Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Dabealvi.La Sentinelle en mode veille - Centrafrique MÉSAN RÉFORMÉ

Mon message s'adresse aux simplets d'esprits à ma hauteur de vue

4 Novembre 2015 , Rédigé par dabealvi.over-blog.com Publié dans #politique centrafricaine, #minusca, #onu

MES CHERS COMPATRIOTES CENTRAFRICAINS,

NON AU RÉARMEMENT DES FORCES ARMÉES CENTRAFRICAINES

répression, suppression, répression, antiparasitage, refoulement, étouffement, interdiction, restreint, retenue, contrainte, modération, frein, maîtrise des groupes armés

- NOMINATION DES GENEREAUX CENTRAFRICAINS AUX COMMANDES DE LA MINUSCA

- AUTORISATION OFFICIELLE DES AUTORITÉS POUR UNE MASSIVE RÉPRÉHENSION DE LA MINUSCA POUR UN DÉSARMEMENT TOTAL ...

BANGUI, 4 novembre (Reuters)

- Plusieurs centaines de personnes, dont des membres du Conseil national de transition (CNT, Parlement provisoire), ont défilé mercredi dans les rues de Bangui pour réclamer le réarmement de l'armée nationale afin de faire face aux violences dans la capitale centrafricaine. Les Forces armées de la République centrafricaine (Faca) ont été mises sur la touche en 2013 après la prise du pouvoir à Bangui par les rebelles de la Séléka, en majorité des musulmans venus du nord du pays. La présidente par intérim, Catherine Samba-Panza, a demandé lundi à la mission de l'Onu en Centrafrique (Minusca) de rendre aux Faca les armes confisquées. ID:nL8N12X4LZ Depuis la fin septembre, les affrontements entre miliciens chrétiens et musulmans ont fait environ 90 morts à Bangui, une situation qui a conduit les autorités à repousser au 13 décembre les élections présidentielle et législatives initialement prévues le 18 octobre. Les violences pourraient également conduire le pape François à reporter la visite qu'il doit effectuer en République centrafricaine fin novembre. ID:nL8N12W0OJ

(Serge Leger Kokpakpa; Guy Kerivel pour le service français)

- Service Volontaire CentrafricainSVC

http://atelier.rfi.fr/members/REGNIERAndreLeopold

le SVC est destiné à encourager la mobilité des jeunes de 18 à 30 ans. Il leur permet de se mettre au service d’un projet d’intérêt général en Centrafrique durant 2 à 12 mois. Le SVC offre une expérience formatrice, développe la citoyenneté, permet de faire preuve de solidarité, de découvrir une autre culture, une autre langue, etc. Dans quelles conditions ? Le volontaire relève d’un statut particulier. Il bénéficie d’une prise en charge totale sur place et d’une indemnité dont le montant varie selon les pays. L’expérience acquise lors du SVC est reconnue par un certificat de SVC (évaluation de l’activité volontaire et mention des compétences acquises). Pour en savoir plus : http://www.jeunesseenaction.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article