leur salon, rester diplomate en face du néo-colonisateur et de détruire leur propre pays à travers des guerres inventées.

Je cris au et fort que la RCA est un pays riche qui attire toutes convoitises du monde. A ce jour personne, aucun de ses candidats n’a été capable de parler en son nom. Au contraire les candidats ont presque à l’unanimité été réservés sur le retour des Forces armées centrafricaines qui auraient pu stopper l’hémorragie du pillage d’anthologie et du vol des matières premières qui se poursuivent à N’délé,Avakaba, Obo, Bria, Ndassima etc.

Lire la suite

CENTRAFRIQUE:Le voyage du président en Russie, La Russie adopte une approche véritablement globale sur les affaires du monde, qu’ils soient d’ordre politique ou économique.

10 Octobre 2017 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #POLITIQUE, #Actualité, #centrafrique, #ENERGIE SOLAIRE

La multipolarité, c’est aussi en économie!

L’Occident, par ses sanctions, a finalement accéléré un processus qui a bénéficié à Moscou: l’économie russe a gagné en attractivité, en diversité et en dynamisme. Raison pour laquelle de nombreux pays se tournent désormais vers la Russie, sonnant le glas de certaines positions hégémoniques des USA.

Nous vivons dans un monde de concurrence. Et plus la multipolarité du système régissant les relations internationales continuera de se renforcer, plus la concurrence augmentera entre les différents acteurs du monde. Dans ce contexte, ceux qui s’étaient habitués à avoir des positions quasi-hégémoniques dans certains secteurs et certaines zones géographiques vont devoir assez rapidement revoir leur enthousiasme à la baisse.

Une chose est néanmoins assez sûre: les relations entre la Russie et l’Occident ne seront probablement plus jamais les mêmes. Cela est d’ailleurs de plus en plus admis par le gouvernement russe, même de la part de ceux qui ont toujours cherché à développer ces relations. Au-delà d’avoir boosté (malgré eux) l’économie russe dans plusieurs secteurs d’activités, il y a d’autres points importants qu’il faut noter en ce qui concerne l’avenir des relations avec nos «partenaires» de l’Occident.

Tout d’abord, même ceux qui aujourd’hui en Russie ont longtemps regardé en direction de l’Ouest, regardent désormais, ne serait-ce que par pragmatisme, vers l’Est et vers le Sud. Quant aux parts de marché perdues par un certain nombre de sociétés occidentales en Russie du fait des contre-sanctions russes, elles ne seront probablement jamais retrouvées.

Mais c’est loin d’être tout. Les pays occidentaux ont poussé la Russie à l’autosuffisance dans plusieurs domaines avec le régime de sanctions adoptées à son encontre. C’est, notamment le cas dans le secteur agricole, qui a connu un développement sans précédent, de l’aveu même des médias mainstream.

Ensuite, l’Occident a aussi permis, à son corps défendant, à des pays non-occidentaux d’occuper rapidement la niche fermée aux produits en provenance des pays ayant lancé les sanctions antirusses et d’élargir en conséquence leur présence sur ce grand marché.

Enfin, ces pays vont avoir la Russie comme sérieux concurrent dans des domaines et des zones géographiques où les élites occidentales pensaient s’être imposées à jamais, surtout depuis l’éclatement de l’URSS.

À tort, car le plus intéressant ne fait que commencer.

En effet, la Russie ne se limitera pas à continuer sur la voie de l’autosuffisance et de la diminution de sa dépendance aux technologies occidentales pour sa production intérieure.Elle compte bien devenir un concurrent de premier plan pour les intérêts occidentaux dans des domaines où l’Occident avait l’habitude de dominer. Une démarche qui ne concerne pas que l’industrie de l’armement, qui depuis sa modernisation sous l’ère Poutine et la démonstration de ses capacités en Syrie a le vent en poupe aux quatre coins du monde.

