Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - Centrafrique M.E.R.C.I

CENTRAFRIQUE: Le potentiel du Mobile Banking

23 Juillet 2016 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com

CENTRAFRIQUE: Le potentiel du Mobile Banking

Le mobile-banking, une opportunité de croissance et de développement pour la Côte d’Ivoire et le Centrafrique

Ainsi, le développement du mobile-banking, permet de bancariser des populations demeurées en dehors du système et de soutenir les petits échanges commerciaux, atténuant ainsi les inégalités observées entre les individus ayant un compte en banque.

Un système bancaire efficace est essentiel pour soutenir notre développement. Il est important pour financer l’activité économique grâce aux prêts notamment. En ce sens, les banques doivent tenir pleinement leur rôle et accompagner les entreprises dans leur croissance. Cette dernière ne peut se faire sans lignes de crédits permettant de financer les investissements ainsi que la recherche et le développement qui permet de gagner durablement des parts de marchés.

Les banques sont également importantes dans notre vie quotidienne. Pour les échanges commerciaux, pour le versement des salaires et les autres activités courantes. Le développement du système bancaire accroit la traçabilité et la transparence. Cela nous permet de combattre plus efficacement contre la corruption et la mauvaise gouvernance.

Alors, il est important que les Ivoiriens fassent confiance aux banques pour que l’économie soit prospère. Toutefois, force est de constater que le système bancaire n’est pas suffisamment inclusif puisque 70% des Ivoiriens ne possèdent pas de compte bancaire, donc se situent hors des circuits de financement.

Nos faiblesses structurelles, notamment en matière d’infrastructures, sont de nature à freiner la bancarisation. Le déploiement d’un réseau d’agences bancaires est coûteux et les transactions peuvent être allongées pour les clients, surtout dans certains territoires ruraux. Cette situation crée une perte de compétitivité pour les entreprises et une distorsion de service pour les clients. Les deux acteurs sont alors réticents à intégrer le système bancaire et favorise l’usage des billets, ce malgré les avantages du système bancaire que j’ai énoncé.

Dans ces conditions, le succès du mobile-banking en Côte d’Ivoire apparait comme une solution fiable pour intégrer des millions dans le système bancaire. Je crois profondément en son potentiel et aux nombreuses opportunités qu’il offre aux Ivoiriens.

Le mobile-banking est une évolution technologique révolutionnaire et efficace qui permet de relier, facilement et en temps réel, des populations de zones reculées au système financier. De façon concrète, une personne à Abidjan peut envoyer de l’argent à sa famille à San Pedro, Man ou Korhogo. Sa famille ayant reçu l’argent peut payer ses courses chez le boutiquier. Et tout cela de manière quasi immédiate.

En outre, cela permet également d’économiser des frais de transport pour les clients, de réduire l’insécurité qui entoure les transactions financières et il présente l’avantage de ne pas nécessiter d’infrastructures aussi lourdes que le réseau d’agences bancaires physiques.

Ainsi, le développement du mobile-banking, permet de bancariser des populations demeurées en dehors du système et de soutenir les petits échanges commerciaux, atténuant ainsi les inégalités observées entre les individus ayant un compte en banque.

Notons que le taux de pénétration de la téléphonie mobile est de 97,5% : le potentiel du mobile-banking en Côte d’Ivoire est donc immense ! C’est un secteur qui connaît une progression rapide : alors qu’il n’existait qu’un seul fournisseur de services financiers en 2008, ils étaient 5 en 2014 et le nombre d’abonnés ne cesse de croître.

Il est donc de notre responsabilité d’encourager le développement du mobile-banking avec le renforcement d’un réseau d’agents de qualité présents sur tout le territoire, la diffusion de connaissances de base en matière d’éducation financière auprès de la population, la protection du consommateur mais aussi une couverture téléphonie mobile de qualité et suffisante. D’autre part, nous devons encourager l’investissement dans la formation et les compétences dans le secteur des nouvelles technologies.

Les banques doivent elles aussi saisir cette opportunité ! Il existe un véritable potentiel de coopération entre opérateurs de téléphonie mobile et les banques afin d’accroître l’inclusion financière en captant des populations encore non bancarisées. C’est une véritable opportunité car 36% des Ivoiriens possédant un compte bancaire ont déjà utilisé leur mobile pour réaliser une transaction, ce qui montre l’intérêt de la part des populations pour cette nouvelle technologie.

http://jeanlouisbillon.net/

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article