Le président russe a récemment déclaré deux choses importantes. La première est qu’il faut mettre l’accent sur le développement des nouvelles technologies en utilisant au maximum le potentiel des cerveaux russes, qui ne manquent heureusement pas. Et que d’autre part, le temps était venu de diminuer largement la part des technologies produites à l’étranger pour les remplacer par celles créées justement par ces cerveaux, de plus en plus jeunes d’ailleurs.

Cela signifie qu’il ne faudrait pas s’étonner de voir, dans un avenir proche, la Russie exceller non seulement dans les exportations d’armements sophistiqués, mais aussi par exemple de produits IT, comme d’ailleurs le fait déjà avec grand succès une entreprise de portée mondiale comme Kaspersky Lab.

La Russie s’éloigne donc résolument de son précédent modèle économique, basé sur l’exportation de pétrole et de gaz et l’importation de pratiquement tout le reste, pour adopter une diversification de sa production et de ses exportations. Une diversification qui est aussi géographique. Si dans les premières années de la Russie post-soviétique et jusqu’au début des années 2000, les relations extérieures «prioritaires» étaient très principalement axées sur l’étranger dit «proche», à savoir les voisins de l’ex-URSS et le développement des relations avec l’Occident, on assiste depuis à une véritable révolution en ce sens.

Certains d’ailleurs y voient le retour aux meilleures années de la Guerre froide. Mais la question n’est même pas là. La réalité est simplement qu’un grand nombre de pays asiatiques, latino-américains ou africains souhaitent renforcer largement leurs relations avec Moscou. C’est un fait aujourd’hui qu’il serait absurde de nier. Un souhait partagé par Moscou et qui ne se limite plus à une zone particulière, bien que l’espace eurasiatique représente évidemment un axe prioritaire.

La Russie adopte une approche véritablement globale sur les affaires du monde, qu’ils soient d’ordre politique ou économique.

En ce sens, certains pays vont devoir rapidement oublier qu’il existe des «pré-carrés». Car les nations du monde, surtout celles longtemps exploitées et non-respectées par les Occidentaux, iront indéniablement dans le sens de la prise en main de leur destin, vers le renforcement de leur souveraineté et le soutien au monde multipolaire. Et pour cela, ils sauront choisir les partenaires qu’ils leur conviendront le mieux. Nous avons déjà notre petite idée.

Après tout, cela est d’ailleurs logique et juste: un espace représentant moins de 10% de la population mondiale ne pourra tout simplement plus dicter au reste de l’humanité la façon dont celui-ci doit vivre et penser, surtout compte tenu des nouvelles réalités. Une page de plusieurs siècles sera alors définitivement tournée. Le processus, lui, a déjà été lancé et suit son cours naturel.

https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201709211033151621-economie-multipolarite/

 

M.E.R.C.I MouvementEvolutionRassemblementCentrafricainIndependant
M.E.R.C.I MouvementEvolutionRassemblementCentrafricainIndependant
 
Curated by André Regnier

 

 

Lire la suite

LES ACTUALITÉS DU M.E.R.C.I (Mouvement Evolution Rassemblement Centro Indépendant)

10 Octobre 2017 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

 « Le fait d’être un acteur qui n’a pas d’intérêts politiques ou économiques, mais seulement humanitaires, me donne une plus grande force pour avoir un impact plus opérationnel » ~

 http://www.scoop.it/t/m-e-r-c-i-centrafricain


CENTRAFRIQUE: La réponse humanitaire en Centrafrique est toujours sous-financée 
https://dabealvi.wordpress.com/2017/10/07/centrafrique-la-reponse-humanitaire-en-centrafrique-est-toujours-sous-financee/

 
AFRIQUE ET LES MOTS PARLEURS via @dabealvi
https://www.facebook.com/notes/merci-analyse-rca/centrafrique-les-mots-parleurs/1884642038477288/

Mes objectifs pour vous cette année 2018  sont: 

1/ vous donnez le maximum de formation et d'information

2/ Vous aidez à construire votre réseau 

3/ Faire de vous des pros du network business 

4/ Nous mettrons en place votre plan de stratégie 

5/ La mise en place de de votre plan d'action 

6/ VOTRE SUCCÈS 

SOYEZ POSITIF ET VOTRE RËVE SE RÉALISERA 
FAITES DE BONNES RESOLUTIONS POUR 2018 SOYEZ TENACE, 
PERSÉVÉRANT ET GAGNEUR!!!

Votre Ami pour toujours André-iworldDabealvi 

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: Changer le nom dune rue qui porte le nom d'un président français et le remplacer par LA RUE SŒUR NOELLA

9 Octobre 2017 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #Actualité, #dabealvi, #centrafrique, #bangui

Soeur Noella, la plus Centrafricaine des Françaises

Je suis Sœur Noëla Lourd, arrivée en juin 1950 en Centrafrique après un mois et demi de voyage :

Austerlitz Bordeaux en train
Bordeaux Pointe Noire en paquebot
Pointe Noire Brazzaville en train à travers la Mayombe
Brazzaville Bangui en bateau vapeur
Bangui Bambari deux jours de route.


Chaque jour sortie, dans les villages pour solliciter l’inscription d’une fillette à l’école…. car les missionnaires s’occupaient uniquement des garçons.
Le travail des filles : plantation de coton, garde des petits, lessive…. les filles n’allaient pas à l’école. 

Donc en septembre 1950 démarrage avec une centaine de filles qui au moment des feux de brousse s’envolaient à la chasse aux bestioles et revenaient en classe deux heures après avec leur butin. Lorsque démarrent les plantations de coton, les filles étaient rappelées comme main d’œuvre.

Il arrivait que les mêmes élèves reprennent le cours préparatoire 3 années de suite.

A Bambari de 1950 à juin 1956, c’est l’époque coloniale, les chefs de région et de district envoyaient leurs enfants dans notre école comme les médecins, les directeurs de l’agriculture, de l’élevage. 
Jamais de problèmes raciaux. 
Après 6 ans de travail en brousse ce sont les congés de quelques mois en France. 
De retour à Bangui, je suis désignée responsable de deux écoles : Ste Thérèse et St Charles nouvellement ouvertes dans la même concession. 
Un cycle complet de 6 classes primaires garçons fonctionnait depuis 8 ans. 
Pour les filles on hérita de 4 classes séparées du bloc garçons par une haie d’arbustes.

En 1956 les cours élémentaires, préparatoires et maternelles sont sous les bambous. 
En 1960 don d’un immense hangar bientôt habillé de parpaings par des amis entrepreneurs M. Scarvelis, M. Chapuis…. rapidement 6 classes sont aménagées. 
Chaque année, les effectifs gonflent et avec l’accord du ministre de l’Education Nationale j’obtiens le départ de tous les garçons vers d’autres écoles de garçons et St Charles devient école de filles, on ne change pas le nom car le missionnaire qui a créé les bases de cette école est décédé.

En 1963 nationalisation par le Président David Dacko, je reste en place, je construis de nouvelles salles de classe privées et sur l’insistance des parents je démarre les cours. 
Mon bureau est sous un préau, à droite les salles de classes d’Etat continuellement vides à cause des grèves, troubles, des coups d’état…. les évènements commencent en 1991 et en 1993 une convention avec l’état nous permet de reprendre l’Enseignement Catholique…. trois écoles tenues par des religieuses démarrent immédiatement puis d’autres suivent. .....

https://dabealvi.ning.com/

Lire la suite

CENTRAFRIQUE SANS PANNEAUX SOLAIRES: L'obscurité - Chanson - Centre d'Accueil Universel

7 Octobre 2017 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #ENERGIE SOLAIRE, #POLITIQUE, #centrafrique, #bangui, #Actualité

 

CENTRAFRIQUE : QUAND LE SORT DU POUVOIR DE BANGUI DÉPEND D'UNE MANIFESTATION PACIFIQUE À PARIS.
IGNORANCE, PROPENSION A TOUT CONSOMMER ET EGOÏSME
https://www.facebook.com/andre.regnier/videos/10210362248875612/
CENTRAFRIQUE: La réponse humanitaire en Centrafrique est toujours sous-financée 
https://dabealvi.wordpress.com/2017/10/07/centrafrique-la-reponse-humanitaire-en-centrafrique-est-toujours-sous-financee/ 
via @dabealvi
https://www.facebook.com/notes/merci-analyse-rca/centrafrique-les-mots-parleurs/1884642038477288/

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: Etre leader, ca veut dire quoi ?

2 Octobre 2017 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

Ceux qui détiennent le véritable pouvoir économique en Afrique se situent presque toujours à l’intersection de deux univers : 
la politique et le business. C'est pourquoi, qu'il s'agisse de leaders politiques qui font des affaires ou, à l'inverse, 
de businessmen qui nourrissent des ambitions politiques, chaque Insiders propose une enquête fouillée sur des décideurs 
incontournables dans leur pays, à travers leur premier cercle et leurs réseaux d'affaires. Sur quels discrets entourages s’appuient-ils ? 
Jusqu’où s’étend leur influence politique ? Quelles sont leurs connexions dans la sphère économique ? 

https://twitter.com/andreleopoldreg
*** Celui qui combat pour ses droits peut perdre ou gagner, 
mais celui qui refuse de combattre parce que tétanisé par la peur, 
subira l’injustice toute sa vie et la transmettra à sa descendance.
http://dabealvi.over-blog.com/

 

KWA NA MABOKO

Lire la suite

CENTRAFRIQUE : LES CENTRAFRICAINS SONT-ILS UNE ESPECE INCORRIGIBLE ?

29 Septembre 2017 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #ENERGIE SOLAIRE, #POLITIQUE, #dabealvi, #centrafrique, #bangui, #Actualité, #politique centrafricaine

 

Adolphe Pakoua

Sans se voiler la face, lorsqu'on regarde les pays africains francophones, le Centrafrique est sans conteste le dernier en termes d'infrastructures entreprises et réalisées après la colonisation. Ce constat fait du pays le plus pauvre du peloton, en tenant bien compte de ses nombreuses ressources qui ne sont pas exploitées ou qui le sont pour en voir les fruits retomber dans la besace de la contrebande.
La puissance colonisatrice de ce pays avait déjà perçu les difficultés qu'elle pouvait rencontrer dans cette zone de l'Oubangui-Chari, dans le comportement des hommes qui peuplaient ce territoire, et c'est bien pour cela qu'elle avait décidé de dépêcher en AEF un semblable de ces autochtones génétiquement crapules, incapables de se résoudre à quelques décisions de bon sens, indispensables au bon fonctionnement d'une communauté. ( Au passage, voilà l'une des raisons pour lesquelles notre très cher frère, Jean KALIMSI, qui ne veut plus de nous, préfère être colonisé que d'être Centrafricain indépendant)
BOKASSA, en un peu plus de dix ans de mégalomanie et de pouvoir arbitraire, a laissé au pays les quelques infrastructures dont il voulait le doter. Il s'en est allé et tous ceux qui lui ont succédé n'ont pas trouvé mieux que de se mettre à exploiter leur propre pays, pour l'enfoncer davantage dans le gouffre d'une misère absurde.
Ils ont « bouffé » le maximum qu'ils pouvaient « bouffer » et ont pris leurs cliques et leurs claques, sans enchantement, mais tout de même heureux de ne pas devoir de compte à rendre.
Une peste venue hors des frontières du CENTRAFRIQUE, est arrivée en 2012, pour faire manger, pour ne pas dire, faire boire de la boue des rues aux Centrafricains, ne parlons plus des meurtres et des viols gratuits qui ont fait couler tant de larmes, sans que de telles images puissent s'imprimer durablement dans l'esprit de tout un chacun, et plus principalement dans l'esprit de nos dirigeants, et faire qu'elles ne puissent plus voir le jour, un autre jour.
Les réseaux sociaux nous déversent chaque jour des informations que les âmes sensées, et beaucoup aux manettes du pays, qualifient d'intoxications, sans jamais apporter la preuve du contraire de ces affirmations.
Dans les années 80, un centrafricain nanti et proche du pouvoir de l'époque fêtait publiquement son premier « Milliard ».
Aujourd'hui, on nous fait savoir, et c'est toujours des « rumeurs », que certaines des plus hautes autorités du pays jouissent désormais de comptes en banque où les « Milliards » ont trouvé leurs nids.
Sujet d'une telle gravité qu'aussi bien le pouvoir que la représentation parlementaire auraient trouvé là, un motif de réaction, pour prouver le contraire ou mener une enquête parlementaire. Mais puisque ce ne sont que des rumeurs, nul besoin de se gêner. Et puisque nos institutions vivent depuis, des périodes très sensibles, pas d'enquête, pas de démenti objectif, les complots et les supputations de coup d’État sont au tournant de tout mouvement salvateur.
Dans un pays qui ne cesse de répéter à l'extérieur les difficultés qu'il rencontre, qui fait des pieds et des mains pour se faire entendre et obtenir toute l'aide qu'il sollicite, ne faut-il pas davantage de crédibilité et de confiance pour convaincre les partenaires ?
La semaine qui vient de s'écouler a été trop riche d'enseignements, avec l'intervention du Chef de l’État Centrafricain à la tribune des Nations Unies, suivie de son entrevue avec le Chef d’État Français.
Nous n'oserions faire le moindre commentaire à ce sujet, mais voyons le gouffre de travail que doit accomplir la communication au sommet de l’État, car il y a énormément de matière.
La nécessité d'un entourage musclé et compétent autour du Chef de l’État a été déjà évoqué à plusieurs reprises par beaucoup, mais cette observation semble traverser les oreilles des concernés et du principal concerné, comme une goutte de pluie sur les plumes d'un volatile.
Une fois encore, l'intervention du Chef de l’État à la tribune des Nations Unies et son entrevue avec le Chef de l’État Français sont trop riches d'enseignements. Il y a urgence à corriger le tir.

Que doit faire un bon entendeur ?

Nous autre, nous le saluons tout simplement.

 

Votre Sponsor
André Léopold REGNIER (iworlddabealvi)
Lire la suite

CENTRAFRIQUE: Il y a un fossé entre la déclaration de TOUADERA et celle de MACRON!

27 Septembre 2017 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #ENERGIE SOLAIRE, #POLITIQUE

 LU POUR VOUS

De la conférence de presse qui suivait la distribution de satisfecits du Président TOUADÉRA à La Tribune de l'ONU, nous échangerons!
Cependant je sollicite un coup de main pouvant m'aider à tirer la quintessence de la déclaration commune du Président Macron et son homologue centrafricain!
Le vocable utilisé nous permet de comprendre que notre Président a demandé et obtenu une audience auprès du Président Français!
(Il n'a pas dit qu'il répondait à une invitation).
Si ce n'était le respect dû à sa fonction je l'aurais traité de menteur!
En fait il ne dit simplement pas la vérité!
Il y a un fossé entre sa déclaration et celle de MACRON! 
Lorsqu'il évoque des " progrès dans le domaine de la paix, la sécurité l'économie, les finances, redéploiement de l'administration...", le Président MACRON parle d'une situation "TRÈS FRAGILE" ET DRESSE UN TABLEAU SOMBRE!
Il dit en substance que "les groupes armées restent très actifs"!
Au bout de deux années, presque de pouvoir, si les groupes armées restent très actifs, ce n'est qu'un langage diplomatique qui signifie (si c' était dit en d'autres lieux) "vous n'avez rien foutu et pire..."!
Le Président TOUADERA, au lieu d'être concret, passe son temps dans le rappel de la genèse du conflit et l'engagement de la France dans la "résolution du conflit"!
Résolution ai-je dit?
Effectivement, à entendre les congratulations du Président TOUADÉRA, on croirait que le conflit était terminé!!!!!
Au moment où le peuple réclame la levée de l'embargo qui frappe nos forces armées, une litanie fausse et creuse siffle à nos oreilles!
Ils (les deux) plaident pour la prolongation de la Mission de la Minusca!!!! 
Une question, mon frère Président de la Plateforme des TOUADERATEURS:
Avant son départ pour son périple New-yorkais, est-ce qu'il a eu une concertation avec la Représentation Nationale?
Comment expliquer cette divergence entre le Plaidoyer du Président Bongo pour le réarmement des Forces Armées Centrafricaine et la déclaration commune Élyséenne?
Si le Président TOUADÉRA avait plaidé, lui aussi pour ce réarmement, le Président Macron n'aurait pas oublié d'en faire mention!
Nous avons assisté à une complaisance narcissique saupoudrée d'une équanimité sans limite!
Comment pourrait-on trouver autre définition si, comme tu le souligne si bien dans ton commentaire, "les faits, sans être opposés à la théorie, sont matériels et immatériels". 
Je ne sais plus qui écrivait " On entend des cris à Rama, Des lamentations, des larmes amères; Rachel pleure ses enfants; Elle refuse d'être consolée sur ses enfants, Car ils ne sont plus".
"Plus loin, j'avais faim et soif, m'as-tu assisté"?
Les faits sont têtus, dis-je!
Les événements de Bocaranga, motus et bouche cousue!
On ne déroge à la règle!
Devant le patron Macron, de nos inepties, on se gargarise!

Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - Centrafrique MÉSAN RÉFORMÉ
Lire la suite

Nouvelle fonctionnalité pour augmenter le nombre d'abonnés à vos newsletters

27 Septembre 2017 , Rédigé par Julie.C

Cet article est reposté depuis Overblog France.

Lire la suite

CENTRAFRIQUE: COUP D’ÉTAT AU SEIN DU MésanR

24 Septembre 2017 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

 La Politique Fiction De Dabealvi

https://www.facebook.com/politiqueFictionDabealviCentrafrique/

Jugez plutôt

. Chers compatriotes centrafricaines centrafricains , j'ai le regret de vous annoncer le limogeage de monsieur André Regnier anciennement SECRETAIRE GÉNÉRAL de Mesan Réformé pour cause de non respect du règlement intérieur du parti. Cette décision est prise en concertation avec le bureau exécutif. Par conséquent, André Regnier n'a plus droit à la parole aux nom du parti politique MESAN.R

Fait à Bangui, ce jour, pour servir et valoir ce que de droit.

Pour MESAN.R

Clarisse Yapelego

MISE A JOUR

Chers compatriotes centrafricaines centrafricains ,
j'ai le plaisir de vous annoncer la nomination de monsieur André Regnier PRESIDENT du Mesan Réformé. 
Cette décision est prise en concertation avec le bureau exécutif.
Par conséquent, André Regnier pourra sensibiliser les centrafricains aux nouvelles techniques des énergies renouvelables
Fait à Bangui, ce jour, pour servir et valoir ce que de droit.
Pour MESAN.R 
Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - 
CentrAfrique MÉSAN RÉFORMÉ
PANNEAUX SOLAIRES EN CENTRAFRIQUE 
- LA PAIX AVEC L ' ELECTRICITÉ POUR TOUS 

Lire la suite